“Le marché ne reflète pas la qualité des projets crypto” selon le CTO de Komodo

Plateforme Komodo

Kadan Stadelmann, CTO de Komodo, est un véritable passionné de la programmation. D’ailleurs, il aime le dire, il a commencé à coder avant même d’aller à l’école. Après une belle carrière dans la sécurité informatique, il se consacre désormais à la blockchain. Dans un entretien accordé à l’équipe de decrypt.co, il raconte son parcours et nous explique pourquoi les meilleurs projets blockchain ne sont pas toujours ceux qui suscitent le plus d’enthousiasme.

Un homme au parcours hors-norme

Kadan Stadelmann développeur de blockchain, expert en sécurité des opérations et CTO de la plateforme Komodo. Diplômé des universités allemande et autrichienne en informatique et en économie, il aime à rappler qu’il a commencé à écrire des codes avant même d’entrer à l’école primaire. Il a durant son parcours travaillé dans la sécurité des systèmes du gouvernement en Autriche, ensuite dans le secteur de la cryptographie et aujourd’hui il est directeur technique du projet Komodo.

Résultat de recherche d'images pour "Kadan Stadelmann"

La découverte de la blockchain et ses projets

Stadelmann explique qu’il a fait sa première rencontre avec la blockchain au lycée alors qu’il était un Geek du code. À cette époque, le Bitcoin (BTC) n’existait pas encore, mais des procédés utilisaient des clients de partage basés sur une technologie approchantes.

Après avoir parcouru plusieurs pays, il a fait une introspection. Il décida alors de faire de sa passion un engagement actif dans les technologies qui pourraient rendre le monde plus libre, plus juste et pacifique. Il a donc vu dans le Bitcoin et la blockchain une technologie conforme à sa vision du monde. Pour lui, le Bitcoin jetait les bases d’une économie mondiale décentralisée et équitable pour tous. Il décide de commencer par exploiter le minage par GPU comme un passe-temps et à but non lucratif. Plus tard en 2013 et 2014, il décide de contribuer activement à divers projets dans le domaine en se concentrant principalement sur la détection, l’analyse de vulnérabilités et la sécurité.

C’est quoi le projet Komodo??

C’est en septembre 2016 qu’a été annoncé publiquement le projet Komodo. En novembre de la même année s’est tenue une ICO qui a engrangé 2.639 BTC soit environ 2 millions de dollars rapporté au prix du BTC à cette période.

Les pièces achetées lors de cette ICO ont été distribuées en janvier 2017 et le réseau principal du projet a été mis en ligne ce même mois. Selon Stadelmann, au départ Komodo était juste une avancée dans le projet de protection de la vie privée de Zcash (ZEC).

Concrètement, au début les premiers services qu’offrait Komodo étaient la protection de la vie privée via le Hashrate de Bitcoin. Cependant, le projet a évolué et contribue désormais à régler des problèmes plus vastes concernant la souveraineté et l’évolutivité de la blockchain. La vision de Komodo est donc de fournir un ensemble simple d’outils utilisables par des développeurs, des startups et des entreprises pour développer des blockchains personnalisées, spécifiques et protégées grâce au système de hachage du réseau Bitcoin.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Le marché des cryptos n’est pas toujours le reflet de la qualité des projets

C’est à l’occasion de la conclusion de son échange avec l’équipe de decrypt.co que Stadelmann a donné quelques conseils aux futurs entrepreneurs du Web 3.0.

Il conseille ainsi aux développeurs de projet sur la blockchain de croire en leurs projets et de s’y investir ardemment notamment dans la formation de l’équipe initiale du projet, car selon lui, c’est le socle de la réussite du projet. Il ajoute que les entrepreneurs ne devraient pas se fier à l’évolution du marché des cryptos et de la capitalisation financière des différents projets de la blockchain.

«?Les marchés ne sont pas toujours un reflet fidèle des projets les plus prometteurs?» a t- il déclaré.

Il poursuit en précisant que ce n’est qu’en dissociant la technologie du marché que les entrepreneurs pourront expérimenter le vrai potentiel de la technologie blockchain. Et Sadelmann de conclure que l’argent est une mauvaise motivation dans l’industrie de la crypto.

Les secteurs crypto et blockchain se féminisent comme jamais

La Femme : celle qui avait le pouvoir de perturber le cérébral Sherlock Holmes, celle qu’il ne pouvait lire – peut-on interpréter cela comme un hommage au sexe féminin, par Sir Arthur Conan Doyle ? Sherlock avait Irene Adler, la cryptosphère elle, a récemment perdu une de…

La légende du Football Diego Maradona dribble sur la Blockchain Ethereum avec SORARE

Sorare, les cartes à jouer et à collectionner, émises sur la blockchain Ethereum sous forme de token non Fongibles (NFT) accueille aujourd'hui un invité prestigieux que tout amateur de ballon rond verra au minimum avec respect, et bien souvent avec vénération : Diego Maradona !…

L’écosystème Blockchain dépassera 20 milliards en 2025

Peut-on imaginer le monde de demain sans blockchain ? Cette question n’aurait tout simplement eu aucun sens, il y a 10 ans. Les projets, les solutions blockchain se multiplient ; la valeur de l’écosystème qu’ils forment, devrait dépasser les 20 milliards de dollars en 2025. Jackpot pour…

La nouvelle mode pour miner du Monero (XMR)? Le piratage de supercalculateur

Le Monero (XMR) sera-t-il le prochain Bitcoin (BTC) ? Un indicateur important : Il est devenu l’une des cryptos chouchou des hackers, qui n’hésitent pas à utiliser Taylor Swift, à pirater 35 000 ordinateurs au Pérou, ou même à installer leurs sales bestioles sur le site même du…

HyperCash, la crypto qui veut connecter Bitcoin, Ethereum et l’ensemble des devises électroniques

HyperCash (HC), Hshare ou Hcash est une cryptomonnaie décentralisée, open-source, mais surtout cross-plateformes, ce qui fait d’elle l’une des rares cryptomonnaies conçues pour effectuer des transactions entre cryptomonnaies blockchain-based et blockless et ceci, à partir d’un même wallet. Au-delà de sa technologie audacieuse, l’intérêt des…
Pub