TON : Telegram suspend son channel et efface son historique

Faisant suite à la charge de la SEC (Security and Exchange Commission) qui a déclenché les hostilités vendredi, le projet TON de Telegram est dans la tourmente.

Symptôme de la sensibilité de la situation : Telegram vient de suspendre ses communications et d’effacer l’intégralité des messages publiés… sur son propre channel Telegram !

Telegram-ception

Petit coup de chaud du côté du board de Telegram semble t-il. Alors même que nous reportions hier que la SEC avait vendredi décidé d’enclencher une procédure contre le projet crypto TON,  avec l’objectif affiché d’interdire aux investisseurs américains de vendre leurs tokens GRAM, la réaction de Telegram ne s’est pas faite attendre.

Première étape : On fait le ménage sur les réseaux sociaux, et de manière fort ironique c’est sur son propre channel Telegram que l’équipe a décidé de commencer à mettre en place sa politique d’endiguement de la menace.

Coup de balai général donc sur l’ensemble des messages échangés sur ce réseau entre les plus de 2500 membres/investisseurs de la communauté et l’équipe.

Le genre de message pas inquiétant du tout

« En raison du niveau accru d’incertitude réglementaire, nous prenons une pause pour analyser les nouvelles informations et adapter nos politiques. L’équipe de TON sera de nouveau avec vous une fois que nous aurons plus de clarté sur le statut juridique de TON et des GRAM ainsi que sur le type d’analyse autorisée qui peut être publiée à leur sujet. Nous sommes impatients de partager plus d’informations avec vous dès que possible. » Communiqué de Telegram du 12 octobre

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

A quelques semaines de la distribution théorique des tokens GRAM – prévue on le rappellera avant le 31 octobre – il y a des investisseurs qui doivent commencer à ressentir une drôle de sensation…

Le gendarme financier allemand agit contre karatbar

Le gendarme financier allemand siffle la fin de partie pour KaratGoldCoin

L'étau se resserre autour de Karatbars. Quelques jours après son homologue Sud-Africain, c'est en effet le régulateur financier allemand qui vient d'ordonner à la société de cesser toutes activités en lien avec le token KaratGold, un jeton adossé à de l'or physique (et à ce…
UPS lance une solution de traçabilité blockchain

UPS déploie des solutions blockchain pour les livraisons USA-Japon

Fin 2018, Juan Perez, Ingénieur en Chef et Directeur des Systèmes d’Information au sein d’UPS, déclare qu’il est encore trop tôt pour que la blockchain puisse apporter des avantages significatifs en 2019. C'est pourtant, le 11 novembre 2019 que HerdX et UPS annoncent un partenariat…
L'armée chinoise, payée en cryptomonnaies ?

L’Armée Populaire de Libération va t-elle payer ses soldats en NEO ?

Le journal officiel de l’Armée Populaire de Libération du peuple chinois, le PLA Daily a suggéré, il y a quelques jours que les soldats chinois soient récompensés en cryptomonnaie. L’article de presse qui a mis en exergue ce système de récompense est rendu public alors…
NEO gagne 100% en 2 semaines

Le NEO prend 100% en 10 jours, l’effet «Xi Jinping » ?

Depuis le 25 octobre, le NEO a connu un rebond spectaculaire. Considérée comme l’Ethereum chinois, la cryptomonnaie a connu une hausse de 100% de sa valeur pendant les dernières semaines. Ce rebond intervient alors que le gouvernement chinois a fait de l’adoption de la technologie…

La crypto des BRICS serait utilisée par 3 milliards d’individus

le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l'Afrique du Sud - les cinq nations constituant les BRICS - viennent d'annoncer leur volonté de créer une cryptomonnaie commune pour leurs transactions réciproques. Poussé notamment par la Russie, un futur système de crypto-paiements aura vocation à…