Le CEO de Circle espère que les besoins uniques du Libra vont déclencher une réglementation positive

Circle-CEO-reglementation-blockchain

Jeremy Allaire, cofondateur et PDG de la société de paiement Circle a déclaré que le Libra fonctionnera selon un système d’autorisation en boucle fermée qui a ses propres exigences en matière de réglementation.

Au cours de l’entrevue, M. Allaire a souligné qu’il existe différentes implémentations distinctes des stablecoins dans leur approche réglementaire. Il m’a expliqué :

« Il y a une différence essentielle entre les stablecoins qui fonctionnent avec des systèmes de permission en boucle fermée – c’est ainsi que le Libra est proposé aujourd’hui, du moins dans sa version initiale – et les stablecoins qui peuvent fonctionner sur l’Internet public. »

Allaire a également précisé que cette dernière est l’approche d’USDCoin (USDC), le stablecoin émis conjointement par Circle et le site américain d’échange de cryptos Coinbase. Il a également indiqué qu’il espère que le Libra déclenchera le développement de politiques nationales concernant les biens numériques :

“Vous savez, nous sommes d’avis que la cryptographie et la blockchain représentent en quelque sorte le tissu de l’économie du XXIe siècle, et qu’il est possible de mettre en place une politique qui nous permette de prospérer à grande échelle de la même façon que l’Internet a prospéré du milieu à la fin des années 1990. La politique était vraiment essentielle pour permettre cet essor.”

Comme l’a signalé Cointelegraph en mai, M. Allaire a déjà souligné que le monde de la crypto a besoin de certitude réglementaire et que la définition actuelle de la crypto-monnaie est trop large.

Allaire a également déclaré lors de l’interview qu’il s’attend à l’adoption massive de réserves de valeurs numériques non souveraines comme le bitcoin (BTC) mais qu’il prévoit également une croissance à venir dans l’adoption de stablecoins.

M. Allaire a aussi récemment débattu avec Kevin O’Leary qui a déclaré que les crypto-monnaies posent de sérieux problèmes de conformité au secteur des services financiers.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Les compagnies d’Assurances continuent à explorer le potentiel de la Blockchain

La blockchain révolutionne de nombreux secteurs de services, allant de la finance avec les entreprises dans la DeFi, en passant par la logistique avec les systèmes de tracking optimisés, jusqu’aux assurances. L’assurance décentralisée permet d’améliorer l’expérience client, en rendant possible par exemple le remboursement quasi-instantané…

18% de tous les Tezos (XTZ) sont sur 5 plateformes. Et c’est un problème

Jusqu’où ira Tezos (XTZ) ? Il est déjà aux coins de 10 000 rues en France. Il a même surperformé Bitcoin (BTC). Pour autant, une menace guette : Sa gouvernance est aujourd’hui mise en péril par des Baleines qui naviguent dans l’Océan Tezos et, qui pourrait faire…

Finances Personnelles – Livret A ou Masternode Crypto ? Le Match de la semaine

Tout le monde n'est pas fait pour l'investissement. D'une part, certains trouveront l'exercice vain, pas vraiment à l'aise avec cette sorte de fuite en avant, à la poursuite d'un gain perpétuel et infini, dans le contexte d'un monde dont on a déjà largement trouvé les…

Les institutionnels investissent dans le minage de Bitcoin grâce à Bitfury

Pendant longtemps, les clients institutionnels ont montré une évidente réticence à investir directement dans le bitcoin fuyant comme la peste la volatilité du marché. En revanche, les produits d'exposition alternative à Bitcoin et aux cryptomonnaies ont rapidement attiré leur attention, de manière à tirer profit…

Quand Craig Wright se fait insulter…par ses propres adresses Bitcoin

Faisant déjà l’objet de nombreuses moqueries - c'est un euphémisme - pour avoir prétendu être l’inventeur du Bitcoin, Craig Wright ne cesse de perdre en crédibilité dans le procès qui l’oppose à la famille Kleiman. Il avait notamment refusé de fournir les preuves de l’existence…
Pub