Lutte anti-inflation : 132 millions $ d’EOS ont été détruits

Le réseau EOS a subi un nouveau burn de jetons – le deuxième – le 25 février dernier. Cette fois-ci, 34 millions de jetons EOS – ce qui équivalait au cours du moment à 132 millions de dollars – ont dû être brûlés, dans le but unique de limiter l’inflation qui parasite le réseau EOS depuis peu. Brendan Blumer, le PDG de Block.One, l’entreprise derrière la cryptomonnaie a fièrement indiqué que la communauté EOS a réussi à voter et faire passer cette proposition de destruction de jetons… sans que Block.One ne soit au courant.  

L’inflation d’EOS désormais inférieure à celle du Bitcoin et de l’Ethereum

La décision de réduire l’inflation dans le réseau EOS avait été prise depuis plusieurs années, mais ce n’est qu’en 2020 qu’elle est parvenue à obtenir suffisamment de soutien des électeurs.

Ainsi, ce 25 février, 132 millions de dollars d’EOS ont été brûlés, ce qui fait passer l’inflation de l’EOS de 5% à 1%. Objectif : soutenir les prix et le cours de la devise électronique en ne nécessitant que 45 millions de dollars par an injectés dans le marché.

Il convient de noter qu’à ce stade, l’inflation de l’EOS est inférieure à celle du Bitcoin (BTC) qui s’élève à 3,6%  et qui nécessiterait de nouveaux 6,14 milliards de dollars pour maintenir les prix actuels de l’actif numérique.

Elle est encore plus inférieure à celle de l’Ethereum qui est estimée à 5% et nécessite l’injection de 750 millions de dollars pour que les prix actuels soient maintenus.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Plus de jetons EOS stockés dans le compte EOS.saving

Dans la plupart des blockchains publiques, de nouveaux jetons sont créés et attribués à ceux qui exploitent le réseau. Blumer, le PDG de Block.One a expliqué que ces jetons sont généralement vendus pour payer le fonctionnement du réseau, ce qui contribue à la pression à la baisse sur le prix du jeton.

Or, jusqu’à récemment, les nouveaux jetons minés chaque année sur le réseau EOS étaient comptabilisés sur le compte EOS.saving. C’est ainsi qu’au printemps 2019, un montant énorme d’EOS s’était accumulé dans le compte et qu’il avait fallu détruire 34 millions de jetons EOS pour maîtriser l’inflation.

Désormais, les nouveaux EOS créés chaque année seront directement distribué aux mineurs, sans être stocké, ce qui facilitera le contrôle de l’inflation.

Un burn qui met en évidence la gouvernance décentralisée d’EOS

Pour Blumer, le succès de ce vote pour réduire de 80% du taux d’inflation révèle le « pouvoir de la gouvernance décentralisée et des réseaux conçus pour fonctionner dans le meilleur intérêt de leurs détenteurs ».

Brendan Blumer, PDG de Block.one, fondateur d'EOS
Brendan Blumer, l’éminence grise derrière EOS

Il publie sur Twitter : « Sensationnel ! Je me suis réveillé aujourd’hui et j’ai constaté qu’une proposition visant à réduire l’inflation du réseau EOS de 5% à 1% avait été proposée et adoptée par la communauté du jour au lendemain ».

Même si des gens comme Su Zhu, le PDG de Three Arrows Capital, estiment que « les mots “du jour au lendemain” et “décentralisé” sont juxtaposés un peu trop étroitement », Blumer est très fier de son réseau.

Cela dit, rappelons que l’EOS s’est échangé à 3,91 $ après un crash connu par les altcoins le lendemain du burn. Il est vrai que l’actif était ensuite parvenu à revenir au-dessus de 4 $. Bien évidemment, au regard des circonstances ultérieurs, le cours d’EOS peine actuellement – au même titre que l’ensemble du marché – à se maintenir à flot, avec un cours au 28 mars qui peine à dépasser 2 dollars.

Finances Personnelles – Livret A ou Masternode Crypto ? Le Match de la semaine

Tout le monde n'est pas fait pour l'investissement. D'une part, certains trouveront l'exercice vain, pas vraiment à l'aise avec cette sorte de fuite en avant, à la poursuite d'un gain perpétuel et infini, dans le contexte d'un monde dont on a déjà largement trouvé les…

Les institutionnels investissent dans le minage de Bitcoin grâce à Bitfury

Pendant longtemps, les clients institutionnels ont montré une évidente réticence à investir directement dans le bitcoin fuyant comme la peste la volatilité du marché. En revanche, les produits d'exposition alternative à Bitcoin et aux cryptomonnaies ont rapidement attiré leur attention, de manière à tirer profit…

Quand Craig Wright se fait insulter…par ses propres adresses Bitcoin

Faisant déjà l’objet de nombreuses moqueries - c'est un euphémisme - pour avoir prétendu être l’inventeur du Bitcoin, Craig Wright ne cesse de perdre en crédibilité dans le procès qui l’oppose à la famille Kleiman. Il avait notamment refusé de fournir les preuves de l’existence…

Block.one (EOS) sous le feu d’une seconde Class Action

Peut-on se lancer dans un projet crypto d’envergure, sans avoir à faire face à un procès ? Comme si les tribunaux étaient une étape incontournable pour les grandes sociétés cryptos ou blockchain. Block.One (EOS) s’expose aujourd’hui à un remboursement à 9 chiffres, après avoir écopé d’une…

“Tous Influenceurs !” – Avec SaTT, la Blockchain redéfinit la pub et la communication

Troisième épisode de notre saga "Adopte un Projet Crypto", avec aujourd'hui le plaisir de présenter un autre projet français. Et oui, la France ne manque pas d'idées novatrices dans le domaine de la Blockchain. Le projet proposé aujourd'hui à l'adoption se concentre sur le secteur…
Pub