Le Bitcoin survivrait-il à un retour de Satoshi Nakamoto ?

Impossible de passer à côté de la grosse news de la semaine : un mouvement de 50 BTC, à partir d’un des portefeuille les plus anciens connus, remontant à février 2009, soit presque aussi ancien… que la blockchain Bitcoin elle-même. Or à cette époque, ils étaient rares ceux qui minaient cette toute nouvelle création exotique qu’était le Bitcoin. Guère plus que son créateur en personne, Satoshi Nakamoto, et quelques adeptes, plus là pour la beauté du geste technologique qu’attirés par un gain ou une célébrité impossible à anticiper à l’époque.


Il n’aura donc pas fallu longtemps cette semaine pour additionner 2 et 2 et supposer plutôt logiquement, que ce mouvement pourrait, après tout, peut-être être le fait de Nakamoto lui-même.

Bon, en dépit du romantisme de la chose, il semble qu’après analyse fine dudit mouvement, rapporté à ce qu’on connaît des activités de Satoshi à l’époque, et notamment ses wallets « historiques », que l’événement ne soit finalement pas le fait du créateur de Bitcoin.

Partie remise donc, même si ce mouvement émanant d’un des tout premiers wallets de Bitcoin, dans les premiers âges de la première des devises numériques conserve tout son intérêt et soulève des questions troublantes.

Cependant, tout le monde à pris un coup de chaud , y compris le marché, touché par une chute aussi nette que brutale, concomitamment à l’annonce. Se pose alors la grande question : si Satoshi sortait demain du néant, en pleine possession de l’ensemble de ses wallets richement garnis des premières récoltes de Bitcoin, qu’adviendrait-il ?

Satoshi Nakamoto, multi-milliardaire en Bitcoin…virtuel

Quelques données froides et factuelles : Satoshi Nakamoto a très logiquement été le premier à miner du Bitcoin, exercice alors possible avec un simple ordinateur grand public.

Le premier bloc (bloc Genesis) est miné le 3 janvier 2009. En ces temps d’opulence originel, les blocs minés au rythme d’un environ toutes les 10 minutes (comme aujourd’hui) rapportaient alors 50 BTC (ça en revanche, ça a changé!).

Sous couvert de test, Satoshi Nakamoto est longtemps resté seul mineur du réseau, avant d’être rejoint par quelques premiers apôtres comme Hal Finney ou Gavin Andresen. Une étude de 2013 estime ainsi que Satoshi Nakamoto a miné seul au moins les 36 000 premiers BTC de la blockchain qu’il avait commencé à forger.

Autrement dit, considérant les 50 BTC émis toutes les 10 minutes, tous les bitcoins générés entre le 3 et le 8 janvier 2009 l’ont été de manière à peu près certaine par l’ami Satoshi.

A l’époque, miner du Bitcoin n’était pas beaucoup plus difficile que d’envoyer une grosse pièce-jointe par e-mail. Il est ainsi estimé que Nakamoto a accumulé entre 1 et 1.1 million de BTC dans une multitude de wallet entre 2009 et 2012, période à partir de laquelle il disparaît mystérieusement et définitivement (à une exception prés, via quelques mots émis en 2014 par une de ses messageries connues pour clamer « qu’il n’était pas Dorian Nakamoto », alors même que ce dernier, homonyme du « véritable » Satoshi Nakamoto, se trouvait sur un malentendu au cœur d’une tourmente médiatique et d’une véritable chasse à l’homme journalistique. Notez d’ailleurs que la photo qui orne le présent article est celle du fameux Dorian devenu, un peu malgré malgré lui le visage “officiel” de Satoshi Nakamoto.

Depuis ces temps anciens, le trésor de guerre de Satoshi Nakamoto n’a pas bougé d’un millimètre.

On notera au passage que les wallets identifiés comme étant ceux de Satoshi sont monitorés, surveillés précieusement par des observateurs attentifs. En effet, le moindre mouvement sur l’un d’entre-eux tendrait à démontrer que Nakamoto a enfin décidé de revenir aux affaires.

Une forme de consensus existe pourtant sur le sujet, tendant à considérer que cette colossale fortune ne bougera vraisemblablement plus (en dépit des trépidations et autres moulinets de bras menaçants de certains).

Ce consensus repose en partie sur une idée simple : les BTC de Nakamoto correspondent actuellement à environ 5 % de l’ensemble du market cap du Bitcoin, pour un montant d’environ 8 milliards d’euros. Si Satoshi avait pour ambition de devenir milliardaire, chacun s’accorde à penser qu’il se serait déjà positionné. Ainsi, quelles que soient les raisons pour lesquelles l’intéressé n’a jamais touché le moindre de ses bitcoins, tout porte à croire que cette situation soit vouée à ne jamais évoluer.

