La Tribune du Ponzi : Vous avez détesté OneCoin ? découvrez Dagcoin

Le Oncecoin aura été une des pires escroquerie du monde crypto. Avec le dagcoin, on prend les mêmes et on recommence

Les souvenirs de Onecoin et ces milliards de dollars mystérieusement disparus avec Ruja Ignatova hantent encore la communauté crypto. L’escroquerie Onecoin demeure dans tous les esprits, comme une blessure encore à vif. Celle de la disparition des rêves des milliers d’investisseurs qui, un temps, furent persuadés d’être les pionniers d’une révolution économique.


Evidemment, Le projet « allait profondément bouleverser la finance sous toutes ses formes ». Et pourtant, presque quatre ans plus tard et en dépit du traumatisme collectif, des projets crypto douteux apparaissent chaque jour.

Aujourd’hui, on va parler de Dagcoin, le nouveau projet porté par des anciens de Onecoin qui se disent qu’après tout, si ça a fonctionné une fois, pourquoi pas repartir pour un tour ?

Un anniversaire à l’arrière-goût douteux

Selon les informations en notre possession, en février 2020 prochain sera célébré un jour important dans une des hautes tours de Dubaï : le deuxième anniversaire du lancement d’une collecte de fonds d’envergure mondiale.

Deux ans depuis le jour où la flamme de ce qui est présenté comme étant le « projet censé apporter la pièce manquante de l’écosystème crypto » a été allumée pour la première fois. Deux ans que des tournées aux quatre coins du monde s’organisent, deux ans que des messagers d’un tout nouveau genre sillonnent les capitales mondiales (Amsterdam, Rome, Le Caire, Kigali, Dubaï, Istanbul, Kampala…), portant la nouvelle de l’émergence prochaine d’un « actif qui va révolutionner la finance tel que nous la connaissons ». Et pourtant, derrière cette vision se cache en réalité ce qui risque de devenir l’une de plus grosses escroqueries jamais vues dans la cryptosphère. Découvrons ensemble Dagcoin.

Grande conférence de Dagcoin à Istanbul.

Une révolution qui n’en est pas une

C’est devenu une sorte de tradition dans l’univers crypto. Avec des milliers de cryptomonnaies sur le marché, impossible (ou presque) de lancer un projet sans s’appuyer sur une critique sur les protocoles existants, parfois loin de toute objectivité, un whitepaper étant devenu très facile à rédiger par quiconque.

Dans le cas de Dagcoin, nous sommes face à une “révolution” qui peine malgré tout à convaincre, même théoriquement, toute personne dotée d’un minimum de culture blockchain, voire de simple sens commun. Le fait de regrouper les transactions dans un DAG (Graphe Acyclique Dirigé) est présenté en soi comme étant une révolution technologique de type “blockchain killer”. Sur le site officiel, on peut lire en toute humilité des comparaisons entre Dagcoin et Bitcoin, Ethereum, litecoin, etc.

L’essentiel des critiques (bien évidemment en mode “le DagCoin et formidable, TOUT le reste de l’industrie est dépassé”), tournent autour du fait qu’un DAG est plus rapide, plus évolutif (il faudra se contenter de la parole de l’équipe) et moins énergivore. Si on conviendra que des progrès sont possibles concernant la rapidité des transactions et la consommation énergétique l’argument est notoirement insuffisant pour remettre en cause le potentiel des blockchains, particulièrement celles de Bitcoin et Ethereum.

On notera au passage que le classique “ne ratez pas le nouveau Bitcoin”, est en l’occurrence remplacé par un magnifique “on fait mieux que Bitcoin”, ne reposant que sur la force de conviction de son émetteur. Mais de la force de conviction, on conviendra que les “leaders” de Dagcoin n’en manquent pas.

Des affirmations farfelues sont ainsi jetées au visage du badaud, sans que soit abordé précisément les détails prouvant l’existence d’un protocole qui aurait réellement le potentiel de donner aux Blockchains actuelles du fil à retordre. Bien sûr, il n’est jamais rappelé que l’on parle là d’une première expérimentation mettant en jeux un DAG, et qu’à ce titre, elle est loin la confirmation que cette techno balbutiante soit en mesure – dans le vrai monde – d’incarner un nouveau protocole tellement efficient qu’il puisse concurrencer Bitcoin ou Ethereum…

Mais ces considérations sont balayées d’un revers de la main dédaigneux par nos VRP de la blockchain : une révolution est en marche c’est tout ce qui compte, et peu importe qu’on n’en voit pas réellement la couleur.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

DagCoin, Onecoin même combat ?

Au rang des arnaques les plus connues dans la cryptosphère, Onecoin occupe une place toute particulière. Non seulement à cause de l’ampleur des dégâts qu’elle a causée, mais aussi pour les promesses excessives, qui auront su créer au passage enthousiasme et espoirs sans limites de la part des participants et futures victimes d’un système qui se révélera être la plus grosse pyramide de Ponzi de l’histoire.

Que les choses soient claires : tout indique que Dagcoin compte jouer très exactement la même partition, en l’agrémentant simplement de quelques nouveaux arrangements.

