Les prévisions des investisseurs institutionnels pour le marché des cryptomonnaies !

Investir-crypto

Le département de Binance dédié à la recherche a réalisé une étude auprès des investisseurs institutionnels ainsi que des gros investisseurs privés qui utilisent les services de trading proposés par Binance.

Cette étude a été menée afin de recueillir le point de vue de ces investisseurs concernant leurs prévisions concernant l’évolution du marché des cryptomonnaies dans les semaines et les mois à venir. 

Les résultats de l’étude permettent de tirer plusieurs enseignements. Le premier est que la tendance reste aux investissements de long terme pour ces gros investisseurs. Si la majorité a testé un service de plateforme d’échange de cryptomonnaies décentralisée (DEX), les flux engagés dans ces plateformes sont bien inférieurs à ceux engagés sur les plateformes centralisées (CEX). 

Selon les réponses des sondés, le Bitcoin (BTC) restera bien le roi des cryptomonnaies d’ici la fin 2019, avec une capitalisation représentant 40 à 60% de la capitalisation totale du marché cryptomonnétaire. 

Le rapport montre également que presque l’intégralité des investisseurs possède des stable coins dans leur portefeuille.

Le Theter (USDT), le stable coin indexé sur le dollar apparaît comme étant le stable coin phare. Cependant, les dernières actualités négatives autour de Theter, liées à la possibilité d’un défaut dans la couverture en dollar de l’ensemble des Theters émis a mené les investisseurs à tester de nouveaux stable coins pour trouver une alternative. Les stable coins USDC et PAX ont ainsi eu la faveur des investisseurs plutôt “Theter sceptiques”.  

La question de la réglementation, aussi bien globale que locale autour des cryptomonnaies est véritablement l’indicateur clé que les investisseurs interrogés observent. Ils jugent l’aspect de la régulation comme étant à la fois le plus gros risque pour l’industrie des cryptomonnaies mais aussi son plus fort moteur de croissance potentiel dans le cas d’une adoption réglementaire généralisée. 

Enfin, les initiatives blockchain et cryptomonnaies des grandes entreprises internationales comme Facebook, Samsung ou JP Morgan ne sont pas jugées comme étant des leviers de croissance pour les cryptomonnaies.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin est des crypto-monnaies

Le Bitcoin (BTC) maintenant une forme légale de paiement en Nouvelle-Zélande

Le ministère des finances néo-zélandais a annoncé dans son rapport d'Aout que les cryptomonnaies étaient maintenant une forme légale et taxable de paiements. Ce même rapport donne aussi un cadre légal qui permet aux entreprises de payer leurs employés en cryptomonnaie.
india-crypto

La Cour Suprême indienne pourrait juger illégale l’interdiction des cryptomonnaies

Le 14 août, la Cour Suprême indienne entendait les arguments de l'Internet and Mobile Association of India (IMAI) contre la Reserve Bank of India (RBI). L'IMAI aurait plaidé que la RBI a dépassé son domaine de juridiction en proposant une interdiction générale des cryptomonnaies en…

Bitcoin (BTC) pourrait passer sous les 10.000$ : Pourquoi ?

Le bitcoin flirte ces derniers jours avec la barre psychologique extrêmement importante des 10.000$ et certains indicateurs montrent que la cryptomonnaie la plus importante n'est pas à l'abri d'un nombre à quatre chiffres. L'étude précise des indicateurs montre néanmoins que Bitcoin pourrait remonter à 10.700$…
hong-kong

Manifestations à Hong-Kong : Bitcoin (BTC) s’échange à prix d’or

La demande de Bitcoin à Hong-Kong s'est envolée ces derniers jours alors que la région chinoise de 7 millions d'habitants manifeste pour plus de démocratie et un moins grand contrôle chinois. La perte de confiance dans le yen sur la péninsule asiatique s'est traduite par…
Inégalités-Bitcoin

Bitcoin (BTC) pourrait réduire les inégalités monétaires sur la planète !

Internet a été une première étape, la blockchain a le potentiel de complètement changer la donne et redessiner le visage de l’économie internationale actuelle ! Observons comment.