Le New York Times confirme qu’il utilise la blockchain pour combattre les fakes news

nouveau-projet-pilote-fakenews

La New York Times Company a révélé de nouveaux détails concernant ses expériences de publications avec la blockchain, révélées pour la première fois par CoinDesk en Mars.

Publié mardi, un nouveau site web pour le « News Provenance Project » de l’éditeur explique comment l’équipe de recherche et développement du journal prévoit d’utiliser la blockchain permissionnée (permissioned blockchain) d’Hyperledger Fabric pour authentifier les photographies d’actualité en partenariat avec IBM Garage, le programme accélérateur du géant technologique.

Le projet vise à lutter contre la désinformation et la falsification des médias, ce qui, selon lui, nuit aux petits comme aux grands éditeurs. « Les consommateurs de nouvelles[qui] sont trompés et confus… finissent par devenir fatigués et apathiques aux nouvelles » dit le site web.

Le New York Times et les entreprises partenaires effectueront une validation de principe de juillet à fin 2019 afin de trouver un moyen de maintenir la confiance dans les fichiers numériques. Le projet vise à stocker les « métadonnées contextuelles » d’une nouvelle sur une blockchain, y compris quand et où une photo ou une vidéo a été prise, qui l’a prise et comment elle a été montée et publiée.

L’idée est de créer un « ensemble de signaux qui peuvent voyager avec les médias publiés partout où le matériel est affiché » dit le site web, y compris sur les médias sociaux, dans les discussions de groupe et dans les résultats de recherche.

Le Times prévoit de publier des mises à jour sur le projet tout au long du processus, dont le point culminant sera un rapport complet après la conclusion du projet pilote.

Une confirmation supplémentaire a été apportée par un tweet de Vivian Schiller, PDG de Civil Media, qui travaillait auparavant pour le New York Times, et un long article de Sasha Koren, chef de projet du programme, sur Medium.

CoinDesk a rapporté en Mars que le Times s’apprêtait à expérimenter la technologie de la blockchain lorsque l’entreprise a publié – puis rapidement retiré – une annonce de recherche pour un chef de projet.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin est des crypto-monnaies

ibm-blockchain

IBM brevète un browser web blockchain

Le géant américain de l'informatique IBM a récemment fait breveter son nouveau projet, un browser web de type Chrome ou Safari, seulement celui-ci serait basé sur la technologie blockchain. D'après le brevet, sa particularité serait d'enregistrer les données des recherches sur la blockchain.
Blockchain-Auto

Siemens teste actuellement une blockchain pour une solution d’auto-partage

La société allemande Siemens qui fabrique notamment des produits électroniques est actuellement en train de tester de nombreux cas d’usages pour utiliser la technologie blockchain, dont l’un d’eux est de l’auto-partage.
india-crypto

La Cour Suprême indienne pourrait juger illégale l’interdiction des cryptomonnaies

Le 14 août, la Cour Suprême indienne entendait les arguments de l'Internet and Mobile Association of India (IMAI) contre la Reserve Bank of India (RBI). L'IMAI aurait plaidé que la RBI a dépassé son domaine de juridiction en proposant une interdiction générale des cryptomonnaies en…
Copyrights-Blockchain

Comment fonctionnent les copyrights sur la blockchain ?

La technologie blockchain ne fait pas actuellement partie d’une réglementation propre en terme de copyright, observons comment cela pourrait évoluer.
barclays-coinbase

Barclays met fin à son partenariat avec Coinbase

La banque mondiale britannique Barclays aurait arrêté de travailler avec Coinbase cette semaine d'après des sources proches de l'échange. Coinbase aurait cependant lancé un nouveau partenariat avec la startup ClearBank mais le cachet de Barclays, fameuse institution bancaire britannique, va certainement manquer à la plus…