Paypal, VISA, Uber, Booking.com, FREE…Tous fans du GlobalCoin de Facebook !

Le « Projet Libra » de cryptomonnaie du géant des réseaux sociaux Facebook n’a jamais été aussi prêt d’être révélé au monde. Les nouvelles s’enchaînent et alors même que le Livre Blanc du GlobalCoin semble devoir être rendu public le 18 juin, on apprenait il y a quelques jours que la gouvernance du projet serait confiée à une Fondation réunissant les propriétaires de 100 premiers noeuds (nodes) du futur réseau. Seule condition pour avoir le privilège d’opérer un de ces noeud ? casser la tirelire et débourser la modique somme de 10 millions de dollars ! Cela vous semble cher ? et bien, il se pourrait que malgré ce tarif peu accessible,  les dix premiers nœuds de GlobalCoin aient déjà trouvés preneurs…. et les acheteurs ne sont pas n’importe qui !

Les Nœuds de GlobalCoin, la décentralisation selon Facebook

Le Globalcoin, stablecoin backé sur un panier de monnaies fiat emblématiques (Yen, Euros, dollars..) n’est pas encore sorti, qu’il occupe déjà toutes les conversations.

Rester central, penser Global

En effet, des aficionados de la blockchain, qui s’interrogent sur cet étrange concurrent au Bitcoin (BTC) sorti de nulle part, jusqu’aux organismes financiers plus traditionnels qui sentent bien qu’il se passe quelque chose, sans bien discerner quoi, l’émergence de cette nouvelle cryptomonnaie pourrait être de nature à représenter un pivot historique, comparable dans son impact à l’apparition de Bitcoin.

On peux déjà entendre les maximalistes Bitcoin pousser des couinements d’effroi à la lecture de la sentence précédente mais entendons nous bien : il ne s’agit pas de comparer l’incomparable, ni de placer le débat sur le terrain des valeurs véhiculées par l’idée originelle de la blockchain, mais simplement de former un constat avec le plus de pragmatisme possible :

A elle toute seule, la société Facebook dispose des moyens, de l’envergure et de la puissance de feu suffisantes pour ringardiser la notion de transaction financière de pair-à-pair voire la monnaie dans la forme qu’on lui connait.

Et oui, rien que ça. Global on vous a dit.

Un sac de nœuds

Pour autant, même le tout puissant Facebook ne dispose pas du pouvoir de s’aventurer sur le terrain de la blockchain sans consentir quelques concessions, afin de démontrer de sa bonne foi.

C’est ainsi que l’une des entreprises les plus centralisées qui soit, au prix d’efforts évidents, a abouti à la proposition suivante : la blockchain du GlobalCoin ne sera pas exclusive à Facebook mais confiée aux bons soins d’une Fondation ! Une fondation ça sonne bien ! ça fait ONG, on pense à Wikipédia ou – pour rester dans le domaine crypto – à Stellar Lumens par exemple.

Et par ailleurs, pour bien montrer que sa blockchain sera parfaitement conforme aux concepts de décentralisation et de distribution, Facebook a également annoncé dans le même élan que le réseau serait opéré via des nœuds (« nodes »).

Pour mémoire, les nœuds d’une blockchain sont des points névralgiques du réseau qui disposent de fonctions variables et de droits étendus de validation des transactions. Il en existe de plusieurs natures, variant d’une blockchain à l’autre. En revanche, leur bon fonctionnement est toujours indispensable au maintien de l’architecture  et leur possession ouvre droit à des récompenses en cryptomonnaies plus conséquentes que les «  simples » mineurs de la blockchain.

Les Nœuds du futur réseau GlobalCoin, dont on ignore encore tout d’un point de vue technique, seront en tout cas assortis d’un privilège non négligeable : ils assureront une place au sein de la fondation Libra à leurs propriétaire ! Voila pour la gouvernance

Pour 10 millions, t’as plus rien

100 Nœuds sont proposés à la vente depuis quelques jours par la firme au pouce bleu, pour un tarif de 10 millions de dollars l’unité. Oui, ça fait un milliard de dollars. C’est généralement le moment où vous vous rappelez la dernière fois que vous avez mis 2 ETH dans une ICO, en ayant l’impression de flamber…

10 millions pour la seule gestion d’un nœud d’une blockchain, c’est très probablement complètement inédit. Pour vous donner une idée, selon les sites spécialisés en gestion de Masternodes et autres Fullnodes, opérer le nœud de réseau le plus cher à l’heure actuelle (en l’occurrence le DASH ), vous reviendra à un peu plus de 150 000 dollars

Classement des Masternodes les plus chers à opérer du marché….avant GlobalCoin

Des premiers acheteurs prestigieux !

