Lightning Network : le nouveau souffle de Bitcoin ?

Lightning Network, second souffle pour Bitcoin ?

Des transactions trop coûteuses, lentes, un protocole insuffisamment scalable… À l’issue de la bulle de 2017, les critiques à l’encontre du Bitcoin font rage. Constitue-t-il vraiment la monnaie électronique “promise” par Satoshi ? Une nouvelle solution va rapidement couper l’herbe sous le pied de ses détracteurs. Une surcouche décentralisée, le Lightning Network, redonne à Bitcoin son statut de moyen de paiement électronique.


Lightning Network, le layer 2 de Bitcoin

Un protocole insuffisamment scalable

Deux jours seulement après la publication du White Paper, une remarque adressée à Satoshi concerne déjà la scalabilité de Bitcoin. Le 2 novembre 2008, un certain James A. Donald écrit sur la Cryptography Mailing List :

“Nous avons vraiment, vraiment besoin d’un tel système, mais d’après ce que je comprends de votre proposition, il ne semble pas pouvoir croître autant que nécessaire (…) si des centaines de millions d’utilisateurs effectuent des transactions (…).”

Et en effet, une transaction met au mieux plusieurs minutes avant d’être traitée sur le réseau Bitcoin… Si tant est que l’émetteur ait correctement calibré ses frais de transaction qui, en cas de congestion du réseau, peuvent s’avérer élevés. Bref, Bitcoin n’est pas vraiment optimal dans le secteur du paiement instantané. Pour régler son café ou sa baguette de pain en satoshis, il faudra revenir…

Ou pas ! Car en 2015, une idée apparaît : utiliser une sidechain, ou surcouche, pourrait résoudre ce souci de scalabilité. Ce réseau, le Lightning Network est décrit pour la première fois dans un White Paper début 2016 par Joseph Poon et Thaddeus Dryja.

Image représentant le réseau Lightning Network et ses utilisateurs

Le Lightning Network : kezako ?

Le Lightning Network, c’est un protocole pair-à-pair fonctionnant sur un réseau décentralisé de canaux de paiement bilatéraux. Détail important : il n’y a pas de délégation des fonds mis en jeu.

Pour utiliser le Lightning Network, on commence par ouvrir un canal de paiement en validant une première transaction. C’est une transaction fondatrice entre la blockchain principale et la surcouche.

Elle détermine le nombre de bitcoins dont on va pouvoir disposer sur le réseau Lightning. On peut ensuite ouvrir un certain nombre de canaux bilatéraux avec d’autres nœuds du réseau. Une transaction sur le Lightning Network devra ensuite trouver le chemin le plus rapide entre deux nœuds, deux utilisateurs. Quitte, éventuellement, à passer par d’autres nœuds du réseau. 

C’est uniquement après la fermeture d’un canal que son solde initial et final sont inscrits sur la chaîne principale. Ainsi, le fonctionnement du Lightning Network permet aux utilisateurs d’effectuer de nombreuses transactions en dehors de la blockchain principale, puis de les enregistrer en une seule. Les frais de transactions s’en trouvent ainsi considérablement réduits.

La contrepartie : le protocole n’est pas aussi sûr et sécurisé que la blockchain principale de Bitcoin. Il est donc plus approprié pour de petites transactions.

La LN Trust Chain, une initiative sur Bitcoin et le Lightning Network

Peer-to-peer electronic cash system

Et c’est bien l’utilisation qui va en être faite dès les premiers mois de son implémentation !

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

Suite à une exposition formidable via la LNTrustChain initiée par un utilisateur de Twitter, Hodlonaut, le Lightning Network va décoller. La torche d’Hodlonaut consistait à s’envoyer un certain montant de Satoshis sur le Lightning Network en ajoutant 10.000 sats à chaque passage.