A l’heure actuelle, aucun individu n’est (même virtuellement) à la tête d’un tel patrimoine en Bitcoin.

Seules les plateformes d’exchanges peuvent concourir dans cette catégorie. On pensera notamment à Coinbase qui détient 970 000 BTC, en rappelant qu’il s’agit des avoirs des se clients. Pour dire les choses clairement, la devise a vu sa valeur tellement progresser que vous devriez déjà vous sentir chanceux de faire partie de ceux qui possèdent 1 BTC en entier.  

Il est donc temps de procéder à un peu de Bitcoin-fiction : que se passerait-il si Satoshi Nakamoto donnait une conférence de presse demain matin devant sa petite maison de banlieue ?

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Le marché crypto et Bitcoin s’effondrerait…avant de se reprendre

Le marché du Bitcoin est jeune. Il est jeune, et il est immature et très émotionnel. Même s’il est toujours difficile de déterminer des corrélations, difficile de rater le brutal décrochage de la semaine, au moment même où la news concernant le wallet de 2009 était rendue publique. Il s’agit là de l’archétype du phénomène réflexe, ne trouvant d’origine que dans une réaction épidermique d’un marché hyper-volatil à une news.

Ainsi, si Satoshi Nakamoto décidait de passer faire coucou, et commençait à transférer du Bitcoin en rafale à partir de ses anciens wallets, rien que pour le plaisir de fêter la fin de son hibernation, il ne faudrait vraisemblablement pas plus de 20 minutes pour que le marché de Bitcoin n’entame une sinistre chute libre.

Vous en doutez ? On reparle des –50 % de début mars ? Ah, et si vous opposez à cette chute des arguments techniques (la récupération de liquidités face à un krach boursier historique), que pensez vous des +40 % faisant suite au discours de Xi Jinping, officialisant le virage blockchain chinois ?

Bref, difficile de le nier, le Bitcoin est émotif, et ses détenteurs encore plus. Et quelle émotion pourrait-elle être plus intense que le retour du père prodige ?

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

Bitcoin risquerait-il donc de perdre toute valeur ?

Définitivement non ! Le marché du BTC s’effondrerait effectivement peut-être. Tous les détenteurs de BTC, horrifiés par le déferlement potentiel d’une offre nouvelle et pléthorique, pourrait être ainsi tentés de se débarrasser de leurs avoirs. Le test ultime pour qui se prétend réellement holder en somme.

Ce serait l’hallali, et très probablement un moment idéal pour ramasser les fruits au sol, dans la débandade générale.

Puis, la situation se normalisera. Il faudra 1 mois, ou 1 an, mais le marché récupérera ses pertes, et reprendra sa croissance. Car la croissance de Bitcoin, sa valeur intrinsèque (et ses gains futurs) ne pourront pas être fondamentalement impactés par l’ajout (ou la soustraction) d’un million de bitcoins, et ce en dépit des apparences.

Pour rappel, sur les 21 millions d’unités prévues, près de 18 millions de BTC ont d’ores et déjà été émis. Certaines estimations mettent en avant que sur ce nombre, 3 millions de bitcoins pourraient être perdus à jamais (destruction volontaire – ça arrive -, pertes des clefs privées principalement).

Bref, accordons nous sur le fait qu’à l’heure actuelle 15 millions de BTC disponibles constituent le total supply de Bitcoin. Dans l’hypothèse irréaliste ou Satoshi Nakamoto décide (et soit en mesure) de libérer son million de BTC, la masse crypto-monétaire disponible de la devise augmenterait….d’un peu plus de 6%

Si intrinsèquement le Bitcoin à la moindre valeur (et nous sommes ici quelques uns à considérer que c’est le cas), celle-ci ne sera pas  fondamentalement remise en question par l’événement, aussi impressionnant soit-il. 

Bitcoin perdrait une grande partie de sa superbe

De nombreuses cryptomonnaies, apparues après Bitcoin fonctionnent parfaitement bien, en n’étant que de « simples » produits financiers ou technologiques, sans le moindre besoin d’une ronflante surcouche de mystère.

Derrière les projets se tiennent ainsi des équipes généralement parfaitement identifiées, et bien souvent un leader, formellement perçu comme tel par la communauté et le grand public.

Et pour 32 ETH de plus"
Bon, ok, mauvais exemple : même visible, ce type est mystérieux

Ce schéma est profondément traditionnel et il est directement hérité d’un monde de l’entreprise tout ce qu’il a de plus classique, en dépit de la surcouche blockchain qui fait cool, et des valeurs de distribution et de décentralisation, bien souvent là pour simplement servir de prétexte disruptif.

