L’Inde se rêve plus démocratique grâce à la blockchain

La Commission Électorale (CE) de l’Inde a donc voté pour le développement d’un système de vote utilisant la blockchain. Ce nouveau système devrait théoriquement permettre d’améliorer la pratique de la démocratie dans le pays. L’Inde devancera-t-elle les pays occidentaux, qui se voient en « champion de la démocratie », en matière d’amélioration de l’appareil électoral ? La blockchain apportera-t-elle une réelle valeur ajoutée au système de vote en Inde ou est-ce un énième projet bricolé avec en priorité une visée marketing et politique ?

La blockchain pour lever le handicap géographique de l’Inde

Le Commissaire en Chef aux Elections de l’Inde, Sunil Arora, a déclaré le 12 février 2020, lors du Times Now Summit, que la CE était sur le point de résoudre l’un des plus gros problèmes empêchant un grand nombre d’électeurs de voter dans le pays.

 Le directeur de la Commission des votes
Sunil Arora , Directeur de la Commission Indienne des votes

La CE collabore avec l’Institut Indien de Technologie de Chennai afin de développer un système de vote utilisant la blockchain, un dispositif qui permettra aux électeurs inscrits d’exercer leur droit de vote et ce, même après avoir déménagé dans une autre ville.

La blockchain devrait donc résoudre ce problème d’ordre spatial qui touche une grande partie des électeurs : Des rapports indiquent que 900 millions de personnes avaient le droit de voter aux élections de 2019, mais un tiers d’entre elles, soit environ 300 millions de personnes, n’ont pas pu voter, faute d’avoir pu se rendre aux urnes, le jour du scrutin.

Plus de 450 millions de personnes ont quitté leur ville natale pour diverses raisons  – recherche d’emploi ou prise de poste, poursuite des études, création de nouveaux foyers suite à un mariage, etc.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Il y a toujours un « Mais »

Le Bureau de la Recherche du Sénat de la Californie avait publié, au mois de juin 2019, un rapport contenant des propositions quant à l’utilisation de la blockchain en matière de vote : Stockage sécurisé des listes électorales ou encore possibilité pour les électeurs d’enregistrer leur vote à distance via une application.

Pub

Les experts en cybersécurité et en matière électorale restent toutefois sceptiques quant à l’efficacité relative de la blockchain par rapport aux systèmes de vote classiques en ligne. La blockchain ne sécuriserait que le bulletin de vote mais, ne contribue ni à l’authentification des électeurs, ni à la sécurisation des appareils utilisés par les électeurs.

D’autres critiques ont été émises quant à l’impossibilité d’auditer les systèmes de vote en ligne, avec un niveau de confiance comparable à l’audit d’un bureau de vote physique.

Le « Mais » du « Mais » : Les critiques émises contre un système de vote en ligne utilisant la blockchain doivent être considérées comme des propositions d’amélioration que comme des facteurs bloquants. L’application de la blockchain peut très bien être étendue à l’authentification des électeurs. Sunil Arora a d’ailleurs proposé de relier les cartes d’identité des électeurs à Aadhaar – le système d’identification biométrique de la population indienne. Rien n’empêche de mettre le tout en relation à l’aide d’une unique blockchain.

Quant à l’audit d’une blockchain, cette dernière est un livre ouvert accessible à n’importe quel électeur.

Le risque réel concerne la sécurisation de chaque smartphone, tablette ou ordinateur utilisé par les électeurs. A quand une blockchain contre les malwares ?  

Pub

Gemini lance une Place de Marché pour les NFT (Non Fungible Token)

Bonne nouvelle pour les utilisateurs de NF Tokens (NFT), l'exchange Gemini vient de lancer Nifty Marketplace 2.0 pour acheter, vendre ou stocker des NFT. Suite à ce lancement, fruit de la récente acquisition de Nifty Gateway, Gemini espère conquérir encore plus d'utilisateurs et séduire davantage.…

L’histoire de la Blockchain s’écrira aussi au Nigeria et au Kenya

L’Afrique profitera-t-elle de la quatrième révolution industrielle ou sera-t-elle (encore une fois) laissée pour compte ? Le continent serait un terrain favorable au développement des projets blockchain, avec un Nigéria et un Kenya qui semblent aujourd’hui se démarquer positivement. Une révolution en marche en Afrique Le…

Chair de Poulpe : Kraken part à la conquête du marché crypto en Inde

Kraken étend encore plus ses tentacules après la décision favorable aux cryptos, de la Cour Suprême de l’Inde. Changpeng Zhao lui, n’a pas attendu ce déblocage pour continuer son développement dans le pays. La crypto-industrie indienne va donc normalement retrouver une certaine dynamique, après que…

L’âme d’un chasseur de primes ? Nexus vous offre 7000 dollars par bug

Retour au bon vieux temps du Far West avec ses chasseurs de prime se faisant de l’oseille sur la tête des bandits ayant leur portrait placardé un peu partout dans la ville, sur les fameuses affiches WANTED. C’est vrai, vous n’aurez pas les bottes de…

BINANCE investit 50 millions en Inde dans des start-ups blockchain

En Inde, WazirX et Binance entendent promouvoir l'utilisation et l'adoption des technologies blockchain dans le sous-continent. Ils annoncent ainsi la mise en place conjointe d'un fonds dénommé Blockchain for India doté de 50 millions de dollars. Le duo d'exchanges espère investir dans le financement de…