L’exchange Gemini brûle 20% de ses stablecoins GUSD

L'exchange Gemini a détruit 20% de son offre totale de GUSD

Depuis le 3 décembre, l’échange de cryptoactifs Gemini a officiellement brûlé le cinquième de son stock total de stablecoins en dollars Gemini (GUSD). Cela représente 1 035 020  GUSD brûlés en une seule opération.


Le dollar des jumeaux menacé de disparition ?

Le compte Twitter Whales Alert, consacré au suivi des transactions importantes de devises cryptographiques a rapporté qu’en une seule transaction, 20% de la quantité totale de stablecoins en dollars Gemini (GUSD) ont été brûlés à la date du 3 décembre.

Cela équivaut à 1 035 020 de GUSD, limitant ainsi l’offre restante à 4,1 millions de GUSD.

Depuis le lancement du dollar Gemini des jumeaux Winklevoss en septembre de l’année dernière, la performance globale du jeton a été très médiocre. Une approbation avait été accordée au jeton par le Département des services financiers new-yorkais. Il a également été approuvé par le dollar américain, sous réserve des limitations applicables, pour être  « détenu dans une banque située aux États-Unis et éligible à l’assurance-dépôts FDIC pass-through ».

Résultat de recherche d'images pour "Winklevoss""
Il brûlent des GUSD comme les calories

Malheureusement, bien que les obstacles règlementaires aient été supprimés, cela n’a pas suffi à garantir le succès du stablecoin. D’après les données historiques de CoinMarketCap, le volume des transactions de Gemini au 3 décembre était estimé à 3,3 millions de dollars. Cela représente une baisse par rapport au pic de plus de 249,4 millions de dollars de volume estimé à la date du 20 février 2019.

Les stablecoins de plus en plus critiqués

Dans un tweet, Franck Chaparro, rédacteur en chef du média The Block, a affirmé que la destruction d’une aussi grande partie de l’offre globale du jeton de Gemini a été très remarquée. Il poursuit en affirmant que « GUSD est l’un des plus gros échecs de la cryptographie en 2019 ».

Cette situation a mis en évidence l’inquiétude que suscitent les Stablecoins pour les régulateurs financiers du monde entier. Comme indiqué plus tôt dans la journée par Cointelegraph, le gouverneur de la Banque du Japon, Haruhiko Kuroda, a ainsi fait une déclaration à ce propos. Il estime que tant que les défis et les risques règlementaires et  juridiques n’auraient pas trouvé une solution pérenne, les opérations des stablecoins à travers le monde ne devraient pas démarrer.

Pub

L’avenir de Gemini serait-il remis en cause ?

Polkadot (DOT) se divise par 100 à la demande de sa communauté

Le 13 juillet, la communauté Polkadot était conviée à un vote sur la proposition d’une nouvelle dénomination du jeton natif de sa plateforme, le DOT, qui devrait voir son offre augmenter. Quatre options étaient disponibles et chaque détenteur de compte…

Monolith, la Carte de paiement Crypto et Bitcoin Boostée à la DeFi

Si 2017 fut l’année des ICO pour beaucoup, 2020 semble être l’année de la DeFi et des cartes bleues cryptos à large échelle. Monolith fait partie de ces ICO à succès qui avait levé près de 18 millions de dollars…

“N’embarquez pas des gens ordinaires” La mise en garde contre la Finance Décentralisée de V. Buterin

Les protocoles de prêts de la DeFi sont en pleine effervescence sur Ethereum, une réalité qui n’aura échappé à personne dans le milieu, chacun y allant d'ailleurs de son commentaire. C’est notamment le cas de Vitalik Buterin - le cofondateur…

En dépassant 4 milliards, la DeFi ressemble beaucoup trop à Bitcoin en 2017

La finance décentralisée a déjà marqué à tout point de vue l’univers de la cryptomonnaie en cette année 2020. L’insolente forme qu’elle affiche avec des chiffres toujours plus grands n’a fait qu’alimenter les critiques à son égard, à savoir qu’il…

L’Inde, paradis des Pirates spécialisés dans le CryptoJacking

Plus que n'import où au monde, les hack en liens avec Bitcoin et les cryptomonnaies ont le vent en poupe en Inde. C'est en tout cas le constat établi par le dernier rapport de Microsoft sur la cybercriminalité internationale. Dans…