Pour une banque, acheter du Bitcoin est un motif de licenciement

Alors qu’un employé du crypto-exchange Coin Center reçoit la totalité de son salaire en Bitcoin (BTC), la Nordea Bank – la plus grande banque scandinave – vient de gagner une bataille juridique visant à interdire à ses employés de détenir des cryptos.


Une Cour danoise a ainsi décidé que Nordea est libre d’empêcher ses employés de détenir des cryptomonnaies, au grand dam du syndicat qui avait intenté un procès contre la banque, estimant que cette interdiction portait atteinte à la vie privée des employés.

31 500 personnes privées de cryptos

Dans une note de service de 2018, Nordea avait interdit à ses employés de détenir des cryptos en expliquant que les investissements en cryptomonnaies étaient risqués et que Bitcoin et les cryptos étaient traditionnellement associées au blanchiment d’argent. Normal. 

La ligne de Nordea est claire : les employés détenant des cryptos pourraient nuire à la réputation de la banque et de ses clients.

Si la démarche semblait quelques peu outrancière, un tribunal danois vient pourtant de donner raison à Nordea en considérant fondée cette bien étonnante – et parfaitement liberticide – jurisprudence. L’interdiction décrétée par la banque ne s’applique cependant pas en revanche aux cryptos-actifs qu’elle a vendus à ses clients. Cette interdiction ne s’applique pas non plus aux cryptos détenues par les employés avant la publication de la note de service (ouf, on respire).

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

Le syndicat avait intenté un procès contre Nordea estimant que le fait que les employés détiennent ou non des cryptos, relevait de leur vie privée.

Les 31 500 employés de Nordea devront donc garder leur distance avec les cryptos, sous peine d’être licenciés.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Un bond scandinave en arrière sur les crypto-investissements ?

La décision de la Cour danoise est de nature à soulever certaines inquiétudes dans la cryptosphère. Les banques scandinaves ne voient-elles pas finalement les cryptos d’un bon oeil ? A l’instar de Nordea, les banques scandinaves vendraient-elles des cryptos-actifs, sans finalement croire (il faut oser le dire) à l’avenir des cryptomonnaies ?

Certaines initiatives, comme celles de la compagnie aérienne scandinave Norwegian qui a décidé d’accepter les paiements en cryptos dès septembre 2019, nuancent cependant les positions des entreprises scandinaves sur les cryptomonnaies, malgré cette décision de la justice danoise d’exclure les employés de Nordea de la course aux cryptos.

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

Nordea Bank a gagné sa bataille juridique pour faire valoir son droit d’interdire à ses employés de détenir des cryptos. Reste à savoir si d’autres banques et d’autres tribunaux en Europe et sur les autres continents, s’inspireront du triste exemple danois.

bitcoins on Mexico flag background

L’homme le plus riche du Mexique met 10% de sa fortune en Bitcoin (BTC)

Un feu de joie avec des fiats alimentant le bûcher : seuls les millionnaires et les milliardaires seraient donc conscients de la vraie valeur des fiats ? Les investisseurs institutionnels et les grandes fortunes se ruent de plus en plus vers Bitcoin (BTC).…
Bitcoins

Bitcoin (BTC) le 22 novembre 2020 – Ménage avant la rentrée des institutionnels

Les marchés se refroidissent un peu avant d’attaquer l’ouverture des marchés pour les institutionnels le lundi. Bitcoin (BTC) a chuté en-dessous des 18 000 USD aujourd’hui, 22 novembre 2020. Les institutionnels sont à l’origine du rallye actuel, une différence notable par…
cryptocurrency. bitcoin coin

Bitcoin (BTC) voit son nombre d’adresses actives exploser

La valeur du Bitcoin (BTC) ne cessant d’augmenter ces derniers jours, elle a engendré d’énormes bouleversements au sein de l’industrie. Pendant que nous assistons à la reprise du marché des cryptomonnaies, les détenteurs de l’actif ont également commencé par se…
virtual money - Bitcoins

Bitcoin (BTC), Covid, Great Reset et CBDC

Oubliez le « monde d’après Covid » dans lequel nous aurions pris conscience de notre folle société d'hyper-consommation. Nous voici servis à la place le « Great Reset »… Le FMI, les Banques Centrales et les hommes de Davos ont…
Bitcoin close-up on keyboard background, the flag of India is shown on bitcoin.

Le volume des transactions Bitcoin (BTC) P2P en Inde est sur le point de dépasser celui de la Chine

Un temps ralentit par la période de faible volatilité du Bitcoin (BTC), les transactions P2P impliquant la cryptomonnaies semblent avoir repris de plus belle en Asie. Cette reprise a d’ailleurs permis à de nouveaux acteurs d’augmenter leur part de marché…