Le FMI prévoit l’arrivée d’une cryptomonnaie des banques centrales

Le Fonds monétaire international (FMI) a prévu que les monnaies numériques des banques centrales (CBDC), qui sont des cryptomonnaies soutenues par l’état, deviendraient bientôt une réalité car les banques centrales les émettront déjà dans un avenir proche.

Le rapport ne semble pas tenir compte du fait que le Venezuela a déjà publié une CBDC, bien que sa légitimité soit, bien sûr, extrêmement douteuse, mais il reconnaît que plusieurs banques centrales mettent déjà en œuvre un certain type de CBDC dans différents pays du monde. Il mentionne le programme pilote de l’Uruguay et d’autres pays comme les Bahamas, la Chine, l’Union monétaire des Caraïbes orientales, la Suède et l’Ukraine, qui, selon lui, sont “sur le point ” de lancer les essais du système.

L’article complet décrit comment le FMI, de concert avec la Banque mondiale, a entrepris un sondage fintech, cherché des réponses auprès des institutions financières des pays membres, puis fondé en partie ses conclusions sur les réponses de 96 pays participants. Ce chiffre le place dans une vision mondiale relativement large.

Le rapport traite également des études menées par plusieurs banques centrales intéressées d’en apprendre davantage sur l’effet potentiel de la CBDC sur la stabilité économique ainsi que sur la structure du secteur bancaire. Il a également été question du potentiel d’entrée d’institutions financières non bancaires et de transmission de la politique monétaire.

Les résultats indiquent diverses motivations menant à la création d’une CBDC, l’intérêt venant tant des économies avancées que des économies émergentes. Alors que les pays développés cherchent à offrir une alternative au cash, les sociétés fonctionnant de moins en moins avec de l’argent liquide, ceux qui les testent dans les économies en développement espèrent réduire les dépenses bancaires et résoudre le problème des populations dites sans banque.

Une similitude se dégage également du rapport en ce qu’aucun des pays interrogés n’aspire à une CBDC anonyme. Ils souhaitent tous que l’État puisse tracer ces cryptomonnaies.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin est des crypto-monnaies

Des géants investissent dans Messari

Des géants de l’industrie crypto investissent dans Messari

C’est le 13 novembre dernier que la société d’analyse de Blockchain Messari a annoncé la clôture d’une levée de fond organisée par la société de capital-risque Uncork Capital. Sans grande surprise l'initiative a suscité réel engouement chez les grandes entreprises du secteur, convaincu par la notoriété de…
TRON dépasserait Ethereum en 2020

TRON surpassera Ethereum en 2020 selon un développeur Bitcoin

Le développeur de Bitcoin, Udi Wertheimer, prévoit que d’ici 2020, TRON devancera Ethereum, actuellement deuxième cryptomonnaie la plus importante en volume du marché après Bitcoin. TRON compte arracher la deuxième place à Ethereum grâce à un partenariat avec Poloniex. Contrairement à Wertheimer, les traders pensent…

Le co-fondateur de OneCoin risque 90 ans de prison

La facture risque d’être salée pour Konstantin Ignatov. Le co-fondateur de Onecoin a plaidé coupable de nombreuses accusations, entre autres de blanchiment d’argent et de fraude. Il risque jusqu’à 90 ans de prison. En contrepartie de ce plaidoyer, Ignatov sera poursuivi uniquement pour d’éventuelles fraudes…

Les mineurs de BTC en difficulté face à l’augmentation de la difficulté du minage

Le minage risque de ne plus être rentable d’ici 2020, notamment à cause du halving, de la concurrence, sans même parler de la volatilité des cryptomonnaies.  Les prix frôleront le seuil de rentabilité actuel et les mineurs risquent de subir des pertes considérables. D’après un expert…

Les services secrets russes auraient détournés 450 millions de dollars en crypto sur WEX

Selon un des anciens employés de la plateforme crypto de sinistre mémoire WEX, le piratage géant de l'exchange ayant abouti au gel de 450 millions de dollars de devise numérique n'a pas profité à des hackers lambda. C'est bien la trace du FSB (ex-KGB, les…