Bitcoin est différent. Avec son absence de modèle économique formalisé (on parlerait aujourd’hui de tokenomic), et surtout l’ombre de son créateur anonyme qui s’est comporté à la fois de la manière la plus rigoureuse (son approche, tout comme son expression étaient parfaitement calibrée, rationnelle, scientifique) et dans le même temps la plus ésotérique qui soit, en disparaissant brusquement.

Si Satoshi Nakamoto refaisait surface, l’aura de mystère entourant Bitcoin disparaîtrait immédiatement ne laissant plus que la réalité nue d’une innovation technologique financière toujours aussi géniale, mais ne laissant plus la moindre place à l’imagination.

Satoshi Nakamoto disparu, il est immédiatement devenu « parfait ». Chacun est en mesure de se créer « son » satoshi : informaticien/codeur de génie pour les uns, idéologue et porteur de la rébellion post-crise de 2008, cypherpunk, pour les autres….jusqu’aux théories les plus alambiquées, voire farfelues que chacun est libre de se construire.

Satoshi Nakamoto dévoilé apparaîtrait avec toutes ses qualités, mais également toutes ses failles, faisant de lui un être humain.

Son idéalisation ne serait plus envisageable.

Que ferions nous d’un Satoshi qui une fois réapparu, prônerait une idéologie fasciste ? Ou s’il s’avérait que Nakamoto a disparu car emprisonné depuis des années pour des faits de pédophilie ? Cela ôterait-il toute valeur à Bitcoin ? A une époque où les débats sur la différenciation entre œuvre et individu font rage, la question mérite d’être posée. 

Ce qui est à peu près certain, c’est que Satoshi Nakamoto a vraisemblablement souhaité que l’individu (ou le groupe d’individus) s’efface derrière le message au monde qu’incarne Bitcoin. Bitcoin se devait d’être libre de toute connotation, de toute idéologie, de toute nationalité, simplement laissé à disposition de qui voudrait s’en saisir.

Conclusion

Quoi qu’improbable, impossible d’exclure définitivement un retour de Satoshi.

En dehors de l’hypothèse – finalement peut-être la plus crédible – où l’intéressé ne soit tout simplement plus de ce monde, l’idée que le créateur de Bitcoin demeure aujourd’hui encore un observateur muet et silencieux de l’évolution de sa création a quelque chose de romanesque.

Dans cette hypothèse, pourrait-on imaginer qu’un événement en particulier qui impacterait Bitcoin et mettrait en balance sa survie même, puisse être de nature à le pousser à sortir de sa retraite ?

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

Et si après tout, Bitcoin n’était que l’étape 1 du plan de Satoshi Nakamoto ?

Menance d'un weekend sanglant pour Bitcoin

Bitcoin (BTC) le 24 septembre 2020 – Oh la belle bl.. verte !

Ça remonte ! Jusqu’où et pour combien de temps ? On l’ignore. Bitcoin (BTC) a franchi la barre des 10 700 USD aujourd’hui, 24 septembre 2020. Les Baleines annoncent les résistances à briser sur le court terme. Le chandelier vert d’aujourd’hui, pourrait relancer…
Bitcoin (BTC) et l'or

Bitcoin (BTC) joue mieux le Rôle de l’Or que… l’Or lui-même !

Si vous lisez TheCoinTribune depuis un moment, vous connaissez certainement ces histoires de corrélation inversée entre Bitcoin (BTC) et le dollar et de corrélation positive entre le BTC et l’or. Ce Bitcoiner – et ce n’est pas n’importe qui –…
Bitcoin (BTC) le 23 septembre 2020

Bitcoin (BTC) le 23 septembre 2020 – Cette Ligne Interdit Bitcoin de Chuter sous les 7000$ !

Petit chandelier vert quotidien suivi d’un autre de même taille mais, de couleur rouge : Bitcoin (BTC) reste comme figé suite à sa chute du 21 septembre 2020. Le BTC pourrait encore plonger en-dessous des 10 000 USD mais, son prix minimum…
Bitcoin (BTC) et le Dollar (USD)

BTC/USD faiblit dans le sillage de la Bourse, de l’Euro et de l’Or

BTC/USD semble suivre le sillage de la bourse américaine. La paire se retourne de nouveau en direction des 10 000 $ avec un petit temps de retard sur le NASDAQ et le S&P500 qui s'alourdissent. Pourtant, le scandale FinCEN impliquant…
Bitcoin (BTC) et l'or

Bitcoin (BTC) et Or, la vraie position des plus grands conservateurs de la Finance

L’émergence des cryptomonnaies, surtout celle du Bitcoin (BTC), a révolutionné le comportement des investisseurs sur le marché. Cela s’est d’ailleurs accentué avec la crise économique et la mauvaise santé du fiat qui perd progressivement du terrain. Naturellement, les investisseurs recherchent…