Libra s’arrange avec la Suisse

arnaque-libra

Facebook aurait demandé à la plus haute cour financière suisse une autorisation d’être considérée comme une système de paiements officiel. La Financial Market Supervisory Authority ou FINMA pour les intimes aurait reçu une demande de Facebook pour son projet de stablecoin.

Pub

Libra Association, l’ASBL composée de membres de Libra pour réguler et développer le réseau de Libra a travers le monde a expliqué son choix de vouloir travailler avec la FINMA en Suisse pour donner un cadre légal au projet.

La Suisse offre des possibilités pour les services financiers responsables d’harmonie entre l’innovation et les normes financières globales. Nous nous engageons dans un dialogue constructif avec la FINMA et sommes encouragés de voir que le potentiel pour un réseau blockchain open source régulé et hautement sécurisé existe.

Pas plus tard que cet été, FINMA a proposé une série de lignes directrices de caractéristiques légales nécessaires pour les moyens de paiements sur la blockchain. Ces guidelines adhèrent au cadre légal proposé par la Financial Action Task Force, réseau intergouvernemental en charge d’empêcher le blanchiment d’argent à travers internet.

Le cadre légal de la FINMA serait apparemment encore plus strict que celui proposé par la FATF, ce qui montre que Libra cherche à être le plus sécurisé possible pour sa plateforme. Libra a annoncé sa volonté de satisfaire les plus haut standards égaux en ce qui concerne la protection contre les abus illégaux et le blanchiment d’argent.

Des représentants du gouvernement américain ont rendu visite à leurs homologues suisses en août pour leur partager leur point de vue en ce qui concerne Libra. Il est certain que le gouvernement américain ne voit pas du meilleur oeil la naissance d’un système monétaire global contrôlé par une entreprise privée.

Le 5 septembre, Thomas Jordan, le président de la banque nationale suisse a aussi questionné l’impact des stablecoins sur la politique monétaire suisse.

Pub
Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Akon choisit une blockchain “interstellaire” pour lancer sa cryptomonnaie

C’est officiel. La cryptomonnaie baptisée « Akoin » du rappeur Akon va être lancée sur la blockchain du réseau Stellar cette année. Beaucoup ont été pris de court, car la plupart pronostiquaient sur d’autres blockchains qui semblaient plus aptes à porter la cryptomonnaie du rappeur…

Block.one investit 150 millions dans le réseau social VOICE

Après avoir passé 9 mois sous les ailes de la société Block.one, sa société mère, la plateforme de réseau social Voice va enfin pouvoir voler de ses propres ailes. Block.one y a injecté un investissement en capital de 150 millions de dollars, dont 100 millions…

BINANCE se lance à l’assaut du peer-to-peer en Amérique latine

Accessible à de nombreux utilisateurs en Amérique Latine, l'exchange Binance entend développer ses actions dans la région. Le géant mondial des crypto vient ainsi d'annoncer le lancement du trading peer-to-peer (P2P) pour 5 monnaies fiat en Amérique du Sud. Binance espère accélérer davantage cette forme…

Lutte anti-inflation : 132 millions $ d’EOS ont été détruits

Le réseau EOS a subi un nouveau burn de jetons - le deuxième - le 25 février dernier. Cette fois-ci, 34 millions de jetons EOS – ce qui équivalait au cours du moment à 132 millions de dollars - ont dû être brûlés, dans le…

Bitcoin, cryptoactifs et impôts, Crypto.com vous facilite la vie

Bonne nouvelle pour la cryptosphère ! Enfin, bonne nouvelle... La plateforme va faciliter la vie de ses client, mais également combler le fisc de joie. En effet, Crypto.com, vient d’annoncer un partenariat avec trois fournisseurs de services fiscaux. L’annonce arrive à point nommé dans un…