Pour les anglais, les Banques Centrales doivent urgemment considérer les monnaies numériques

Doucement, mais sûrement, les convictions se précisent dans de nombreux pays chez les institutions officielles chargées de gérer la politique monétaire. Si la Chine semble en avance en ce qui concerne le crypto yuan, le Royaume-Uni envisage également de se mettre rapidement dans la course, à l’instar du Japon ou des États-Unis.

Pub

Les CDBC ? Plus qu’une mode, une obligation

Dans l’une de ses récentes livraisons, le quotidien britannique d’information Telegraph rapporte les dernières révélations d’une responsable de la Bank of Englandla Banque Centrale outre-Manche – organisme indépendant du gouvernement assurant la stabilité monétaire et financière du pays.

La Directrice de l’émission des billets Sarah John interpelle ainsi sur l’importance d’initier rapidement des recherches sur les monnaies numériques avant que les sociétés privées ne dominent l’écosystème. Sa déclaration s’adresse en fait aux institutions officielles, dont celle qui est sous sa responsabilité, au regard de l’évolution des crypto comme Bitcoin (BTC) et Libra.

Banques centrales et monnaies numériques, pour la Grande Bretagne, il est urgent d'agir

Selon Sarah John, il est indispensable pour les Banques Centrales de « réfléchir en tant qu’institution à la façon de nous positionner pour nous assurer que la société dispose toujours d’un large éventail de paiements qu’elle peut utiliser en toute confiance ». La montée en puissance des crypto est en effet un phénomène qui préoccupe au plus haut point les autorités officielles de nombreux pays.

Le Royaume-Uni intègre ainsi de plus en plus la communauté des pays qui commencent à chercher une alternative à ces monnaies virtuelles, comme le confirme la création d’un groupe réunissant plusieurs institutions monétaires nationales il y a quelques semaines. Quelle sera la première nation à émettre officiellement une CDBC ? La course est lancée, rendez-vous dans quelques mois (ou années) pour identifier celui qui franchira en premier la ligne d’arrivée.

Block.one investit 150 millions dans le réseau social VOICE

Après avoir passé 9 mois sous les ailes de la société Block.one, sa société mère, la plateforme de réseau social Voice va enfin pouvoir voler de ses propres ailes. Block.one y a injecté un investissement en capital de 150 millions de dollars, dont 100 millions…

BINANCE se lance à l’assaut du peer-to-peer en Amérique latine

Accessible à de nombreux utilisateurs en Amérique Latine, l'exchange Binance entend développer ses actions dans la région. Le géant mondial des crypto vient ainsi d'annoncer le lancement du trading peer-to-peer (P2P) pour 5 monnaies fiat en Amérique du Sud. Binance espère accélérer davantage cette forme…

Lutte anti-inflation : 132 millions $ d’EOS ont été détruits

Le réseau EOS a subi un nouveau burn de jetons - le deuxième - le 25 février dernier. Cette fois-ci, 34 millions de jetons EOS – ce qui équivalait au cours du moment à 132 millions de dollars - ont dû être brûlés, dans le…

Bitcoin, cryptoactifs et impôts, Crypto.com vous facilite la vie

Bonne nouvelle pour la cryptosphère ! Enfin, bonne nouvelle... La plateforme va faciliter la vie de ses client, mais également combler le fisc de joie. En effet, Crypto.com, vient d’annoncer un partenariat avec trois fournisseurs de services fiscaux. L’annonce arrive à point nommé dans un…

L’enfant prodige ChainLink passe sous 2 $, malgré son listing sur Poloniex

Chainlink (LINK) a désormais sa place sur Poloniex : et alors ? Ce coup marketing n’a pas réussi à faire repartir son cours vers le haut. Il aura fallu un coup de pouce des mesures gouvernementales, pour que le LINK refranchisse la barre des 2 USD. Chainlink :…