L’exchange crypto chinois IDAX est-il en plein naufrage ?

Depuis 48h, les réseaux sociaux résonnent des messages d’inquiétude des utilisateurs de l’exchange chinois IDAX. En effet, les retraits seraient devenus impossibles et l’équipe répondrait aux abonnés absents sur les canaux habituels de la bourse crypto.


Ajoutez à cela des rumeurs (non-confirmées) concernant un des dirigeants qui se serait volatilisé avec les clefs du coffre et tous les ingrédients sont réunis pour un bon gros FUD à l’ancienne.

Inutile cependant de céder immédiatement à la panique. En effet, la situation pourrait être une des conséquences très directe de la nouvelle et brutale politique chinoise en matière d’exchange crypto, poussant manifestement IDAX à déménager rapidement vers des cieux plus cléments.

Y’a t-il un pilote dans IDAX ?

C’est la question qu’une partie de la communauté autour du bien-connu exchange chinois IDAX (classé 25ème en terme de volume par CoinMarketCap quand même, en dépit d’une réputation parfois…contrastée dirons-nous), se pose de manière lancinante ces deux derniers jour.

La dernière annonce sur le Telegram officiel en langue anglaise de l’exchange date d’il y a 6 jours. Elle évoquait « de grandes annonces pour les 2 ans à venir » (et au passage la suspension des paires de trading USDT). Depuis, c’est silence radio et le canal demeure sans surveillance, livré aux troll et plaisantins en tout genre.

Pas très sympa tout ça

« Idax est-il en plein exit scam ? Les retraits ne sont pas traités. Les administrateurs ne répondent pas sur Telegram. Les courriels ne reçoivent pas de réponse. Ça dure depuis des jours.»

Rumeurs et tremblements

C’est probablement sur le réseau social Weibo que les rumeurs les plus inquiétantes circulent : un « PDG » non identifié de la plateforme se serait ainsi carrément évaporé, emmenant avec lui les accès à un cold storage de la plateforme (stockage des actifs crypto « à froid », c’est à dire sur un support physique déconnecté de tout réseau). Cependant, ces éléments non contextualisés et encore moins sourcés n’ont pour l’heure pas la moindre valeur.

En attendant, de nombreux clients de IDAX indiquent ne pas être en mesure de retirer leurs fonds situation qui, on en conviendra, se trouve dans le TOP3 des motifs d’angoisse dans la jungle que constitue le secteur crypto.

Pub

RealTract (dont le token RET est listé sur IDAX) indique ainsi avoir été rendu destinataire de nombreuses alertes concernant ce sujet depuis le 23 novembre. Aprés avoir indiqué ne pas avoir eu de réponse de la part de l’exchange, l’ambiance est quand même clairement à l’inquiétude :

« Pour les jetons RET en particulier et pour les utilisateurs d’IDAX qui ne sont pas en mesure de retirer leurs fonds avec succès, nous allons essayer de soutenir et de mettre en place des plans de compensation pour les jetons RET qui sont verrouillés sur IDAX. Bien que l’équipe RealTract subisse de lourdes pertes, nous nous engageons à soutenir notre communauté RealTract avec tous nos efforts. » Communiqué de l’équipe RealTrack

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Des motifs de conserver quelques espoirs ?

Quelles que soient les raisons réelles dissimulées derrière cette situation inconfortable, on conviendra que la communication d’IDAX est des plus déficientes. Cependant, l’exchange fonctionne manifestement au moment de la rédaction de ces quelques lignes.

C’est surtout le contexte très particulier qui doit être pris en compte pour peut-être appréhender la situation. En effet, IDAX a annoncé il y a 2 jours ne plus proposer ses services aux ressortissants de Chine Continentale.

Cette décision fait suite à la chasse aux crypto-sorcière que Pékin a initié ces derniers semaines, aboutissant à la fermeture de nombreuses plateformes considérées comme non-conformes.

Il apparaît ainsi qu’IDAX soit en pleine tourmente, entre d’une part les nombreux traders chinois tentant de récupérer leurs fonds sur la plateforme en urgence, encombrant les serveurs, et d’autre-part, le déménagement à marche forcée des activités de la bourse crypto vers des cieux moins menaçants.

Pub

Cette conjonction d’événements exceptionnels pourrait expliquer à la fois le silence des équipes d’IDAX, et d’autre part, le gel des avoirs de l’exchange, le temps que la poussière retombe. C’est en tout cas l’hypothèse que les clients disposant de fonds sur IDAX auront à cœur de voir se confirmer dans les prochains jours.

Une convergence Binance-Hyundai sur fond d’Internet des Objets et de Trilemme des Blockchains

Les partenariats d’envergure ne cessent de voir le jour chez les sociétés proposant des services basés sur la blockchain, en témoigne le dernier accord conclut par Hdac. La société soutenue par le géant de l’automobile Hyundai vient en effet de finaliser son partenariat avec Certik.…

Le GhostCoin de McAfee va hanter Hong Kong

Après un lancement controversé, le Ghost Coin de l'inénarrable John Macafee vient de franchir un grand pas dans le processus de son adoption. En effet, il sera désormais possible de l’utiliser comme solution de payement dans certains distributeurs automatiques de Hong Kong. L’altcoin a notamment…

L’Union Européenne sort la carte de la Régulation pour les Stablecoins.

Le Vice-président de la commission européenne invite les Etats membres à une réglementation plus stricte pour encadrer l’industrie des cryptomonnaies. Vladis Dombrovskis recommande de conserver un regard pointilleux sur les stablecoins mondiaux. L’Union Européenne préconise une réglementation appropriée dans le secteur de la Finance Numérique…

Assistons-nous (enfin) à l’essor de la “Alt Season” ?

Avec la domination sans partage du bitcoin sur le marché des cryptomonnaies depuis quelques années, les altcoins font de leur mieux pour exister. Il semblerait désormais que l’Altcoin Season tant attendue au sein de l'écosystème soit enfin de retour selon certains analystes. Si la percée…
Stellar Lumens met à jour son protocole

La communauté Stellar Lumens (XLM) appelée à se prononcer sur le futur

Le 18 juin dernier, les validateurs du réseau Stellar (XLM) étaient appelés à se prononcer sur la dernière version de son protocole de base. Ce vote devrait notamment permettre d'exercer une plus grande surveillance réglementaire au sein de l’écosystème. Baptisé "Protocole 13", ce nouvel ensemble…