Le moyen-orient : nouvel eldorado de l’industrie blockchain ?

dubai-blockchain

Alors que l’on se focalise principalement sur l’adoption des cryptomonnaies et de la blockchain en Europe et aux Etats-Unis, on ne parle pas souvent des pays du Moyen-Orient quand il s’agit de la blockchain et des cryptomonnaies. Pour autant, ce marché est en plein essor ! 

En effet, les Emirats Arabes Unis, l’Arabie Saoudite et Bahreïn se positionnent depuis des années sur la technologie blockchain et aujourd’hui de nombreuses start-ups du marché des cryptomonnaies y sont financées. Selon une étude du Asia Times, les start-ups émiratis ont levé près de 210 millions de dollars au premier trimestre 2019, un chiffre qui positionne les Etats du golf devant les financements réalisés aux Etats-Unis par exemple. D’autre part, la fondation Ethereum réalise de nombreux partenariats avec des institutions financières pour se développer dans la région. 

Cette situation peut notamment s’expliquer par la volonté des pays du golf de développer une industrie technologique afin de diversifier leur économie pétrolière.

Mais c’est aussi du fait des nombreuses réglementations qui apparaissent en Europe et aux Etats-Unis. Celle-ci font fuire de nombreux investisseurs vers de nouvelles destinations comme Dubaï, Bahreïn ou Singapour par exemple. 

Des développement stratégiques qui sont notamment poussés par les gouvernements des Etats du golf. En effet, Bahreïn a développé une réglementation avantageuse pour les cryptomonnaies afin d’affirmer sa position de place financière du moyen orient. Un membre du comité de direction de la banque centrale de Bahreïn déclarait ainsi : 

“L’introduction des réglementations concernant les crypto-actifs est en ligne avec notre objectif de développement de réglementations claires pour l’écosystème des fintechs qui permettra de renforcer la position de Bahreïn comme un hub financier au moyen orient et en Afrique du nord.” 

L’Arabie Saoudite n’est pas en reste, en effet, la banque centrale du pays a développé un partenariat avec la firme Ripple, maison mère de la cryptomonnaie XRP, afin de mettre en place des protocoles améliorant la rapidité des transferts monétaires internationaux tout en réduisant les coûts de transaction. 

De nombreux projets dans les pays du golf afin d’obtenir des financements.

C’est notamment le cas de la fondation Ethereum qui ne verrait pas d’un mauvais oeil un soutien du moyen orient. Le directeur des opérations de la fondation Virgil Griffith déclarait ainsi :

“Il y a une possibilité pour que des fonds souverains saoudiens investissent un trillion de dollars dans les projets d’Ethereum ce qui serait un vrai plus. Ce serait vraiment génial.” 

Si Ethereum rêve d’un financement en trillions de dollars, d’autres projets ont déjà vu le jour avec des financements, certes plus “modestes” de quelques millions seulement. C’est notamment le cas du projet de blockchain-as-a-service développé par la société Data Gumbo qui a levé 6 millions de dollars grâce au soutien de la firme pétrolière saoudienne Saoudi Aramco. Un des projets de blockchain de Data Gumbo sera notamment de proposer une plateforme uniformisée concernant les données du marché de l’extraction pétrolière. En effet, les pays du Golf n’ont pas de standards au niveau des données et des interprétations mènent à de grands écarts de comptabilité entre les pays. 

D’autres projets utilisent notamment la technologie blockchain d’IBM par la compagnie pétrolière nationale d’Abou Dabi afin de garder une trace de toutes les transactions ayant lieu entre ses différents membres.

Dubaï a également annoncé le déploiement d’un système administratif basé sur la technologie blockchain pour plus de transparence et de sécurité. 

Ainsi, le moyen-orient pourrait donc être la surprise en terme de développement de la technologie blockchain et dépasser des pays européens mais également les Etats-unis dans le domaine en misant sur leur puissance de frappe financière et des cas d’usage concret permettant d’optimiser les processus de leur économie pétrolière. Enfin, il sera intéressant de suivre l’évolution du marché dans la région avec l’arrivée prochaine de la cryptomonnaie Libra, projet porté par Facebook qui compte pas moins de 265 millions d’utilisateurs actifs dans la région du golf ! 

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin est des crypto-monnaies

Ouverture du premier Master en Blockchain à Malte !

Malte, surnommée la "Blockchain Island" en Méditerranée, dispose d'une autorité gouvernementale pour certifier les plates-formes blockchain, d'une réglementation pour gérer les contrats intelligents et d'un cadre légal pour lancer les ICOs. Aujourd'hui, il est même possible de suivre un programme de Master en Blockchain. Le…

No-Deal Brexit, une aubaine pour le marché crypto ?

Les législateurs britanniques ont voté en faveur du report d'un vote Brexit crucial et ont forcé le Premier ministre Boris Johnson à demander à l'UE une prolongation. Quels effets un Brexit No-Deal pourrait-il avoir sur le marché crypto ?
Nasdaq-indice-cryptos

Le Nasdaq liste les 100 meilleurs acteurs du marché crypto sur la base d’un indice IA

La bourse du Nasdaq propose un indice des 100 premières cryptos, aux côtés des indices les plus connus sur le marché comme le S&P 500 et le Dow.
libra-projet-lancement

Le Libra fait face aux problèmes mais anticipe toujours 100 membres au lancement

L'Association du Libra prévoit toujours un lancement avec les 100 membres initialement prévus dans son annonce de juin, y compris de nouveaux partenaires financiers et bancaires.
fraude-one-coin-menace

Une Britannique fait face à des menaces de mort après avoir dénoncé l’arnaque derrière OneCoin

Une victime britannique du probable système de Ponzi derrière OneCoin dit qu'elle a reçu des menaces de mort pour s'être prononcée contre le projet.