La promesse est tellement énorme qu’elle laisse penser aux adeptes (il n’y a pas d’autres mots), qu’ils vont contribuer à quelque chose qui les dépassent, participer à une cause salutaire pour la planète et l’économie.

Une fois implantée, cette conviction est la source d’une motivation inébranlable au sein de la communauté qui, recrute à son tour le plus d’adeptes possible via un processus de Marketing Multi Niveaux coordonnée sur une plateforme nommée succesfactory.

L’investisseur s’occupe donc lui-même de faire la promotion du projet pour attirer des nouvelles proies, avec en contrepartie une commission allant de 10 à 20% de leur mise initiale. Cette mécanique très traditionnelle dans les systèmes pyramidaux facilite l’expansion de Dagcoin. En effet, telle une trainée de poudre, l’activité se décline dans de nombreux Pays, par l’entremise de locaux (qui se font appeler des leaders dans leur jargon) n’ayant parfois aucune relation directe avec l’équipe dirigeante du projet et encore moins de connaissances en matière de cryptomonnaies.

Au travers de ces recrutements d’une grande efficacité se développe un ensemble de produits et concepts douteux supposés constituer l’écosystème du projet.

Enfin, des raouts réguliers organisés dans les lieux prestigieux (Dubaï, Las Vegas..) mettent à l’honneur de manière hollywoodienne les “leaders” ayant recruté le plus de membres. Ces leaders se voient gratifier de grades tous plus ronflants les uns que les autres, sur fonds de mise en scène pyrotechnique.

Règle du jeu unique

Au-delà de tout ce qui concerne le protocole, il est mis en avant que le Dagcoin restera à l’abri de toutes formes de spéculation, n’évoluant qu’au sein de sa communauté bien loin des exchanges.

Ainsi, le prix ne sera t-il pas régi par les lois du marché ; il dépendra de la croissance des utilisateurs et des marchands qui l’acceptent comme mode de paiement. On voit ainsi, hors marché, un token dont la valeur varie de 0.04 à 0.49 € avec un Supply total de 10 Milliards d’unités, le prix étant adapté chaque mois à la croissance du nombre d’acteurs dans l’écosystème.

Pub

En parallèle, un exchange (qui n’a jamais fonctionné) est supposé permettre le trading des paires DAG/EUR et DAG/BTC. A noter que chaque tentative de trade est accompagnée d’un mail informant de « l’absence d’acheteurs sur l’exchange », ce qui marque une contradiction de taille pour un actif qui, rappelons-le, est supposé évoluer à l’abri de traders.

Evolution sans aucune feuille de route (roadmap) connue

Depuis deux ans, Dagcoin est régulièrement assorti de nouveaux concepts et options, de manière à maintenir l’enthousiasme d’une meute qui commence malgré tout à être affectée par des fourmillements d’impatience.

De la vente en ligne à l’immobilier, des jeux en ligne à l’assurance sans oublier la télécommunication, l’équipe annonce être capable de s’étendre dans tous les secteurs, sans toutefois présenter le moindre produit palpable et sans proposer de possibilité d’échanger le Dagcoin contre quoi que ce soit.

L’équipe, un arrière-goût de réchauffé à la sauce MLM

Comme on peut le constater dans le whitepaper (auquel vous pouvez accéder sur dagcoin.org (ne soyez pas fâché qu’on limite les liens vers le bazar), aucune équipe n’est présentée.

Qui donc peut-on bien trouver à la tête d’un groupe aux telles ambitions ? Et par ailleurs, qui est capable de piloter un projet au périmètre aussi large, sans la moindre feuille de route connue ?

Quelques recherches nous apportent un ersatz de réponse. Car si – risque fiscal et judiciaire oblige – les leçons de OneCoin ont été retenues et plus personne ne veut officiellement apparaître nul part, il faut bien quelques têtes d’affiches pour assurer la promotion internationale.

On retrouve ainsi quelques personnalités bien connues dont Kris Ress (CVO) et Nils Grossberg (CEO). Pas besoin de beaucoup creuser pour savoir ce qu’ils ont comme compétences.

Les deux intéressés ont selon nos sources été parmi les leaders européens du tristement célèbre Onecoin.

Post Facebook de 2016 mentionnant les personnalités du “Top Leader”

Igor Alberts et Andrea Cimbala sont quant à eux les deux vedettes de la vente de Dagcoin, à la tête de l’équipe de vente la plus performante.

Nos ambassadeurs au style vestimentaire chatoyant, sont – quelle coïncidenceégalement des anciens de Onecoin à en croire un long article de BBC publié sur le dossier.

Leur garde-robe la plus sobre. True story

Dans cet article on voit Igor Albert jouer à la victime consentante de Onecoin (car ayant au passage amassé des millions dans l’opération).

Il est ainsi évident que Dagcoin est dirigé par des vétérans de Onecoin, ce qui rend clair le fait que les deux projets évoluent exactement au travers du même modèle, assorti de quelques petits aménagements pour rafraîchir un Ponzi fatigué.

