No-Deal Brexit, une aubaine pour le marché crypto ?

Les législateurs britanniques ont voté en faveur du report d’un vote Brexit crucial et ont forcé le Premier ministre Boris Johnson à demander à l’UE une prolongation. Quels effets un Brexit No-Deal pourrait-il avoir sur le marché crypto ?

William Thomas, PDG de l’échange peer-to-peer Cryptomate, a expliqué que de nombreuses personnes appellent l’accord convenu avec l’UE ” Brexit in name only ” car il lie encore le Royaume-Uni à de nombreuses institutions européennes ajoutant qu’un Brexit No-Deal devient encore plus possible.

Alors que Boris Johnson essaie de encore convaincre le Parlement de son accord Brexit, dans l’éventualité où aucun deal ne serait conclu d’ici le 31 octobre, M. Thomas a déclaré : “Il y aura une grande incertitude au sein des institutions financières britanniques et de l’UE”. Cependant, pour ce qui est de savoir si cela créera une demande de bitcoin et de cryptomonnaie en général, ” je n’en suis pas si certain “, a-t-il admis en précisant :

Je m’attendrais à voir un certain mouvement à la hausse sur les marchés BTC/GBP peu après la date limite, mais comme la livre sterling ne représente qu’une petite partie du volume mondial de crypto, elle pourrait ne pas avoir un effet global important sur les prix comme certains l’ont prédit.

Cryptomate permet aux utilisateurs britanniques d’acheter une large gamme de cryptocurrencies par transfert bancaire instantané. La plate-forme prétend avoir servi 11 250 clients, rempli 44 853 commandes pour une valeur d’environ 14,43 millions de livres sterling.

Cependant, il n’y a rien en place et très peu de directives de la British Financial Conduct Authority (FCA) sur la façon dont cela devrait affecter l’industrie du crypto. “Il y a un énorme manque de clarté dans ce domaine “, a-t-il souligné. Néanmoins, il a partagé :

Personnellement, je crois qu’un Brexit sans transaction serait extrêmement positif pour l’industrie britannique des cryptomonnaies à long terme, car il nous permettrait de créer nos propres systèmes réglementaires sans interférence de l’UE – qui est beaucoup moins favorable à l’industrie dans son ensemble que le Royaume-Uni.

Pour Thomas, la liberté que la sortie de l’Union Européenne apporterait au Royaume-Uni permettrait certainement d’attirer les entreprises crypto vers eux avec des codes et lois plus favorables.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin est des crypto-monnaies

eToro enrichit son offre de stablecoins

Rand, Lire turque, Dollar de Singapour…5 nouveaux stablecoins sur eToroX

La célèbre plateforme de trading social eToro enrichit son panel de stablecoins. C'est ainsi 5 nouveaux jetons, adossés à leurs monnaies nationale respectives, qui débarquent sur la filiale crypto de l'exchange eToroX, parmi lesquels le Rand sud-africain (ZARX) ou la lire turque (TRYX). D'autre actifs sont également…

E-Dinar : la CBT dément, les russes rétro-pédalent, le doute demeure

Après un phénomène de buzz assez conséquent ce week-end à l'annonce du lancement par la Tunisie d'une première « vraie » cryptomonnaie nationale, la Banque Centrale de Tunis (CBT) a quelque peu refroidi les ardeurs. Aucun projet ne serait en réalité en cours de formalisation…

La cryptomonnaie de Manny Pacquiao est maintenant disponible !

Le fameux boxeur et politicien philippin Manny Pacquiao a annoncé que son token, le PAC, sera disponible à l'achat sur la plateforme d'échange crypto GCOX basé à Singapour grâce à une première offre d'échange le 12 novembre.

La Chine encense le Bitcoin dans ses médias

L'agence de presse officielle chinoise Xinhua News Agency a publié un rapport reconnaissant Bitcoin (BTC) comme "la première application réussie de la technologie blockchain".
Vers un E-Dinar en Tunisie

E-Dinar : la Tunisie, première nation à émettre une devise numérique nationale ? [démenti]

Maj du 12/11/19 : La banque centrale tunisienne a démenti œuvrer avec Universa Blockchain à un E-Dinar. De nombreuses zones d'ombres demeurent dans ce dossier. Affaire à suivre. Alors que tous les yeux sont braqués vers la Chine, la Tunisie serait-elle sur le point de…