Officiel : Paypal se retire du projet Libra

Les rumeurs faisaient bon feu et c’est maintenant officiel, Paypal ne fera plus partie des plans futurs de Libra, la cryptomonnaie développée par le géant californien Facebook. Face aux difficultés institutionnelles rencontrées par Libra, plusieurs partenaires repensent leur association à ce que beaucoup considèrent comme le plus gros projet crypto de ces dernières années.

Le 3 Octobre, Libra a organisé un meeting avec tous ses partenaires pour discuter du futur de la cryptomonnaie. Après qu’aucun des représentants de Paypal ne soit venu, le Financial Times a confirmé auprès de la direction que Paypal se retirait officiellement du projet. Voici ce qu’ils avaient à dire :

Nous continuons de supporter les objectifs de Libra et nous attendons avec impatience la poursuite du dialogue sur les moyens de travailler ensemble à l’avenir. Facebook est un partenaire stratégique de longue date et apprécié de PayPal, et nous continuerons à travailler en partenariat et à soutenir Facebook de diverses manières.

Les rumeurs semblent indiquer que Paypal ne seraient pas seul à réfléchir à se séparer du projet. En effet, Visa et Mastercard ont apparemment des doutes sur la viabilité du projet. Ces derniers mois, Libra a été attaqué de tout coté, que ce soit par la Banque Centrale Européenne qui a annoncé que Libra pourrait déstabiliser l’euro ou par la Fed américaine qui a proposé un arrêt temporaire du développement de la cryptomonnaie.

Pour l’instant seule la Suisse semble bien vouloir se coordonner avec Libra afin de développer un cadre légal autour de la cryptomonnaie. La centralisation de cette cryptomonnaie, très peu caractéristique, fait peur aux gouvernements puisque cela voudrait dire que Facebook pourrait à tout moment injecter de l’argent dans l’économie en proposant plus de Libra à ses utilisateurs.

Facebook a cependant répondu à ces peurs en annonçant que pour chaque 1€ de valeur de Libra, 1€ serait mis de coté par Facebook pour empêcher tout débordement. Néanmoins, un tel pouvoir dans les mains d’une entreprise continue à inquiéter des deux côtés de l’Atlantique et on est peut-être encore loin d’une solution qui permettrait à Libra de voir le jour.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin est des crypto-monnaies

Bank of America et Ripple – un partenariat futur envisageable ?

Bank of America, la deuxième plus grande banque des États-Unis, a testé discrètement le réseau blockchain de Ripple. Un tel partenariat serait historique dans l'histoire de la technologie Blockchain.

Découverte d’un site de pédopornographie permettant des paiements en bitcoin

Un grand jury fédéral américain a inculpé un citoyen sud-coréen pour avoir dirigé le plus grand site pédopornographique de la toile, où les visiteurs ont dépensé des millions de dollars en bitcoin (BTC) pour payer le contenu illégal.
finastra

Ripple s’allie avec Finastra, géant du FinTech

Finastra, la troisième plus grande société de technologie de services financiers au monde, s'est associée à Ripple pour permettre à ses clients d'accéder au réseau blockchain RippleNet. Finastra, basée à Londres, est née de la fusion entre Misys et D+H, deux sociétés financières, et est…
Nasdaq-indice-cryptos

Le Nasdaq liste les 100 meilleurs acteurs du marché crypto sur la base d’un indice IA

La bourse du Nasdaq propose un indice des 100 premières cryptos, aux côtés des indices les plus connus sur le marché comme le S&P 500 et le Dow.

Chute du Bitcoin sous les 8.000$ – et si ce n’était que le début ?

Bitcoin fait face à la plus forte pression à la vente depuis février et a le potentiel de tomber sous les récents creux de près de 7 750 $. Alors que la principale cryptomonnaie vient de passer sous le seuil des 8.000$, les analystes craignent…