Si on aurait pu imaginer un démarrage timide (10 millions, cela reste une somme, même dans la flamboyante FinTech), rien n’aurait pu être plus faux. Ainsi, selon le traditionnellement très bien informé Wall Street Journal, c’est plus d’une dizaine de nœuds qui ont déjà trouvés preneurs ! Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il y a du très, très lourd :

  • VISA – On savait que VISA faisait partie des premiers acteurs de l’écosystème international du paiement à la porte duquel Facebook était venu toquer pour sa proposition d’ouverture de capital dans le cadre du projet Libra. Avec ses  3.3 milliards de titulaires d’une carte plastique et ses plus de 180 devises nationales couvertes, imaginez la puissance de diffusion que le réseau VISA pourrait offrir au GlobalCoin !
  • PAYPAL – même si l’opérateur historique de la dématérialisation des paiements sur Internet a encore récemment déclaré « qu’il était un peu tôt pour tenter l’aventure de la blockchain », nul doute que la présence de David Marcus à la tête du projet GlobalCoin de Facebook et ancien président de l’entreprise a pu faciliter les échanges !
  • Uber – pour vos prochaines courses, le paiement pourrait s’imaginer directement en GlobalCoin, sans même passer par la case compte en banque,
  • Booking.com – le leader incontestable du secteur de la réservation de voyage pourrait à lui tout seul garantir une adoption mondiale de la cryptomonnaie de Facebook (cool, mais flippant),
  • Stripe – assez peu connue en Europe cette société est un Paypal-like (et d’ailleurs, tout comme son célèbre aîné, on retrouve l’incontournable investisseur – et libertarien seulement quand ça ne contrarie pas le business –  Peter Thiel parmi ses premiers soutiens).
  • Mercado Libre – cette place d’enchères en ligne est un peu le Ebay argentin,
  • Et enfin….« il a des Global Coin, il a tout compris », Iliad, la société mère de FREE propriété du milliardaire et serial-entrepreneur Xaviel Niel qu’on ne présente plus, est pour le moment l’unique entité française à rejoindre la ronde.

Difficile de déterminer avec certitude dans quelle mesure la cryptomonnaie de Facebook rencontrera le succès, ou se révélera un gadget cher et inutile (l’entreprise c’est déjà plantée à plusieurs reprises ces 10 dernières années dans ses tentatives d’incursion dans le domaine financier). Il faut néanmoins convenir que, tant par l’amplitude des moyens et des financements déployés, que par le contexte, le momentum est unique dans l’histoire.

Il y a encore 6 mois,  la nouvelle de l’incursion dans l’écosystème crypto et blockchain d’un seul des leaders économiques mentionnés dans cet article aurait largement suffi à faire la Une…Or l’ampleur de ce que Facebook réalise est telle, que l’irruption dans la partie de géants comme VISA, FREE ou Uber passerait presque pour anecdotique…et seuls les 10 premiers nœuds ont trouvés preneurs ! 

Ainsi, qu’on s’en réjouisse ou qu’on le redoute, il faut en convenir : Facebook et le GlobalCoin s’apprêtent à bouleverser les équilibres économiques dans de nombreux secteurs, et à une échelle rien moins que mondiale.

« Global ». Vous étiez prévenu. 

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin est des crypto-monnaies

Qu'est-ce qui fait grimper le prix du bitcoin (BTC) ? Les banques centrales !

Qu’est-ce qui fait grimper le prix du bitcoin (BTC) ? Les banques centrales ?

Le correspondant en chef du Financial Times de la catégorie finances internationales affirme que les banques centrales peuvent être indirectement responsables de l’embrasement du prix du Bitcoin (BTC).
Bitcoin sera dans le portefeuille de chaque investisseur institutionnel

Bitcoin (BTC) sera dans le portefeuille de chaque investisseur institutionnel

Pompliano a récemment prédit que Bitcoin (BTC) atteindra 100 000 $ d'ici la fin de 2021. L'investisseur américain et co-fondateur de Morgan Creek Digital Assets, Anthony Pompliano, affirme que Bitcoin (BTC) se retrouvera dans le portefeuille de chaque investisseur institutionnel.

Bitcoin (BTC) bientôt disponible sur Booking.com ?

Dans un entretien donné à Skif, le CEO du site de réservation d'hôtels Booking.com Glenn Fogel a annoncé voir un gros potentiel dans les cryptomonnaies. Il parle des nouveaux modes de paiements qui pourraient arriver dans l'industrie du voyage et s'attarde sur les cryptomonnaies. Néanmoins,…
ErikFinman-Mettalicus-investissement

Pourquoi le plus jeune millionnaire du bitcoin est prêt à tout miser sur Metal Pay ?

Metallicus, la startup à l'origine de la plateforme de paiements peer-to-peer Metal Pay a reçu un investissement providentiel du plus jeune millionnaire du bitcoin, Erik Finman.

Le Bitcoin (BTC) maintenant une forme légale de paiement en Nouvelle-Zélande

Le ministère des finances néo-zélandais a annoncé dans son rapport d'Aout que les cryptomonnaies étaient maintenant une forme légale et taxable de paiements. Ce même rapport donne aussi un cadre légal qui permet aux entreprises de payer leurs employés en cryptomonnaie.