Le fondateur de IOTA remboursera lui-même les 2 millions du hack

Tous les héros ne portent pas de capes. Le 12 février dernier, le réseau IOTA (MIOTA) a été victime d’une attaque visant les portefeuilles des utilisateurs et au cours de laquelle 46 personnes ont été dépouillées de leurs avoirs. Dès que le hack a été remarqué, le réseau a été déconnecté le même jour et est resté non-fonctionnel depuis ce moment. Vendredi dernier, dans une interview, David Sonstebo, le fondateur d’IOTA, a annoncé qu’il rembourserait personnellement les victimes. Le montant en question s’élève à 8,52 millions de MIOTA soit à peu près 1,97 million de dollars.

Pub

Retour sur le hack du réseau IOTA du 12 février 2020

Selon David Sonstebo, le fondateur d’IOTA, le hack du réseau IOTA du 12 février visait en réalité l’infrastructure de MoonPay. Malheureusement, explique-t-il, compte tenu de la façon MoonPay a été intégrée au portefeuille IOTA, il y avait une vulnérabilité dans le portefeuille que le pirate a exploitée.

David Sonstebo, le Co-fondateur de IOTA

David Sonstebo se réjouit cependant du fait que grâce à une intervention rapide de la Fondation IOTA – notamment l’arrêt du coordinateur – le hacker n’ait pas pu faire autant de ravages qu’il aurait pu. Seulement 46 personnes ont été directement affectées et le montant total des IOTAS volés sur les comptes était de 8,52 millions de MIOTA.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Le fondateur d’IOTA va rembourser les victimes de sa propre poche

Au cours de l’interview, David Sonstebo a rappelé que l’objectif de la fondation IOTA est de « construire le premier DLT (registre partagé) véritablement décentralisé, évolutif et sans frais au monde, afin de catalyser un avenir autonome sécurisé et une innovation sans équivalent dans plusieurs industries ».

Le fondateur d’IOTA considère que la fondation est « plus que jamais proche d’atteindre son objectif » et devrait poursuivre la mission « sans être perturbée ». Pour cela, David Sonstebo a annoncé qu’il mobiliserait ses avoirs personnels pour rembourser les 8,52 millions de MIOTA volés, un montant qui équivaut environ à 2 millions de dollars.

Ce que David Sonstebo retient du piratage de l’IOTA

Au cours de l’interview, David Sonstebo a confié que le piratage de l’IOTA lui avait enseigné qu’il ne faut « en aucune circonstance, transiger sur les questions de sécurité ». Il a expliqué que la vulnérabilité MoonPay exploitée par le hacker est apparue parce que la Fondation IOTA tentait d’être sur tous les fronts, tout en construisant l’un des meilleurs portefeuilles de l’espace crypto.

Il promet surtout que la fondation IOTA a déjà pris des engagements avec des cabinets d’audit tiers et engagé de nouveaux spécialistes de sécurité afin que de tels incidents ne se reproduisent plus. Pour finir, en guise de conseil aux développeurs de logiciels, il souligne un peu amer que « seuls les paranoïaques survivent ».

Pub

Le fondateur d’IOTA paiera donc personnellement pour son manque de vigilance. Toutefois, il espère quand même que le coupable « sera retrouvé un jour et que les fonds seront récupérés », même si les chances sont faibles.

Block.one investit 150 millions dans le réseau social VOICE

Après avoir passé 9 mois sous les ailes de la société Block.one, sa société mère, la plateforme de réseau social Voice va enfin pouvoir voler de ses propres ailes. Block.one y a injecté un investissement en capital de 150 millions de dollars, dont 100 millions…

BINANCE se lance à l’assaut du peer-to-peer en Amérique latine

Accessible à de nombreux utilisateurs en Amérique Latine, l'exchange Binance entend développer ses actions dans la région. Le géant mondial des crypto vient ainsi d'annoncer le lancement du trading peer-to-peer (P2P) pour 5 monnaies fiat en Amérique du Sud. Binance espère accélérer davantage cette forme…

Lutte anti-inflation : 132 millions $ d’EOS ont été détruits

Le réseau EOS a subi un nouveau burn de jetons - le deuxième - le 25 février dernier. Cette fois-ci, 34 millions de jetons EOS – ce qui équivalait au cours du moment à 132 millions de dollars - ont dû être brûlés, dans le…

Bitcoin, cryptoactifs et impôts, Crypto.com vous facilite la vie

Bonne nouvelle pour la cryptosphère ! Enfin, bonne nouvelle... La plateforme va faciliter la vie de ses client, mais également combler le fisc de joie. En effet, Crypto.com, vient d’annoncer un partenariat avec trois fournisseurs de services fiscaux. L’annonce arrive à point nommé dans un…

L’enfant prodige ChainLink passe sous 2 $, malgré son listing sur Poloniex

Chainlink (LINK) a désormais sa place sur Poloniex : et alors ? Ce coup marketing n’a pas réussi à faire repartir son cours vers le haut. Il aura fallu un coup de pouce des mesures gouvernementales, pour que le LINK refranchisse la barre des 2 USD. Chainlink :…