L’affaire Tron (TRX), explications de la chute brutale du prix Lundi dernier

enquête-affaire-TRON

Le prix de Tron a chuté subitement lundi à cause des rumeurs inexactes d’une « descente de police » dans les bureaux de la société à Pékin. La vraie histoire est cependant beaucoup plus intéressante.

Selon un poste officiel de l’entreprise, la police est arrivée pour protéger le bureau contre « ceux qui ont été trompés par la soi-disant “Wave Field Super Community” », un groupe qui a utilisé la « version chinoise du nom de TRON pour frauder les investisseurs ». Les victimes ont qualifié Tron d’escroquerie et ont cité le présumé suicide d’un investisseur de la Wave Field Super Community au début du mois.

On avait promis aux victimes des rendements élevés sur leurs investissements au nom de TRON, BitTorrent et uTorrent » a écrit la société.

Les investisseurs escroqués ont également pris d’assaut le mauvais endroit. Ils se sont adressés au bureau de Raybo Technologies, une filiale de Tron qui semble avoir déposé un certain nombre de marques déposées aux États-Unis pour diverses expressions liées à Tron.

« Les responsables de TRON ont exprimé leur sympathie et leur compréhension pour ceux qui ont été trompés, mais l’entreprise condamne fermement les actes de violence qui peuvent être perpétrés à la suite d’événements qui ne sont pas sous son contrôle direct » a écrit la société.

La Wave Field Super Community existe depuis janvier 2019 et a misé sur la similitude de son nom avec l’utilisation par Tron de l’expression « Wave Field » en Chine. La supposée pyramide de Ponzi promettait des retours massifs et prétendait investir dans « Tron, BitTorrent, et uTorrent ».

Le groupe s’est fait passer pour un « super-représentant » du Tron, essentiellement un node important du réseau, une affirmation que Tron n’a jamais confirmée. Le site a soudainement fermé le 1er juillet, ce qui a entraîné une confusion massive. Les utilisateurs du site de microblogging chinois Weibo ont fait circuler ce qui semble être une lettre de suicide d’une femme nommée Xia Bing, qui aurait emprunté de l’argent pour investir dans ce projet.

Même avec les rumeurs de « descente de police » démystifiées, le prix du Tron n’a pas encore complètement récupéré son niveau d’avant.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin est des crypto-monnaies

6 ans après Bitcoin, satoshi rentre dans le dictionnaire d’Oxford

Le satoshi, la plus petite unité de compte composant un bitcoin (BTC), vient d'être accueilli dans la prestigieuse enceinte du Oxford English Dictionary, référence académique mondiale en terme de langage. Il rejoint ainsi le mot  « Bitcoin », ajouté pour sa part en 2013.  100…
or-blockchain-suisse

CoinShares lance un réseau de tokens basés sur l’or sur une sidechain Bitcoin

Le gestionnaire d'actifs numériques CoinShares met de l'or sur la blockchain bitcoin.
projet-Libra-secoue-banques-centrales

Le Libra est un coup de fouet pour les banques centrales

Selon le chef de la banque centrale de Suède, le projet de cryptos Libra est en train de secouer les banques centrales.
ciphertrace-cryptos-API

Le service d’analyse blockchain de CipherTrace couvre maintenant 700 cryptos !

Les transactions de plus de 700 crypto-monnaies sont désormais consultables via l'offre blockchain de CipherTrace.

Le Pays de Galles lance sa propre cryptomonnaie !

Le Pays de Galles, cette charmante région du Royaume-Uni, prévoit de lancer sa propre cryptomonnaie pour stimuler l'économie locale des petites et moyennes entreprises (PME). Ces petites et moyennes entreprises sont les plus à même de bénéficier de cette cryptomonnaie qui faciliterait les échanges et…