L’agressivité des banques centrales rend le Bitcoin plus attractif

La baisse attendue des taux d’intérêt de la banque centrale américaine est manifestement l’un des facteurs de la dernière hausse du bitcoin (BTC), a déclaré Jim Reid, cadre de la Deutsche Bank, dans une interview accordée à CNBC le 26 juin.

Reid, responsable de la stratégie du crédit fondamental global de la Deutsche Bank, a déclaré :

“Si les banques centrales sont aussi agressives, les monnaies alternatives deviennent un peu plus attrayantes.”

Reid a mentionné le récent discours de Jerome Powell, président de la Fed, qui a déclaré hier que la banque centrale envisage de réduire les taux d’intérêt au milieu de l’incertitude financière actuelle et des risques d’inflation. Ainsi, le dollar américain (USD) a chuté hier par rapport à d’importantes devises, enregistrant un niveau plus bas sur trois mois par rapport à l’euro (EUR), apparemment en raison des nombreuses baisses de taux d’intérêt attendues par la Fed.

Pendant ce temps, Bitcoin a continué d’atteindre de nouveaux records de plus de 12 000 $ en 2019, tandis que sa capitalisation boursière dépassait les 220 milliards de dollars avec un taux de dominance dépassant pour la première fois 60 pour cent.

Reid a également observé que la dernière flambée des prix des cryptomonnaies est en partie due au projet de crypto de Facebook Libra, qui a publié un white paper le 18 juin dernier. Le Bitcoin a depuis augmenté de plus de 30 pour cent, passant d’environ 9 000 $ à 12 616 $, selon les données de Coin360.

Dans l’interview, Reid a réitéré son opinion négative à l’égard de l’assouplissement des procédures de la Banque centrale après avoir précédemment affirmé que le système actuel de monnaie fiduciaire était volatil et approchait de sa fin. Présentant ses commentaires en novembre 2017, à la suite du record historique de 20 000 $ du Bitcoin en décembre 2017, M. Reid a critiqué la poursuite de l’impression d’espèces par les banques, avertissant que cela pourrait mener à la fin de la monnaie papier.

Mais les États-Unis ne sont pas seuls. Le président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, a également suggéré de nouvelles réductions des taux d’intérêt au cours des dernières semaines.

Ironiquement, un affaiblissement de l’économie pourrait être en partie imputé à la Deutsche Bank elle-même. Les stocks de la banque ont chuté par rapport à l’année précédente pour atteindre des planchers records.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin est des crypto-monnaies

ErikFinman-Mettalicus-investissement

Pourquoi le plus jeune millionnaire du bitcoin est prêt à tout miser sur Metal Pay ?

Metallicus, la startup à l'origine de la plateforme de paiements peer-to-peer Metal Pay a reçu un investissement providentiel du plus jeune millionnaire du bitcoin, Erik Finman.

Le Bitcoin (BTC) maintenant une forme légale de paiement en Nouvelle-Zélande

Le ministère des finances néo-zélandais a annoncé dans son rapport d'Aout que les cryptomonnaies étaient maintenant une forme légale et taxable de paiements. Ce même rapport donne aussi un cadre légal qui permet aux entreprises de payer leurs employés en cryptomonnaie.
india-crypto

La Cour Suprême indienne pourrait juger illégale l’interdiction des cryptomonnaies

Le 14 août, la Cour Suprême indienne entendait les arguments de l'Internet and Mobile Association of India (IMAI) contre la Reserve Bank of India (RBI). L'IMAI aurait plaidé que la RBI a dépassé son domaine de juridiction en proposant une interdiction générale des cryptomonnaies en…

Bitcoin (BTC) pourrait passer sous les 10.000$ : Pourquoi ?

Le bitcoin flirte ces derniers jours avec la barre psychologique extrêmement importante des 10.000$ et certains indicateurs montrent que la cryptomonnaie la plus importante n'est pas à l'abri d'un nombre à quatre chiffres. L'étude précise des indicateurs montre néanmoins que Bitcoin pourrait remonter à 10.700$…
hong-kong

Manifestations à Hong-Kong : Bitcoin (BTC) s’échange à prix d’or

La demande de Bitcoin à Hong-Kong s'est envolée ces derniers jours alors que la région chinoise de 7 millions d'habitants manifeste pour plus de démocratie et un moins grand contrôle chinois. La perte de confiance dans le yen sur la péninsule asiatique s'est traduite par…