Le projet de cryptomonnaie de Facebook : ce qu’il faut savoir

Facebook Coin

Facebook a lancé un projet secret qui vise à développer sa propre cryptomonnaie. Pour l’instant, le projet qui n’a pas encore été révélé publiquement apparaît sous le nom de “Facecoin”. L’arrivée de cette cryptomonnaie serait prévue pour le courant de l’année 2019 à en croire certaines sources et serait utilisée sur les différents réseaux de Facebook : Facebook, Instagram et Whatsapp afin de faciliter des transferts financiers entre les différents utilisateurs.  

Afin de mener à bien ce projet de cryptomonnaie Facebook, une équipe d’une cinquantaine d’ingénieurs a été mise en place. L’équipe est dirigée par David Marcus, ancien président de Paypal, il a pris les rennes du projets après que la société Télégram ait révélé une levée de fonds d’1,7 milliards de dollar afin de créer sa propre cryptomonnaie. Pour garder son projet confidentiel, Facebook a mis tous les moyens en oeuvre : les équipes dédiées travaillent dans un bâtiment séparé, avec un accès contrôlé avec des badges spécifiques.

Selon les premières informations révélées par Bloomberg la cryptomonnaie Facecoin devrait être une cryptomonnaie stable, en anglais “Stable Coin”. Elle rejoindrait ainsi les autres stable coins dont une des plus connues est actuellement USDT Theter qui est une cryptomonnaie qui représente le dollar grâce au principe de 1 dollar = 1 theter. Récemment, JP Morgan a également lancé un projet de cryptomonnaie stable.

Une cryptomonnaie stable permettrait aux utilisateurs des réseaux Facebook d’utiliser la Facecoin afin de réaliser des échanges sans se préoccuper de la hausse ou de la baisse du cours. La cryptomonnaie Facecoin sera introduite dans les outils de messagerie : Facebook Messenger, Whatsapp et Instagram. Ce projet sera sans doute une des clés du basculement vers une adoption globale des cryptomonnaies en rendant accessible la technologie blockchain pour réaliser des transferts financiers à 2,7 milliards d’utilisateurs sur la planète.

Les avantages du Facecoin seront nombreux pour les utilisateurs de Facebook, notamment pour les utilisateurs qui se trouvent dans des pays en développement dans lesquels l’accès à un compte bancaire et la réalisation de transferts financiers internationaux est très complexe. En se basant sur la technologie blockchain, cela permettra également de réaliser des paiements de manière instantanée et de manière simplifiée. En effet, il est beaucoup plus simple d’envoyer de l’argent en recherchant le nom d’un contact qu’en inscrivant le numéro de compte du contact pour ensuite attendre 48 heures minimum pour enfin réaliser un virement !

Malgré les nombreuses informations qui ont fuité sur le sujet, de nombreuses questions restent en suspens. La grande question sera notamment celle du  contrôle dont disposera Facebook sur sa cryptomonnaie. En effet, par nature, une cryptomonnaie fonctionne de manière décentralisée et est vouée à être échangée sur des plateformes d’échange.

Un format de ce type ne permettrait pas à Facebook de réaliser de nombreux profits sur les frais de transaction. Comment Facebook assurera-t-il la stabilité du Facecoin ? Celle-ci sera-t-elle indexée sur le dollar comme le Theter ? Ou bien indéxée sur un panier de monnaies ? Ou alors par un autre moyen ? Si les avantages pour les utilisateurs sont clairs il faudra également mieux comprendre les avantages qu’a Facebook à utiliser la technologie blockchain plutôt qu’une technologie classique centralisée.

La dernière actualité concernant le projet est que Facebook cherche à financer son projet à hauteur d’un milliard de dollars ! De nombreux venture capitalistes semblent s’intéresser au financement du projet qui pourrait bien venir bouleverser le marché des cryptomonnaies, d’un marché confidentiel à un marché totalement mainstream qui fera de l’ombre aux monnaies classiques tel que l’euro, dollar et autres monnaies nationales.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin est des crypto-monnaies

ibm-blockchain

IBM brevète un browser web blockchain

Le géant américain de l'informatique IBM a récemment fait breveter son nouveau projet, un browser web de type Chrome ou Safari, seulement celui-ci serait basé sur la technologie blockchain. D'après le brevet, sa particularité serait d'enregistrer les données des recherches sur la blockchain.
Blockchain-Auto

Siemens teste actuellement une blockchain pour une solution d’auto-partage

La société allemande Siemens qui fabrique notamment des produits électroniques est actuellement en train de tester de nombreux cas d’usages pour utiliser la technologie blockchain, dont l’un d’eux est de l’auto-partage.
india-crypto

La Cour Suprême indienne pourrait juger illégale l’interdiction des cryptomonnaies

Le 14 août, la Cour Suprême indienne entendait les arguments de l'Internet and Mobile Association of India (IMAI) contre la Reserve Bank of India (RBI). L'IMAI aurait plaidé que la RBI a dépassé son domaine de juridiction en proposant une interdiction générale des cryptomonnaies en…
Copyrights-Blockchain

Comment fonctionnent les copyrights sur la blockchain ?

La technologie blockchain ne fait pas actuellement partie d’une réglementation propre en terme de copyright, observons comment cela pourrait évoluer.
barclays-coinbase

Barclays met fin à son partenariat avec Coinbase

La banque mondiale britannique Barclays aurait arrêté de travailler avec Coinbase cette semaine d'après des sources proches de l'échange. Coinbase aurait cependant lancé un nouveau partenariat avec la startup ClearBank mais le cachet de Barclays, fameuse institution bancaire britannique, va certainement manquer à la plus…