La SEC ré-ouvre un dossier pour fraude au Bitcoin (BTC) contre Renwick Haddow

Nouvelle procédure de la SEC contre Renwick Haddow

Des bureaux en coworking de Bar Works Inc., en passant par la plateforme Bitcoin Store Inc, jusqu’au simple nom de Jonathan Black sous lequel il opérait : Tout était faux, ou presque !


De son vrai nom Renwick Haddow, ce citoyen britannique avait escroqué de nombreux investisseurs de dizaines de millions de dollars. Risquant une peine de 40 ans de prison, il choisit de collaborer avec les enquêteurs américains et, plaida coupable au mois de mai 2019, des accusations de fraudes électroniques et de complot en vue de commettre des fraudes électroniques.

Le 23 mai 2019, son complice Savraj Gata-Aura, connu également sous le nom de Sam Aura, fut arrêté et poursuivi pour les mêmes chefs d’inculpation. Mais contrairement à Haddow, celui-ci plaida non coupable.

Récemment, le gouvernement américain a rappelé à la Cour que la coopération avec Haddow se poursuit et qu’il devra au minimum témoigner contre son ancien compagnon de route Sam Aura.

Haddow, pas à son premier coup !

Haddow collabore aujourd’hui avec la justice américaine dans l’espoir de réduire sa peine. Il est l’un des auteurs principaux des scams Bar Works Inc et Bitcoin Store Inc.

Ce citoyen britannique n’en est pas à son premier (mauvais) coup. Haddow a un lourd passé de délinquant financier derrière lui. Les autorités de régulation britanniques l’avaient d’ailleurs condamné à une peine de 8 ans d’interdiction d’exercice de la fonction d’administrateur d’une institution financière.

Renwick Haddow

Blacklisté sur le territoire de sa Royal Majesty, il décida de s’envoler vers les Etats-Unis pour trouver de nouveaux pigeons.

Haddow a mis en place une pyramide de Ponzi. Il a fait appel à des commerciaux “talentueux”, attirés par les promesses de grosses commissions, pour pousser les investisseurs à investir dans Bar Works Inc. 

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

Les investisseurs étaient censés acheter un bureau qu’ils pouvaient ensuite louer, avec un investissement initial de 25 000 USD.

Bar Works Inc devait fournir des espaces de coworking dans de vieux bars et des restaurants. Mais Haddow et ses associés ont détourné la majeure partie des fonds investis en utilisant un réseau complexe de sociétés offshores et de paradis fiscaux.

Haddow a fait les choses en grand pour courtiser les investisseurs internationaux notamment à Singapour, en Inde et à Hong Kong. Il a organisé de grands évènements et a promis aux investisseurs un retour sur investissement annuel de 12 à 15%. Il aurait fait 150 victimes dans les Emirats Arabes, les investisseurs lésés risquent de perdre environ 15 millions de dollars.

Haddow aurait également empoché des millions de dollars avec Bitcoin Store Inc, sa prétendue plateforme Bitcoin (BTC).

40 ans pour du BTC scam, l’échappatoire

Haddow fut arrêté au Maroc en 2017 avant d’être extradé vers les Etats-Unis. Poursuivi par l’US Securities Exchange and Commission (SEC) pour des fraudes relatives à sa pseudo plateforme BTC et à Bar Works Inc, Haddow reconnaît les faits et plaide coupable. Mais probablement pas par acquis de conscience !

C’est en effet sa meilleure stratégie pour échapper à 40 ans de prison. Le gouvernement américain a envoyé une lettre à la Cour pour la notifier qu’il continuait à coopérer avec Haddow.

Celui-ci doit maintenant retourner sa veste contre son ancien complice Sam Aura. Contrairement à Haddow, Sam Aura a plaidé non coupable aux accusations de fraudes.

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

Haddow est une petite pointure à côté de la Cryptoqueen et de son scam de 4,4 milliards de dollars avec OneCoin. De coupable à témoin à charge : Une stratégie désormais classique adoptée par les scammeurs arrêtés aux Etats-Unis, dans l’espoir de bénéficier de la clémence du juge.

Bitcoins

Bitcoin (BTC) le 24 novembre 2020 – Musique de suspense avant les 20 000 USD

Bitcoin (BTC) a franchi la ligne des 19 000 USD aujourd’hui, 24 novembre 2020. Les indicateurs confirment encore une fois un rallye soutenu par les investisseurs institutionnels. A moins de 1 000 USD des 20 000 USD tant attendus, on commence à se…
Metal knight swords background. Close up. The concept Knights.

Maisie Williams, de Game Of Thrones, parle de Bitcoin (BTC) sur Twitter

Bitcoin (BTC) contrôle déjà le royaume des cryptomonnaies ; aucun altcoin n’est en mesure pour le moment de réellement détrôner la doyenne des cryptos. Le BTC a le don d’attirer l’attention des stars. Cette actrice a lancé un sondage sur Bitcoin ;…
Golden Bitcoins

Bitcoin (BTC) le 23 novembre 2020 – Quand le dollar couvre Bitcoin !

Bitcoin (BTC) prend du temps pour faire les miles restants avant les 20 000 USD. Les actifs de couverture subissent la possibilité d’une vaccination de masse le mois prochain. Bitcoin peut tout de même compter sur le dollar pour tenter une…
virtual money - Bitcoins

Combien de milliardaires Bitcoin (BTC) existent dans le monde ?

Il ne fait aucun doute que les cryptomonnaies et surtout le bitcoin ont permis l’éclosion de nouveaux millionnaires et milliardaires. Le nombre de ces derniers étant forcément restreint, leur identité n’est cependant pas connue de tous. Outre la forte volatilité…
bitcoins on Mexico flag background

L’homme le plus riche du Mexique met 10% de sa fortune en Bitcoin (BTC)

Un feu de joie avec des fiats alimentant le bûcher : seuls les millionnaires et les milliardaires seraient donc conscients de la vraie valeur des fiats ? Les investisseurs institutionnels et les grandes fortunes se ruent de plus en plus vers Bitcoin (BTC).…