Le CEO de Circle espère que les besoins uniques du Libra vont déclencher une réglementation positive

Circle-CEO-reglementation-blockchain

Jeremy Allaire, cofondateur et PDG de la société de paiement Circle a déclaré que le Libra fonctionnera selon un système d’autorisation en boucle fermée qui a ses propres exigences en matière de réglementation.

Au cours de l’entrevue, M. Allaire a souligné qu’il existe différentes implémentations distinctes des stablecoins dans leur approche réglementaire. Il m’a expliqué :

« Il y a une différence essentielle entre les stablecoins qui fonctionnent avec des systèmes de permission en boucle fermée – c’est ainsi que le Libra est proposé aujourd’hui, du moins dans sa version initiale – et les stablecoins qui peuvent fonctionner sur l’Internet public. »

Allaire a également précisé que cette dernière est l’approche d’USDCoin (USDC), le stablecoin émis conjointement par Circle et le site américain d’échange de cryptos Coinbase. Il a également indiqué qu’il espère que le Libra déclenchera le développement de politiques nationales concernant les biens numériques :

“Vous savez, nous sommes d’avis que la cryptographie et la blockchain représentent en quelque sorte le tissu de l’économie du XXIe siècle, et qu’il est possible de mettre en place une politique qui nous permette de prospérer à grande échelle de la même façon que l’Internet a prospéré du milieu à la fin des années 1990. La politique était vraiment essentielle pour permettre cet essor.”

Comme l’a signalé Cointelegraph en mai, M. Allaire a déjà souligné que le monde de la crypto a besoin de certitude réglementaire et que la définition actuelle de la crypto-monnaie est trop large.

Allaire a également déclaré lors de l’interview qu’il s’attend à l’adoption massive de réserves de valeurs numériques non souveraines comme le bitcoin (BTC) mais qu’il prévoit également une croissance à venir dans l’adoption de stablecoins.

M. Allaire a aussi récemment débattu avec Kevin O’Leary qui a déclaré que les crypto-monnaies posent de sérieux problèmes de conformité au secteur des services financiers.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin est des crypto-monnaies

Découvrez « Poop Token », le 1er véritable shitcoin !

Les cryptomonnaies pourront-elles résoudre le problème de défécation publique auquel fait face actuellement la ville de San Francisco ? Le très inspiré Poop Token (Littéralement « jeton de m***e ») vient en tout cas de faire irruption dans le monde des cryptomonnaies. Des jetons peuvent…

Paypal quitte PornHub, provoquant l’envolée vigoureuse de Verge (XVG)

Le retrait unilatéral de Paypal du site « culturel » PornHub a eu une conséquence inattendue. Déjà proposé depuis un moment en tant que moyen de paiement sur la plateforme aux beautés exotiques, le token Verge (XVG) a vu sa valeur connaître un pic d'hormone…
2412 cryptomonnaies en 1 image

L’image de la semaine : 2412 cryptomonnaies sur 1 graphique

L'image de la semaine nous vient du site spécialisé dans la construction de graphiques en lien avec les cryptoactifs, charts.wobull.com, fondé par Willy Woo. L'analyste est parvenu au tour de force de faire tenir plus de 2400 cryptomonnaies en une unique image, dont vous tirerez…
Universa blockchain vs Banque centrale de Tunisie, qui manipule qui ?

E-Dinar tunisien – Universa Blockchain sort du silence et contre-attaque

Le CEO de la start-up russe Universa Blockchain s'est fendu d'une explication sur Medium revenant sur le crypto-psychodrame du week-end dernier, sur fonds de l'annonce de la sortie imminente d'un E-Dinar adoubé par la Banque Centrale de Tunisie (CBT). Si la CBT publiera rapidement un…
Recrutement chez Bitstamp

Bitstamp étend ses activités en Asie-Pacifique

Bitstamp, un des leaders de l'industrie des exchanges, étend son empire et s’ouvre à de nouveaux horizons. L’entreprise veut étendre ses activités vers l’Asie-Pacifique (APAC). Pour ce faire, il a engagé Andrew Leelarthaepin pour diriger le développement commercial dans la région. Cette embauche représente une…