Elle a circulé entre les mains de personnalités très connues, lui donnant une exposition énorme. De Jack Dorsey, fondateur de Twitter, à Andreas Antonopoulos, en passant par Adam Back, il serait plus simple de dresser la liste des influenceurs ne l’ayant pas eue

À compter de ce moment, la capacité du réseau explose. Les utilisateurs ouvrent des canaux ou les délèguent à des portefeuilles custodiaux. Ils peuvent ainsi tipper (laisser un pourboire) à leurs influenceurs préférés, via Tippin par exemple, ou jouer à des jeux qui rapportent des satoshis.

C’est le cas par exemple avec Satoshis Games ou Bitcoin Bounce. Le Lightning Network permet également d’être récompensé instantanément à l’issu d’une micro-tâche : un like, un retweet, une réponse à un sondage…

On peut accéder à un article ou à une vidéo via un paywall. On peut même …nourrir des poules à distance !

Bref, le Lightning Network réalise le rêve de beaucoup : créer la monnaie d’Internet. Aussi rapide que la lumière, quasiment sans frais, et presque aussi fiable et pseudonyme que Bitcoin.

Il n’y a plus qu’une limite : l’imagination. Le site Lapps donne un bon aperçu des innombrables possibilités du Lightning Network.

Nourrir des poules avec lightning network et bitcoin

Actuellement, trois entreprises réalisent collectivement la plupart des travaux sur le développement du Lightning Network. Blockstream, Lightning Labs et ACINQ, avec des retours et avis d’autres membres de la communauté Bitcoin. Chaque jour, le réseau se consolide et trouve de nouvelles utilités. De plus, Square Crypto, projet lancé et soutenu par Jack Dorsey, développe des outils pour permettre au plus grand nombre de développer sur Lightning Network !

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

Conclusion

Bien qu’encore en test, le Lightning Network offre une solution au principal problème de Bitcoin : la scalabilité. Il en fait une monnaie aussi rapide que l’éclair (et oui !) et surtout ouvre le champ des possibles. Avec des monnaies fiduciaires vouées à se dématérialiser, Bitcoin s’installe comme une alternative à qui rien ni personne ne pourra résister.

Le Kyrgyzstan compte sur la Blockchain pour assurer la Validité de sa Future Election Présidentielle

Avoir recours à la technologie là où la confiance des hommes est mise à mal constitue aujourd’hui l’une des alternatives les plus répandues. C’est pour cela que Sadyr Japarov -le président par intérim du Kirghizstan- recommande l’utilisation de la blockchain…

La FED couve un Digital Dollar et le FMI un “New Bretton Woods”

Le gouverneur de la FED a fait référence pour la quatrième fois depuis le début de l'année au Digital Dollar : « si nous décidions de lancer un dollar digital international, le plus important est de ne pas le bâcler…
L'Ethereum (ETH) en route pour les 800 dollars ?

Ethereum (ETH) pourrait atteindre prochainement les 800$ !

Plus d’1 Ether (ETH) sur 2 n’a pas bougé depuis 1 an : faut-il y voir un signal bullish pour l’ETH ? Ce dernier se négocie à 396 USD au moment où nous rédigeons cet article. Des analystes le situent pourtant à…

Or ou Bitcoin (BTC), votre cœur balance ? Bloomberg prédit l’avenir du métal jaune et de l’or digital

L’année 2020, qui fait déjà parler d'elle dans la cryptosphère, a surtout été marquée par une forte corrélation entre le Bitcoin (BTC) et l'or sur les marchés. En cause, plusieurs facteurs tels que la pandémie mondiale, l'incertitude financière et les…

Minage de Bitcoin (BTC) : Minez plus pour moins cher avec le Antminer T19 de Bitmain

Victimes de leur succès, les récentes "Machines de guerre du minage de Bitcoin" de chez AntMiner, le S19 et le S19PRO sont désormais compliquées à acquérir, sauf à rejoindre des listes d'attentes sans fin. Conformément à son approche habituelle, Bitmain…