M.Zuckerberg s’engage à coopérer avec les régulateurs du Libra « aussi longtemps qu’il faudra »

Zuckerberg-libra-regulation

Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, déclare que l’entreprise mettra « tout le temps qu’il faudra » pour obtenir l’adhésion des régulateurs avant de lancer le projet de crypto Libra.

S’exprimant lors d’une conférence trimestrielle sur les résultats mercredi, le fondateur du géant des médias sociaux a cherché à assurer aux investisseurs que Facebook agirait de manière responsable dans le développement du Libra, l’ambitieux projet de crypto révélé le mois dernier comme un moyen de paiement potentiel pour les individus non bancarisés.

Facebook a travaillé avec les membres potentiels de son conseil d’administration et la Libra Association pour publier son livre blanc le mois dernier afin de répondre aux questions à son sujet. « Nous nous engageons à travailler avec les décideurs politiques pour bien faire les choses ».

La société a d’abord déclaré qu’elle avait l’intention de lancer la monnaie au cours du premier semestre 2020, mais le refoulement des régulateurs et des politiciens a remis en question cet échéance.

En réponse à une question d’un analyste à propos des délais, M. Zuckerberg a déclaré que l’approche de Facebook est « d’essayer d’avoir un dialogue très ouvert ». Contrairement au passé, Facebook essaie aujourd’hui de détailler quelles « idées et. . . valeurs spécifiques nous pensons que devrait avoir un éventuel service ».

« Nous avons ouvert une période aussi longue qu’il faudra pour répondre aux questions des organismes de réglementation et des différents experts et électeurs à ce sujet, puis nous trouverons la meilleure façon d’aller de l’avant » a ajouté M. Zuckerberg.

« C’est certainement ce que nous avons l’intention de faire avec le Libra. Nous avons donc travaillé avec les 27 autres membres de l’Association pour publier le livre blanc et lancer l’idée, en nous attendant à ce qu’il s’agisse d’un domaine très important et très réglementé et qu’il y ait beaucoup de questions. Et il va falloir qu’on s’en sorte. »

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin est des crypto-monnaies

ibm-blockchain

IBM brevète un browser web blockchain

Le géant américain de l'informatique IBM a récemment fait breveter son nouveau projet, un browser web de type Chrome ou Safari, seulement celui-ci serait basé sur la technologie blockchain. D'après le brevet, sa particularité serait d'enregistrer les données des recherches sur la blockchain.
Blockchain-Auto

Siemens teste actuellement une blockchain pour une solution d’auto-partage

La société allemande Siemens qui fabrique notamment des produits électroniques est actuellement en train de tester de nombreux cas d’usages pour utiliser la technologie blockchain, dont l’un d’eux est de l’auto-partage.
india-crypto

La Cour Suprême indienne pourrait juger illégale l’interdiction des cryptomonnaies

Le 14 août, la Cour Suprême indienne entendait les arguments de l'Internet and Mobile Association of India (IMAI) contre la Reserve Bank of India (RBI). L'IMAI aurait plaidé que la RBI a dépassé son domaine de juridiction en proposant une interdiction générale des cryptomonnaies en…
Copyrights-Blockchain

Comment fonctionnent les copyrights sur la blockchain ?

La technologie blockchain ne fait pas actuellement partie d’une réglementation propre en terme de copyright, observons comment cela pourrait évoluer.
barclays-coinbase

Barclays met fin à son partenariat avec Coinbase

La banque mondiale britannique Barclays aurait arrêté de travailler avec Coinbase cette semaine d'après des sources proches de l'échange. Coinbase aurait cependant lancé un nouveau partenariat avec la startup ClearBank mais le cachet de Barclays, fameuse institution bancaire britannique, va certainement manquer à la plus…