Le PDG de Ripple tente une fake news sur Bitcoin…et se fait recadrer

S’exprimant sur le plateau de télévision de la chaîne CNN, Brad Garlinghouse, le PDG de Ripple, a fait des déclarations sur le Bitcoin et l’Ethereum qui semblent n’avoir pas plu à une large part de la sphère crypto. Il a ainsi déclaré que la blockchain de Bitcoin était contrôlée par la Chine, en faisant remarquer qu’ « il y a 4 pools miniers en Chine, lesquels représentent plus de 60% de la capacité de minage ». Il avait aussi précisé que « 80% de la capacité de minage de Bitcoin et d’Ethereum étaient basés en Chine ». Piquées au vif, plusieurs grandes figures de l’écosystème cryptographique ont rétorqué sans mettre des gants.


Des réactions sans gants aux propos du PDG de Ripple

Les propos de Brad Garlinghouse sur le Bitcoin et l’Ethereum lui ont valu un sale quart d’heure sur Twitter. Les grandes figures de l’écosystème cryptographique ont été assez unanime pour considérer ces allégations comme de bonnes grosses fake news.

Parmi eux, Mati Greenspan, analyste financier et crypto aexprimé son dépit d’une manière plutôt crue. « Eh bien, honte à lui alors. Je ne savais pas que Brad Garlinghouse étant un menteur éhonté», déclare-t-il en rectifiant que la domination du pouvoir de hachage est d’environ 68% contrairement aux 80% évoqués par Brad.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Garlinghouse vit-il dans le passé ?

En réaction aux propos de Garlinghouse, Tuur Demeester, fondateur de la société Adamant Capital, a déclaré que les propos du PDG de Ripple auraient vu plutôt justes s’il avait tenu ces propos il y a 3 ans, car « nous étions alors dans un contexte bien différents, avec des effets potentiellement dévastateurs sur le Bitcoin ».

Il a ainsi rappelé à la communauté dans un tweet que « les mineurs chinois avaient essayé en vain de contrôler la blockchain Bitcoin en 2017 (le hard fork B2X), […] et n’avaient jamais pu changer un iota au code ».

Pub

Il a également précisé qu’un pool minier n’est pas égal à un mineur, et que seul 60% du hashrate total se trouve en Chine, un chiffre conséquent mais bien inférieur aux déclarations du patron de Ripple.

Le Chine ne peut influencer le Bitcoin que sur le court terme

Par le passé, Andreas Anotonopoulos, un formateur en Bitcoin, avait noté que même si la Chine décidait d’arrêter complètement l’exploitation de ses centres miniers, cela n’affecterait le système qu’à court terme. Le temps nécessaire pour avoir un bloc est d’environ 10 minutes et peut augmenter temporairement en fonction du nombre de transactions.

Toutefois, il estime que la soudaine réduction du taux de hachage devrait entraîner une diminution de la difficulté du minage ce qui permettra aux 40% restants de gagner de grosses récompenses. A son tour, cela attirerait de nouveaux joueurs dans le système, rétablissant ainsi à nouveau le taux de hachage total.

Pub

Ainsi, on retiendra qu’il n’y pas de quoi craindre une nationalisation du minage en Chine. D’ailleurs, Barry Silber, le fondateur de Grayscale Investments, le plus grand gestionnaire d’actifs cryptographiques au monde a déclaré avoir observé au cours des trois à six derniers passés des tentatives de déplacer une grande partie de l’activité de minage hors de la Chine vers les États-Unis et le Canada en particulier.

Youtube est-il responsable de la multiplication des Scams Bitcoin (BTC) ?

Une étude très documenté du site spécialisé Whale Alert fait froid dans le dos : 38 millions de dollars en Bitcoin, jusqu'à 130 000 $ par jour avec un site web mal fichu est une campagne YouTube bien placée... ce sont les "chiffres d'affaires" ahurissants…

Fidelity, le géant Financier qui mine du Bitcoin (BTC) tous les jours

Dans le peloton de tête des principaux acteurs mondiaux en matière de gestion d'actifs financiers avec plus de 2.5 trillions de dollars confiés par ses clients, le asset manager Fidelity ne se contente pas des habituels placements immobiliers, arbitrages sur matières premières et autres fonds…

Miner du Bitcoin (BTC) au Venezuela : Rentable…mais dangereux !

Évoluant dans un pays frappé de plein fouet par la crise économique persistante, les Vénézuéliens tentent tant bien que mal de mener des activités pour survivre au quotidien. Et si le gouvernement multiplie les initiatives pour promouvoir sa cryptomonnaie locale le Petro, c’est bien Bitcoin…

Bitcoin (BTC) le 13 juillet 2020 – Vers 3 ans d’ennui ?

Bitcoin (BTC) se négocie à 9 313 USD aujourd’hui, 13 juillet 2020, au moment où nous rédigeons cet article : on a droit à un peu d’action avec cette percée des 9 300 USD, c’est toujours mieux que de revoir le même film pendant 3 ans – vous…

Coinbase contrôle 40% du marché Bitcoin (BTC/USD), quelles implications ?

Pour investir de façon responsable et sûre dans Bitcoin et les cryptomonnaies, il est d’usage de passer par les exchanges comme Coinbase et autres. En effet cet investissement passe inévitablement par des échanges entre de la monnaie fiat et la cryptomonnaie concernée. Une analyse des…