La FED oeuvre-t-elle à la fin du Cash grâce à un faux Bitcoin ?

Les banquiers ont traîné le Bitcoin dans la boue, et c’est un euphémisme. Avant de changer de stratégie puisque nos chers usuriers sont désormais à pied d’œuvre pour lancer une nouvelle monnaie tout aussi illusoire que la précédente, les “CBDC” (Central Bank Digital Currency). Ou comment créer un amalgame entre cryptomonnaie et fin du cash. En effet, il est patent que ces CBDC ne ressembleront ni de près, ni de loin à la cryptomonnaie de Satoshi Nakamoto. La gouverneure de la FED Lael Brainard vient de donner des nouvelles sur ce qu’il en est….et toutes les craintes sont permises.


Le Covid, le parfait prétexte

Invitée à l’Innovation office Hours de San Francisco où l’on discute Blockchain, cyber sécurité, digital banking etc.., Lael Brainard a fait un lien étrange entre le Covid et les systèmes de paiement en déclarant que :

« Le Covid est un rappel dramatique de l’importance de la résilience des infrastructures de paiement accessibles à tous les Américains »…

Avant de s’expliquer en ajoutant « qu’après une forte réduction des dépenses au début de la crise COVID-19, de nombreux ménages les ont fortement augmentées juste après avoir reçu leur chèque de 1200 $ […] l’urgence avec laquelle cet argent a été dépensé souligne l’importance d’avoir un système de paiement rapide […]. C’est pourquoi la FED reste déterminée à fournir le service « FedNow » qui offrira à des millions de ménages un accès instantané aux chèques sans attendre des jours qu’ils soient encaissés. »

Cette banquière essaie de nous faire croire que le FEDnow, qui est un système de paiement préparant le terrain au CBDC, se justifie par le fait que les Américains ne peuvent pas attendre deux jours que leur chèque soit crédité sur leurs comptes… Et si le problème n’était pas plutôt leur société du marche ou crève dans laquelle 40 % de la population n’ont pas 400 $ devant eux ?

Orwellien… Qu’est-ce qu’ils n’iront pas inventer pour ne pas avoir à se justifier de gaspiller l’argent public pour préparer en “secret” la fin du cash!

Bank of international settlement
Discours de Lael Brainard sur les recherches concernant le CBDC
Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

“L’inclusion financière”

Brainard continue en déclarant que « les banques et les entreprises technologiques (comprendre les GAFA) travaillent pour améliorer l’efficience des paiements, la rapidité des paiements, réduire les coûts pour les utilisateurs et étendre l’inclusion financière ». On se demande encore une fois de quoi Brainard parle car cela ne coûte rien de payer par carte bancaire sans compter que les paiements prennent deux secondes. Non, le mot clef ici est « inclusion financière ».

Il s’agit de la nouvelle expression à la mode nous venant tout droit de la fondation Bill et Melinda Gates qui finance une autre fondation s’appelant « Better than Cash Alliance ». Cette fondation a pour unique but de faire disparaître le cash… qui plus est dans des pays en développement comme l’Inde. Voici mon dernier article sur le sujet.

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.
Fondation contre l'argent liquide financée par Bill Gates
“Abandonner l’argent papier pour les paiements digitaux afin d’améliorer la vie des gens”…

Rapidement, si vous n’avez pas le temps de lire l’article, l’inclusion financière signifie en réalité attirer dans le piège de la dette les populations non bancarisées sous couvert d’apporter des systèmes de paiement à la pointe de la technologie. Comme si l’argent papier mettait trop de temps pour passer d’une main à l’autre… Comme si le premier des soucis des centaines de millions de fermiers indiens était de payer de manière digitale. Non, le but est de leur enfoncer le doigt dans l’engrenage de la dette

Et pour bien faire les choses, Brainard rappelle ensuite que la Chine est en train de prendre de l’avance avec son propre CBDC. Rendez-vous sur notre article sur le CBDC chinois. Un monnaie n’ayant plus grand chose de “crypto”, et n’étant rien d’autre que la fin du cash déguisée en application de téléphone. Une mascarade faisant partie intégrante du système de surveillance de la dictature chinoise et n’ayant rien à voir avec la blockchain décentralisée du Bitcoin.

