Larry Harmon, PDG du site multimédia Bitcoin Coin Ninja et fondateur du fournisseur de portefeuille cryptographique DropBit, fait face à de graves accusations liées à son utilisation des outils de confidentialité Bitcoin. Dans des rapports émanant des autorités de Cleveland, Ohio, il est accusé d’avoir fondé une plateforme qui servi de dispositif de blanchiment. Pendant son fonctionnement, plus de 350 000 Bitcoin (BTC), ce qui équivalait alors à environ 310 millions de dollars seraient concernés.


300 millions anonymisés en Bitcoin pour des activités illicites

Larry Dean Harmon risque une longue période d’emprisonnement pour avoir initié un service dénommé Helix qui permettait de mixer les cryptomonnaies avant de les dépenser, via une transaction CoinJoin.

Très vite, Helix s’était intégré au marché noir Alphanet et permettait aux utilisateurs d’acheter et de vendre des articles illégaux tels que des armes à feu, des drogues et des articles interdits.

En  début 2017, les autorités fédérales avaient fermé Helix sur la base d’informations faisant état de blanchiment d’argent via la plateforme. Selon les autorités, au moins 354 478 BTC auraient été blanchis sur des marchés noirs comme AlphaNet, Agora Market, Nucleus et Dream Market. Au moment des transactions, ce montant équivalait environ à 310 millions de dollars.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Comment les autorités ont-ils pu remonter à Harmon ?

Harmon était lié à un moteur de recherche darknet qui fonctionnait en tandem avec le service de mixage Grams. Après avoir lancé ses opérations en début 2014, Harmon s’était vanté auprès de ses utilisateurs que les paiements effectués à Alphabay ne pouvaient pas être retracés.

Malheureusement, un agent du FBI qui s’est fait passer pour un utilisateur ordinaire sur la plateforme, est parvenu à retracer la plateforme et remonter jusqu’à Harmon, ce qui a permis son arrestation par les autorités fédérales.

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.
Larry Dean Harmon, patron de Coin Ninja

Une peine sévère en vue, la liberté sous caution rejetée

À la suite d’un acte d’accusation contre Harmon fin décembre 2019, les juges ont rendu leur verdict ce 6 février. Harmon est accusé de « complot en vue de blanchir des instruments monétaires par l’exploitation d’une entreprise de transfert d’argent sans licence ».

Selon nos infirmations, les actifs de Coin Ninja ont déjà été gelés et 4000 $ de Bitcoin retirés de son nœud Lightning Network par le FBI. Le verdict a également ordonné à Harmon de céder ses propriétés sur Yellow Creek Road, à Akron et à Aurora au Colorado.

Par ailleurs, l’avocat de Larry Harmon n’a pas pu obtenir la liberté sous caution au profit de son client. L’État estime que ce dernier ne comparaîtra pas en justice s’il est autorisé à être libéré sous caution, car il a « des liens familiaux importants en dehors des États-Unis » alors qu’il est « passible d’une longue période d’incarcération s’il est reconnu coupable.

Et le cas de Harmon n’est pas le seul. De nombreux autres cas de blanchiment d’argent ont jalonné la courte existence de Bitcoin. L’année passée seulement, plus de 6 000 cas de blanchiment d’argent ont été signalés au japon.

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

Pour l’instant, d’autres enquêtes sont en cours pour identifier d’autres cas similaires dans les pays où les cryptomonnaies ont les taux d’adoptions les plus élevés.