Image
le couple Igor et Andrea en compagnie de l’équipe dirigeante de Dagcoin dont Kriss Ress et Nils Grossberg
Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Conclusion

Le debunking de DagCoin n’est pas des plus récents. Dès 2018, le site bien connu BeyondMLM avertissait la communauté de la toxicité de cette resurgence de OnceCoin. Quant à BitcoinExchangeGuide, il publiait en juillet de cette même année une mise en garde totale contre DagCoin, décrit comme l’arnaque crypto classique en mode pyramide assortie de Marketing Relationnel (ou “de Réseau”) :

« La technique d’escroquerie utilisée par DagCoin, au même titre que celle qui fondait OneCoin, est relativement simple. La société s’efforce d’amener les gens à acheter dans leur monnaie et au travers de leur société, en multipliant des promesses de technologie de pointe et d’investissements massifs à l’échelle mondiale. Lorsque le prix de la devise commence à augmenter, certains investisseurs auront l’opportunité de vendre leur part pour faire un profit. Certains peuvent même faire de l’argent réel grâce à ce système. »

« Mais la chose essentielle à retenir est que les seules personnes qui profitent de l’entreprise sont celles qui entrent tôt et qui vendent rapidement. Le système fonctionne parce que les personnes qui ont le plus d’actions – les créateurs – vendront une fois qu’elles considéreront que le prix a atteint son sommet probable. Une fois que cela se produira, le prix s’effondrera à cause de l’afflux d’actions sur le marché qui n’avaient pas été comptabilisées auparavant, les holders penseront qu’il faut se tenir à leur stratégie de conservation, grave erreur. Rien de nouveau sous le soleil, et c’est particulièrement vrai pour une arnaque comme celle de DagCoin.»

Les arnaques crypto marchent le plus souvent en raison de la jeunesse et de l’ésotérisme d’une technologie très jeune. Monsieur tout le monde a en effet tendance à accorder sa confiance au premier venu, pour peu que, telle la pire caricature de camelot de supermarché, un “ambassadeur” lui garantisse la fortune sous couvert d’une technologie clinquante et un peu obscure

S’agissant de Dagcoin, il est malheureusement probable qu’on en entende parler pendant un moment encore. Avec le temps qui passe et les nouveaux concepts qui naissent du vide, les “leaders” disposent de quoi alimenter constamment l’euphorie, spécialement si l’année 2020 voit le secteur crypto reprendre des couleurs.

Beaucoup vont ainsi continuer à tomber dans le panneau. Heureusement, certains auront été suffisamment informés pour prendre le sujet avec un peu de recul et éviter le piège, peut-être grâce à ce papier (nous l’espérons). Dans les deux cas, gardez à l’esprit qu’une révolution ne se construit pas sur du sable, sans aucune fondation solide.

Tout laisse à penser que la véritable feuille de route de DagCoin inclut un exit-scam au bout du chemin. Pendant ce temps, l’équipe derrière le projet, ayant amassé quelques millions, sera probablement en train de vivre une retraite dorée, en cavale, aux côtés de Ruja, laissant derrière elle une révolution inexistante.

Pub

Quant aux personnes comme Igor Alberts, il aura probablement une deuxième occasion de déclarer qu’ « On ne peut jamais vous reprocher de croire en quelque chose » – son résumé de Onecoin dans l’article paru chez BBC. Et pour ceux qui auront acheté Dagcoin, il faudra se contenter des chiffres, une occasion d’apprendre à compter pour ceux qui sont mauvais en maths (finalement, le seul point positif!).

MATIC Network lance un Incubateur à 5 millions pour propulser des projets DeFi (Finance Décentralisée)

Lorsqu’on évoque les différents projets de la Finance Décentralisée, ces derniers se trouvent immédiatement associés à la plateforme Ethereum. Cette dernière a en effet vu naître un nombre impressionnant d’initiatives DeFi avec des histoires de records toujours plus grands les…

100% des adresses Chainlink (LINK) sont en Profit

Une crypto profitable pour tous ses investisseurs : j’aurais accordé 2 secondes d’attention au maximum si j’avais lu une telle publication sur Facebook. On est pourtant bien loin des scams cryptos sur les réseaux sociaux ; Chainlink (LINK) vient de gâter toux…

La Blockchain est-elle immunisée à la crise du COVID (Binance “Off The Charts”) ?

Si vous nous lisez fréquemment chers lecteurs, c’est bien que vous avez su saisir l’importance de la blockchain et des cryptomonnaies. Le développement des actifs digitaux est un sujet important de notre secteur et dans le contexte trouble actuel, il…

Le géant chinois Huawei toujours plus engagé sur la Blockchain

Ce n’est désormais plus un secret pour personne : la Chine entend se positionner dans un avenir proche comme le leader mondial de la blockchain. À cette fin, plusieurs entreprises du pays s’activent pour mettre au point des applications innovantes…

Emmener Bitcoin en vacance – Où s’arrêtera Travala (AVA) ?

Les partenariats, ça le connait : Travala (AVA) a noué récemment un partenariat avec Cardano (ADA). Le géant voit ses bénéfices s’envoler alors que le secteur s’effondre à cause de la pandémie de la COVID-19. Travala continue son développement en augmentant…