La plateforme Bakkt va commencer à tester ses contrats de futurs sur le Bitcoin

futures-CFTC-contrats

La plateforme de « bitcoin futures » à terme Bakkt commence à tester ses nouveaux contrats depuis lundi.

Bakkt a annoncé en mai qu’elle commencerait à tester ses contrats à terme bitcoin en juillet, confirmant par la suite la date de test du 22 juillet.

Elle teste apparemment deux types de contrats différents depuis lundi : un contrat journalier et un contrat mensuel. Bakkt vise à coter les contrats à terme, qui seraient négociés par l’intermédiaire d’ICE Futures U. S. et compensés par ICE Clear U. S., la chambre de compensation de la société mère.

On ne sait pas très bien ce qui est spécifiquement impliqué dans le processus de test. Bakkt n’a pas répondu à de multiples demandes de commentaires.

La société prévoit d’offrir aux négociateurs américains l’accès à des contrats à terme standardisés bitcoin réglés physiquement, qui diffèrent des contrats à terme standardisés réglés en espèces que les bourses de Chicago CME et Cboe offrent depuis fin 2017. Dans le cas des contrats réglés en espèces, les négociants reçoivent l’équivalent en espèces de la valeur du contrat à son échéance, tandis que dans le cas d’un contrat réglé physiquement, ils reçoivent la marchandise sous-jacente réelle – en l’occurrence, le bitcoin.

Bakkt espère attirer de nouveaux financements institutionnels vers l’écosystème du bitcoin avec son produit réglementé qui pourrait attirer des investisseurs méfiants à l’égard du marché en général.

Retards de lancement

Bakkt avait initialement annoncé une date de lancement en décembre 2018, avant de reporter le lancement à janvier 2019. La société a annoncé un autre délai indéfini plus tard, alors qu’elle continuait de travailler avec les organismes de réglementation pour obtenir les approbations nécessaires au lancement.

Initialement en contact avec la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) pour approuver son nouveau produit, Bakkt a annoncé en mai qu’ils avaient plutôt déposé une demande d’autocertification des contrats.

Dans le cadre d’un processus d’autocertification, une entreprise vérifie essentiellement que ses contrats à terme respectent toutes les exigences légales. La CFTC peut examiner cette certification mais à moins qu’il n’y ait des infractions légales ou réglementaires, elle ne peut pas empêcher le produit d’aller de l’avant.

Bakkt n’est pas le seul à tenter de lancer les premiers contrats à terme bitcoin à règlement physique aux États-Unis : LedgerX et ErisX ont récemment reçu l’approbation de la CFTC pour offrir leur propre produit. Aucune des deux sociétés n’a encore annoncé d’échéance précise pour le lancement.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Ohio : Fermeture du site qui permettait de payer ses impôts en Bitcoin

Novembre 2018, Josh Mandel ancien Trésorier de l’Etat de l’Ohio, lance le site ohiocrypto.com permettant aux entreprises de payer leurs impôts en Bitcoin (BTC). Octobre 2019, Robert Spargue, successeur de Mandel et président du Board of Deposit de l’Etat, annonce officiellement la suspension dudit site…

Lolli vs Alibaba, les Bitcoins de la discorde

Une réponse en forme de réglement de compte. C’est ce qu’on peut retenir de cette nouvelle sortie du PDG de Lolli, Alex Adelman. En effet, Adelman a réfuté les déclarations du représentant du géant chinois Alibaba selon lesquelles la société américaine derrière l’application de shopping n’aurait…

Coinbase : 27 millions d’américains possèdent du Bitcoin (BTC)

Coinbase, principal exchange crypto opérant sur le territoire américain a mis à disposition sur son blog interne de nombreuses données en lien avec la possession et l'utilisation du Bitcoin. Celles-ci offrent une cartographie pertinentes des usages et de l'importance de la communauté crypto. On retiendra…
Cameron and Tyler Winklevoss milliardaires Bitcoin

Bitcoin, milliards et bogossitude, les jumeaux Winklevoss au sommet crypto de St Moritz

Jumeaux. Milliardaires. Crypto-addict. Les célèbres Cameron et Tyler Winklevoss feront partie des principaux intervenants lors de la prochaine conférence annuelle sur la cryptomonnaie à St-Moritz, en Suisse. Les 2 entrepreneurs dans les technologies émergentes animeront diverses rencontres. L'événement sera organisé du 15 au 17 janvier…

Que fait ProtonMail de ses bitcoins ? « Nous les gardons. Tous »

La star des messageries chiffrée accepte les paiement en Bitcoin depuis des années pour ses services les plus élaborés. A l'occasion d'un échange avec un client sur Twitter, Protonmail a avoué ce que la société faisait de sa trésorerie en BTC : Elle les hod…