La SEC ré-ouvre un dossier pour fraude au Bitcoin (BTC) contre Renwick Haddow

Nouvelle procédure de la SEC contre Renwick Haddow

Des bureaux en coworking de Bar Works Inc., en passant par la plateforme Bitcoin Store Inc, jusqu’au simple nom de Jonathan Black sous lequel il opérait : Tout était faux, ou presque !


De son vrai nom Renwick Haddow, ce citoyen britannique avait escroqué de nombreux investisseurs de dizaines de millions de dollars. Risquant une peine de 40 ans de prison, il choisit de collaborer avec les enquêteurs américains et, plaida coupable au mois de mai 2019, des accusations de fraudes électroniques et de complot en vue de commettre des fraudes électroniques.

Le 23 mai 2019, son complice Savraj Gata-Aura, connu également sous le nom de Sam Aura, fut arrêté et poursuivi pour les mêmes chefs d’inculpation. Mais contrairement à Haddow, celui-ci plaida non coupable.

Récemment, le gouvernement américain a rappelé à la Cour que la coopération avec Haddow se poursuit et qu’il devra au minimum témoigner contre son ancien compagnon de route Sam Aura.

Haddow, pas à son premier coup !

Haddow collabore aujourd’hui avec la justice américaine dans l’espoir de réduire sa peine. Il est l’un des auteurs principaux des scams Bar Works Inc et Bitcoin Store Inc.

Ce citoyen britannique n’en est pas à son premier (mauvais) coup. Haddow a un lourd passé de délinquant financier derrière lui. Les autorités de régulation britanniques l’avaient d’ailleurs condamné à une peine de 8 ans d’interdiction d’exercice de la fonction d’administrateur d’une institution financière.

Renwick Haddow

Blacklisté sur le territoire de sa Royal Majesty, il décida de s’envoler vers les Etats-Unis pour trouver de nouveaux pigeons.

Haddow a mis en place une pyramide de Ponzi. Il a fait appel à des commerciaux “talentueux”, attirés par les promesses de grosses commissions, pour pousser les investisseurs à investir dans Bar Works Inc. 

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

Les investisseurs étaient censés acheter un bureau qu’ils pouvaient ensuite louer, avec un investissement initial de 25 000 USD.

Bar Works Inc devait fournir des espaces de coworking dans de vieux bars et des restaurants. Mais Haddow et ses associés ont détourné la majeure partie des fonds investis en utilisant un réseau complexe de sociétés offshores et de paradis fiscaux.

Haddow a fait les choses en grand pour courtiser les investisseurs internationaux notamment à Singapour, en Inde et à Hong Kong. Il a organisé de grands évènements et a promis aux investisseurs un retour sur investissement annuel de 12 à 15%. Il aurait fait 150 victimes dans les Emirats Arabes, les investisseurs lésés risquent de perdre environ 15 millions de dollars.

Haddow aurait également empoché des millions de dollars avec Bitcoin Store Inc, sa prétendue plateforme Bitcoin (BTC).

40 ans pour du BTC scam, l’échappatoire

Haddow fut arrêté au Maroc en 2017 avant d’être extradé vers les Etats-Unis. Poursuivi par l’US Securities Exchange and Commission (SEC) pour des fraudes relatives à sa pseudo plateforme BTC et à Bar Works Inc, Haddow reconnaît les faits et plaide coupable. Mais probablement pas par acquis de conscience !

C’est en effet sa meilleure stratégie pour échapper à 40 ans de prison. Le gouvernement américain a envoyé une lettre à la Cour pour la notifier qu’il continuait à coopérer avec Haddow.

Celui-ci doit maintenant retourner sa veste contre son ancien complice Sam Aura. Contrairement à Haddow, Sam Aura a plaidé non coupable aux accusations de fraudes.

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

Haddow est une petite pointure à côté de la Cryptoqueen et de son scam de 4,4 milliards de dollars avec OneCoin. De coupable à témoin à charge : Une stratégie désormais classique adoptée par les scammeurs arrêtés aux Etats-Unis, dans l’espoir de bénéficier de la clémence du juge.

Bitcoin (BTC) sur Ethereum (ETH)

Le Bitcoin (BTC) voit son Nombre d’Adresses Augmenter… sur Ethereum (ETH) !

Depuis plusieurs mois, il se produit une chute du nombre d’adresses de bitcoin contenant 1 BTC comme le rapporte Glassnode. Bien que certains pourraient y voir un signe baissier, la réalité des faits serait tout autre. Pour y voir plus…
Menance d'un weekend sanglant pour Bitcoin

Bitcoin (BTC) le 24 septembre 2020 – Oh la belle bl.. verte !

Ça remonte ! Jusqu’où et pour combien de temps ? On l’ignore. Bitcoin (BTC) a franchi la barre des 10 700 USD aujourd’hui, 24 septembre 2020. Les Baleines annoncent les résistances à briser sur le court terme. Le chandelier vert d’aujourd’hui, pourrait relancer…
Bitcoin (BTC) et l'or

Bitcoin (BTC) joue mieux le Rôle de l’Or que… l’Or lui-même !

Si vous lisez TheCoinTribune depuis un moment, vous connaissez certainement ces histoires de corrélation inversée entre Bitcoin (BTC) et le dollar et de corrélation positive entre le BTC et l’or. Ce Bitcoiner – et ce n’est pas n’importe qui –…
Bitcoin (BTC) le 23 septembre 2020

Bitcoin (BTC) le 23 septembre 2020 – Cette Ligne Interdit Bitcoin de Chuter sous les 7000$ !

Petit chandelier vert quotidien suivi d’un autre de même taille mais, de couleur rouge : Bitcoin (BTC) reste comme figé suite à sa chute du 21 septembre 2020. Le BTC pourrait encore plonger en-dessous des 10 000 USD mais, son prix minimum…
Bitcoin (BTC) et le Dollar (USD)

BTC/USD faiblit dans le sillage de la Bourse, de l’Euro et de l’Or

BTC/USD semble suivre le sillage de la bourse américaine. La paire se retourne de nouveau en direction des 10 000 $ avec un petit temps de retard sur le NASDAQ et le S&P500 qui s'alourdissent. Pourtant, le scandale FinCEN impliquant…