La FED imprime 120 milliards $ par mois, Bitcoin exulte

La Federal Reserve (banque centrale des USA), comme tous les mois, est montée au créneau. Son président, Jerome Powell, a tenu une conférence de presse pour nous annoncer, sans surprise, que la planche à billets va continuer à tourner comme jamais…


Récession

Les gouverneurs de la FED s’attendent à ce que le PIB recule de 6.5 % cette année avant de rebondir de 5 % en 2021. Notez que le chiffre de 6.5 % est la moyenne des anticipations de chacun des 17 membres du FOMC (l’organe de décision de la FED) et qu’au moins l’un d’entre-eux s’attend plutôt à un effondrement du PIB de l’ordre de 10 % en 2020.

Jerome Powell, président de la FED, fait le jeu de Bitcoin sans le savoir
Jerome Powell

Il est également prévu que le taux de chômage s’installe autour de 10 % d’ici la fin de l’année (soit 15 millions de personnes). Une anticipation optimiste quand on sait que le taux de chômage est actuellement au-dessus de 20 % et que 2 millions d’américains ont été contaminés par le covid19. Le gouverneur le plus pessimiste table sur un taux de chômage de 14 %.

Plus de 30 millions d’américains sont déjà au chômage et la FED s’attend à ce que des millions d’entre-eux ne restent sans emploi après la pandémie. D’après un sondage réalisé par le Washington Post et IPSOS, près d’un quart des personnes interrogées pensent qu’ils ne retrouveront pas leur travail…

« La baisse du PIB sur le trimestre en cours sera probablement la plus forte jamais enregistrée. »

Jerome Powell, président de la FED

Voilà pour les prévisions économiques des gouverneurs (qui ne se vérifient jamais dans les faits de toute façon) et que vous pouvez retrouver dans leur intégralité ici.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Planche à billets

Sur le front de la politique monétaire, la FED va maintenir son taux directeur, c’est-à-dire le taux auquel les banques privées empruntent auprès d’elle, proche de 0 % au moins jusqu’à la fin de l’année 2022.

L’imprimante va continuer à cracher 120 milliards de dollars par mois dans le système bancaire. Pour ce faire, la FED va racheter aux banques pour 80 milliards d’obligations souveraines (titres de dette du gouvernement US) et 40 milliards de « MBS » (paquets de prêts immobiliers).

Pour le dire autrement, la FED va avaler environ 1000 milliards de dette US par an. En sachant que la dette totale atteint aujourd’hui 26 000 milliards $ et que la FED en détient déjà un peu plus de 4000 milliards depuis le lancement du “Quantitative Easing” en 2008.

Tout cela était plus ou moins anticipé et c’est plutôt les déclarations de Jerome Powell qui ont fait lever des sourcils.

Pub

Bitcoin vs FED

Rendez-vous sur cet article pour découvrir les origines troubles de la FED.

Voici les déclarations en tweets de Powell :

Et…

Ces deux déclarations sont assez claires. La FED n’arrêtera pas de racheter la dette US « même si cela alimente une bulle boursière ». [En effet, en asséchant le marché de la dette souveraine, la FED « force » l’épargne vers des marchés plus risqués comme la bourse. D’où la bulle boursière qui se mesure à l’aide du célèbre “PE ratio“.]

Powell assure que la FED n’a pas pour objectif de faire léviter les bourses. Hum…. disons que c’est que du bonus…. Cela étant dit, il ne ment pas complètement car son véritable objectif est plutôt d’empêcher que les États-Unis ne fassent faillite. Oui, rien que ça…

Avec une dette de 26 000 milliards. Une guerre commerciale avec la Chine et la Russie. Une guerre militaire en attente contre l’Iran. Une guerre civile à la maison. Une industrie du pétrole de Schiste à l’arrêt… Les États-Unis ne sont pas au mieux de leur forme. Une hausse des taux d’emprunt serait très, très douloureuse. On peut d’ailleurs annoncer sans trop s’avancer que la FED n’est pas près d’arrêter de créer de l’argent ex nihilo. En d’autres termes, les inégalités vont se creuser de plus en plus chez l’oncle Sam…

Soyons sérieux, si Jeff Bezos ou Bernard Arnaud voient leurs fortunes s’envoler, c’est précisément grâce à la planche à billets. Elle est en roue libre depuis la fin de la convertibilité du dollar en or décrétée par Nixon en 1971.

Pub

Titre du graphique : Progression des revenus des ménages, de 1917 a 2012
Top 1 % (courbe rouge) VS 90 % les moins riches (courbe verte)
Source : ZeroHedge

La FED est condamnée à imprimer toujours plus de dollars en attendant le grand “reset”. Tout l’inverse du Bitcoin dont la masse monétaire ne dépassera jamais 21 millions d’unités. Je vous laisse deviner quelle sera la tendance de long terme de BTC/USD…

Bitcoin met sous pression les exchanges

Bitcoin le 7 août 2020 – Encore 3 jours à tenir

Bitcoin (BTC) à 11 580 USD aujourd’hui, 7 août 2020, au moment où nous rédigeons cet article ; les taureaux ont droit à une pause mais, ils doivent tenir encore pendant 3 jours un niveau clef. Bitcoin est quant à lui plus…
Bitcoin et l'or, des actifs préférés au dollar ?

Même Bloomberg constate que les américains délaissent le dollar pour l’or et le Bitcoin (BTC)

C’est bientôt la fin, repentez-vous, la faillite du dollar est proche : moi en mode « apocalypse » essayant de convertir le maximum de personnes à la cryptophilie. Blague à part, les faits parlent en réalité d’eux-mêmes : la Réserve Fédérale Américaine (FED) conduit…
Bitcoin en route pour les 100 000$ selon PlanB

Les arguments de PlanB pour justifier un Bitcoin (BTC) à 100 000$

Les fluctuations du prix du Bitcoin (BTC) : toute une histoire ! Et on est ravi au sein de TheCoinTribune de la raconter tous les jours, dans nos analyses quotidiennes du cours du BTC. Bitcoin à 3 chiffres, Bitcoin à 4 chiffres,…

Bitcoin (BTC) atteint un sommet Historique face à la Lire Turque

La lire turque est au plus bas historique face au dollar. Les réserves de change de la Turquie ont fondu comme neige au soleil en raison de la crise du covid qui a plombé le tourisme. La lire est aussi…
Bitcoin met sous pression les exchanges

Les exchanges sous pression en pleine explosion des cours de Bitcoin (BTC)

Les exchanges arriveront-ils à suivre la course des bulls ? En effet, ce serait dommage qu’un bug stoppe les investisseurs dans leur élan. D'ailleurs, Coinbase n’a pas intérêt à bugger encore une fois ; on aurait bien du mal à croire une…