CBDC et intelligence artificielle

Plus loin dans son discours, la gouverneure déclare « qu’étant donné le rôle important du dollar (pétrodollar…), il est essentiel que la FED reste à la pointe de la recherche concernant les CBDC. Une partie de ces recherches menées par les Banques Centrales vise à explorer les technologies innovantes pour créer un équivalent digital du cash. »

Encore une fois, n’avons-nous pas déjà des cartes de crédit ? Qu’est-ce que la FED essaie de créer ici ?

Je vais vous le dire. Les États-Unis, qui avaient jusqu’à récemment le contrôle du système de paiement international nommé SWIFT, ont perdu cet outil de domination. La Russie (SPFS) et la Chine (CIPS) ont construit leurs propres systèmes. Une necessité après que le gouvernement US ait menacé de déconnecter la Russie du système SWIFT et mis leurs menaces à exécution contre l’Iran. La Perse étant amenée à devenir le principal fournisseur en pétrole de l’empire du milieu, ceci explique cela…

Le CBDC que la FED veut mettre sur pied est en réalité un système de paiement international permettant de projeter le dollar par delà les frontières. Un système similaire à celui que la Chine a l’intention de déployer sur les nouvelles routes de la soie. En effet, il sera possible avec le CBDC chinois de réaliser des paiements de téléphone à téléphone, sans internet…

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.
Application smartphone CBDC CHINE
Cryptoyuan…

Le meilleur pour la fin… Brainard finit son discours en déclarant que la FED travaille avec des intelligences artificielles telle que le Machine learning afin d’analyser les données. Traduction : le « digital cash » est un nouvel instrument de surveillance de masse qui, une fois qu’il aura remplacé l’argent papier, permettra de priver quiconque de ses libertés en limitant ses achats d’un seul clic

two gold Bitcoins

Les institutionnels ont aidé au rallye du Bitcoin (BTC) avec des volumes en forte augmentation

Alors que le Bitcoin (BTC) connait actuellement une hausse sur le marché ces dernières semaines, les analystes s’intéressent aux facteurs ayant favorisé ou déclenché ce cycle. L’examen de certains paramètres a permis à CryptoCompare de révéler dans un récent rapport…
Bitcoin (BTC) le 30 octobre 2020

Bitcoin (BTC) le 29 novembre 2020 – Piège haussier ou vraie prouesse ?

Bitcoin (BTC) peut-il clôturer le mois de novembre 2020 aux environs des 19 000 USD ? Le BTC n’a pas encore absorbé l’énorme chandelier rouge du 26 novembre 2020 mais, c’est en bonne voie. Un nouvel investisseur institutionnel pourrait bientôt pousser le…
A dolmen in the forest trace of celts in the brittany region

Bretton Woods 2.0, pourquoi serait-ce un désastre ?

La thèse d’un Bitcoin (BTC) agissant comme une banque centrale mondiale, faisant office de référence pour les autres monnaies, ne tiendrait donc finalement pas la route ? On négocie un second Bretton Woods. Le premier avait couronné le dollar ; le second…
Bitcoin on Wood Grain

Ray Dalio admet qu’il manque peut-être quelque chose avec Bitcoin (BTC)

Si seulement on avait une trace de toutes les discussions autour de Bitcoin (BTC) par les personnes impliquées d’une manière ou d’une autre dans sa création, durant l’ère pré-BTC. On saurait au moins avec plus de certitude le destin que…
Bitcoins

Bitcoin (BTC) le 28 novembre 2020 – Les 30 000 USD !

Et si Bitcoin (BTC) visait maintenant les 30 000 USD ? C’est trop tôt pour une prévision aussi optimiste ? Le BTC a repris le chemin de la hausse aujourd’hui, 28 novembre 2020. Il s’attaque déjà à une première zone de résistance dont…