Libra s’arrange avec la Suisse

arnaque-libra

Facebook aurait demandé à la plus haute cour financière suisse une autorisation d’être considérée comme une système de paiements officiel. La Financial Market Supervisory Authority ou FINMA pour les intimes aurait reçu une demande de Facebook pour son projet de stablecoin.

Libra Association, l’ASBL composée de membres de Libra pour réguler et développer le réseau de Libra a travers le monde a expliqué son choix de vouloir travailler avec la FINMA en Suisse pour donner un cadre légal au projet.

La Suisse offre des possibilités pour les services financiers responsables d’harmonie entre l’innovation et les normes financières globales. Nous nous engageons dans un dialogue constructif avec la FINMA et sommes encouragés de voir que le potentiel pour un réseau blockchain open source régulé et hautement sécurisé existe.

Pas plus tard que cet été, FINMA a proposé une série de lignes directrices de caractéristiques légales nécessaires pour les moyens de paiements sur la blockchain. Ces guidelines adhèrent au cadre légal proposé par la Financial Action Task Force, réseau intergouvernemental en charge d’empêcher le blanchiment d’argent à travers internet.

Le cadre légal de la FINMA serait apparemment encore plus strict que celui proposé par la FATF, ce qui montre que Libra cherche à être le plus sécurisé possible pour sa plateforme. Libra a annoncé sa volonté de satisfaire les plus haut standards égaux en ce qui concerne la protection contre les abus illégaux et le blanchiment d’argent.

Des représentants du gouvernement américain ont rendu visite à leurs homologues suisses en août pour leur partager leur point de vue en ce qui concerne Libra. Il est certain que le gouvernement américain ne voit pas du meilleur oeil la naissance d’un système monétaire global contrôlé par une entreprise privée.

Le 5 septembre, Thomas Jordan, le président de la banque nationale suisse a aussi questionné l’impact des stablecoins sur la politique monétaire suisse.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin est des crypto-monnaies

eToro enrichit son offre de stablecoins

Rand, Lire turque, Dollar de Singapour…5 nouveaux stablecoins sur eToroX

La célèbre plateforme de trading social eToro enrichit son panel de stablecoins. C'est ainsi 5 nouveaux jetons, adossés à leurs monnaies nationale respectives, qui débarquent sur la filiale crypto de l'exchange eToroX, parmi lesquels le Rand sud-africain (ZARX) ou la lire turque (TRYX). D'autre actifs sont également…

E-Dinar : la CBT dément, les russes rétro-pédalent, le doute demeure

Après un phénomène de buzz assez conséquent ce week-end à l'annonce du lancement par la Tunisie d'une première « vraie » cryptomonnaie nationale, la Banque Centrale de Tunis (CBT) a quelque peu refroidi les ardeurs. Aucun projet ne serait en réalité en cours de formalisation…

La cryptomonnaie de Manny Pacquiao est maintenant disponible !

Le fameux boxeur et politicien philippin Manny Pacquiao a annoncé que son token, le PAC, sera disponible à l'achat sur la plateforme d'échange crypto GCOX basé à Singapour grâce à une première offre d'échange le 12 novembre.

La Chine encense le Bitcoin dans ses médias

L'agence de presse officielle chinoise Xinhua News Agency a publié un rapport reconnaissant Bitcoin (BTC) comme "la première application réussie de la technologie blockchain".
Vers un E-Dinar en Tunisie

E-Dinar : la Tunisie, première nation à émettre une devise numérique nationale ? [démenti]

Maj du 12/11/19 : La banque centrale tunisienne a démenti œuvrer avec Universa Blockchain à un E-Dinar. De nombreuses zones d'ombres demeurent dans ce dossier. Affaire à suivre. Alors que tous les yeux sont braqués vers la Chine, la Tunisie serait-elle sur le point de…