Oxfam utilise la crypto à des fins humanitaires

Oxfam vient de passer un mois à tester le stablecoin DAI de MakerDAO comme moyen de venir en aide aux victimes de catastrophes.


L’organe de presse australien Micky rapporte que le projet pilote a été réalisé au Vanuatu en collaboration avec la société de technologie australienne Sempo et la startup d’Ethereum ConsenSys.

Le Vanuatu est particulièrement vulnérable aux catastrophes naturelles, avec un risque élevé de tsunamis, de cyclones et d’éruptions volcaniques. La pauvreté est également très présente avec environ 40 % de la population recevant moins de 4 dollars par jour, selon l’étude de la Banque mondiale de l’année dernière.

Dans le projet pilote intitulé “UnBlocked Cash”, des cartes à puce ont été distribuées à 200 résidents des villages de Pango et Mele Maat sur l’île d’Efate, chacune chargée d’environ 4 000 vatu (50 dollars) en DAI. Les cartes pourraient être utilisées pour payer dans un réseau de magasins et d’écoles locales, avec un total de 32 fournisseurs.

De leur côté, les fournisseurs ont reçu des smartphones Android dotés d’une application leur permettant d’accepter de tels paiements et d’échanger, s’ils le souhaitent, des DAI en dollars américains dans un rapport 1:1 pour une monnaie fiduciaire via Sempo ou tout autre échange crypto.

Selon Nick Williams, co-fondateur de Sempo:

Pub

“Pour autant que nous le sachions, c’est la première fois qu’une ONG utilise un stablecoin pour fournir de l’aide. Il ne s’agit pas d’un projet pilote isolé. Nous pensons que l’utilisation d’un stablecoin pour permettre à ceux qui ne bénéficient pas de services bancaires d’accéder au financement changera complètement la façon dont l’aide fonctionne.”

Auparavant, Oxfam distribuait une aide en espèces aux villageois de Vanuatu, mais le temps nécessaire pour les contrôles d’identité et les visites bancaires était un obstacle, a dit le représentant de l’organisation. Cela prenait environ une heure pour aider un nouveau client alors qu’il faut six minutes pour obtenir une carte DAI, a écrit Micky. Elle a également rendu l’ensemble de la méthode plus transparente.

“Les donateurs et les ONG luttent pour la transparence et la manière dont l’argent de l’aide est utilisé”, a déclaré Sandra Hart, responsable du programme Unblocked Cash à Oxfam. L’utilisation d’un stablecoin apporte une transparence de bout en bout “assurant que les personnes qui reçoivent les fonds sont celles qui en ont besoin”, a-t-elle dit.

L’année dernière, Sempo a effectué une série d’examens de transfert de fonds comparables à Beyrouth et Akkar au Liban, au Kurdistan irakien et à Athènes, distribuant DAI et un token Ethereum personnalisé ERC-20. Les études ont montré que la technologie de la blockchain ne modifie pas les principaux modèles d’utilisation de l’aide humanitaire et n’aide pas vraiment à prévenir la fraude, mais sert plutôt à “maximiser la probabilité que les systèmes honnêtes restent honnêtes”, écrit Sempo.

La technologie de la blockchain attire de plus en plus l’attention des organisations caritatives internationales. Par exemple, l’année dernière, dans un camp de réfugiés en Jordanie, le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies a fait état de l’utilisation réussie de la technologie pour distribuer l’aide aux réfugiés syriens.

Pub

Ce projet, appelé Building Blocks, a permis d’atteindre 106 000 réfugiés chaque mois en Jordanie, ce qui a permis au PAM d’économiser environ 40 000 dollars par mois en frais de transfert, a déclaré Robert Opp, directeur du développement au PAM en septembre dernier. Il a informé CoinDesk que l’organisation utilisera également la technologie pour suivre les livraisons de nourriture en Afrique de l’Est et dans le cadre d’un programme d’instruction pour femmes réfugiées syriennes en Jordanie.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Ethereum (ETH) du 31 juillet au 7 août 2020 – Une semaine Historique

L’Ether (ETH) a ouvert la journée du 31 juillet aux environs de 330 USD et se trade aujourd’hui, 7 août 2020, à 383 USD au moment où nous rédigeons cet article. En une semaine l’ETH aura gagné 16% ; la journée…
Ethereum 2.0 en route pour les jeux de hasard

Un tirage au sort au cœur d’Ethereum 2.0 (ETH) ?

La blockchain dans les jeux vidéo : ça c’est le terrain de jeu d’ATARI et d’Ubisoft. Pour les casinos, on a le Président Maduro et son Petro (PTR) national. Certains hackers ont leur propre méthode pour décrocher le jackpot sans rien…
ethereum mineur 5 ans

Où sont passés les Ethers (ETH) minés il y a 5 ans ?

Les 5 premières années de la vie d’un enfant : il apprend à marcher, à parler, il découvre à peine l’école, on lui pardonne ses bêtises qu’on trouve alors « mignonnes ». Mais certains enfants sont précoces pour leur âge : Ethereum (ETH) n’a…

Hack ? Faille de sécurité ? Grosse trouille sur Ethereum Classic (ETC) ce week-end

Après son hard fork réussi, jusqu’où ira Ethereum Classic (ETC) ? L’Ethereum Classic a peut être gagné en « solidité » et en légitimité dans la cryptosphère mais, il n’est pas pour autant à l’abri des attaques des hackers. On s’attendait à…

Ethereum (ETH) offre une belle Boîte à outils pour s’amuser avec le TestNet

Des articles sur l’Ethereum (ETH) 2.0 : il y en a eu et il y en aura encore. Alors si vous êtes un nouveau lecteur de The Coin Tribune, prenez le temps de lire l’article sur les milles et uns obstacles…