Libra abandonne son ambition de devenir une véritable monnaie

Libre, pas vraiment ! Qui peut d’ailleurs prétendre l’être vraiment aujourd’hui, avec ces Etats Tout-Puissants ? Même Libra () n’a finalement pas fait le poids. Il hisse le drapeau blanc, ou plutôt un nouveau libre blanc, avec des changements censés rassurer ces Etats, qui voient la crypto d’un mauvais œil.


Montrer patte blanche

Une nouvelle version du livre blanc du projet Libra, révèle les modifications apportées aux mécanismes qui régissent la crypto.

Rappelez-vous ! Libra était au départ conçu pour être indexé à un panier de devises fiat stables : le dollar, l’euro, le yen, la livre sterling et le dollar singapourien.

Toutefois, devant la réticence de nombreux pays qui craignent que la crypto de Facebook ne devienne une menace pour leur souveraineté monétaire,  Libra a dû être mis à jour : outre la crypto prévue initialement, Libra se composera également de plusieurs stablecoins adossés chacun à une devise.

Chacun de ces stablecoins sera garanti par une réserve d’actifs monétaires et de titres d’Etat à faible risque et, n’entraînera pas de création monétaire.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

C’est qui le plus fort ?

Libra a également été contraint de faire des concessions en matière de sécurité. En effet, initialement, Libra devait être soutenu par une blockchain avec permission ; mais l’objectif affiché à plus long terme était de faire de Libra un réseau sans permission, assez similaire à celui de Bitcoin (BTC) (ne riez pas).

Pas question pour les régulateurs qui insistent sur la nécessité de contrôler tous les participants, notamment les entités non-réglementées qui pourraient compromettre le système.

En marge de ces changements qui ont pour objectif de rassurer les autorités de régulation financière, Libra poursuit donc ses démarches en vue de respecter les réglementations en vigueur.

En Suisse, Libra a déposé une requête auprès de l’Autorité Fédérale de Surveillance des Marchés Financiers (FINMA en anglais), afin que Libra obtienne la permission de fournir des services bancaires et monétaires.

Aux EtatsUnis, Libra devrait également s’inscrire auprès du FinCEN, l’organisme américain chargé de la lutte contre le blanchiment d’argent. Calibra, la société qui développe le wallet Libra, est déjà enregistré auprès du FinCEN.

Pub

Libra ne serait finalement qu’un simple ou plutôt une série de simples stablecoins de plus : trop d’innovations tuent l’innovation car, elles effraient les Etats, surtout quand un projet monétaire, même numérique, est porté par les épaules de plusieurs géants. Etat vs Multinationales : 1 point pour qui, selon vous ?

Le géant chinois Huawei toujours plus engagé sur la Blockchain

Ce n’est désormais plus un secret pour personne : la Chine entend se positionner dans un avenir proche comme le leader mondial de la blockchain. À cette fin, plusieurs entreprises du pays s’activent pour mettre au point des applications innovantes…

Emmener Bitcoin en vacance – Où s’arrêtera Travala (AVA) ?

Les partenariats, ça le connait : Travala (AVA) a noué récemment un partenariat avec Cardano (ADA). Le géant voit ses bénéfices s’envoler alors que le secteur s’effondre à cause de la pandémie de la COVID-19. Travala continue son développement en augmentant…

C’est le Grand Jour pour le Mainnet de Bluzelle (BLZ)

Bluzelle (BLZ) : tiens, je pense que c’est la première fois qu’on en parle sur TheCoinTribune mais bon ! Il y a une première fois à tout. Le projet dispose pourtant d’un bon potentiel et pourrait même jouer un rôle essentiel dans…

Sous la pression des Régulateurs Liquid déliste 27 Crypto dont SNX, ZEC et XLM

Victimes de leur succès, les cryptomonnaies n’échappent pas à des cas d’utilisations pour le financement du terrorisme ou le blanchiment d’argent. Pour freiner le mal, les régulateurs ont donc fixé des règles afin d'encadrer les transactions à base de cryptomonnaies.…

Les Tokens NFT sont-ils l’Avenir du Gaming et de la Crypto ?

Directeur de l’innovation et de l’investissement au sein de la start-up Polyient Games, Craig Russo s’est livré sur l’importance des Tokens Non Fongibles (NFT) dans le Gaming au cours d’un entretien avec Cointelegraph. Il explique comment les NFT ont suscité…