Qu’est-ce qu’une Application Décentralisée (Dapp) ?

Si vous arpentez régulièrement l’écosystème des cryptomonnaies et de la technologie blockchain il vous est peut être arrivé de croiser le terme « Dapp » ou « Application Décentralisée ». Qu’est-ce qu’une application dite décentralisée et surtout, à quoi sert sa décentralisation ? Nous allons voir tout ça ensemble, découvrons ce qu’est une application décentralisée.


Les Applications Décentralisées

Une Application Centralisée (Dapp) est essentiellement un système ayant une interface utilisateur dont le fonctionnement est selon certains critères distribués entre différents acteurs. La décentralisation peut être définie selon différents critères, mais il n’existe pas de règles ou d’échelle particulières pour statuer sur un ordre de décentralisation ou non.

Conformément aux fondamentaux en matière de blockchain, l’objectif est d’aller le plus loin possible vers la distribution des rôles liée au fonctionnement de l’application entre un maximum d’acteurs différents tout en garantissant un fonctionnement efficace de cette dernière. La décentralisation oeuvre donc à différents niveaux que nous allons découvrir ensemble :

  • Architecture de l’application. Tout d’abord la technique, l’application doit être déployée sur des infrastructures distribuées pour éviter toute censure ou contrôle de cette dernière.
  • Développement de l’application. Si toute l’architecture est décentralisée comme déployés par exemple sur Ethereum, mais que seule une petite équipe décide du futur de celle-ci, on est bien loin des standards d’une quelconque décentralisation.
  • Fonctionnement de l’application. Encore une fois s’il a eu beaucoup d’efforts à mettre en place un développement ou une architecture décentralisée lors du développement de l’application, il faut également faire attention à son fonctionnement. Les utilisateurs pourraient avoir une influence sur ce dernier et il faut au maximum limiter les barrières afin de permettre au plus grand nombre de participer.
Centralisation VS décentralisation (source)

Il est très complexe pour une application de se lancer dans le monde de la décentralisation puisque cela va très souvent de pair avec des pertes d’efficacité, de facilité d’utilisation et de vitesse de développement. C’est pour ces raisons qu’une application n’est jamais complètement décentralisée et ne se décentralisera naturellement qu’au fur et à mesure de son développement.

L’architecture type d’une application décentralisée aujourd’hui

Il existe déjà aujourd’hui des applications décentralisées fonctionnelles ayant une communauté d’utilisateur. Mais comment fonctionnent-elles et comment mettre en place sa propre application décentralisée ? Rien de très sorcier puisqu’une application est composée de deux grandes parties, celle qui va réaliser tous les calculs et assurera le fonctionnement de l’application et son interface qui permettra aux utilisateurs de l’utiliser facilement.

Généralement c’est la première partie qui est décentralisée par le biais de smart-contracts. Ces algorithmes déployés sur des blockchains permettent le fonctionnement de l’application de façon autonome, sans que personne ne puisse les modifier une fois mise en place. Les interfaces sont quant à elles rarement décentralisées aujourd’hui techniquement parlant mais n’importe qui peut développer sa propre interface ou réaliser une application qui agrège différents smart-contracts de projets différents.

Pub

Résultat de recherche d'images pour "decentralized application""

Nous avons donc des smart-contracts autonomes et publics que chaque utilisateur peut analyser pour réellement comprendre le fonctionnement interne des algorithmes. Et des interfaces que chaque peut mettre en place qui peuvent interagir avec ces smart-contracts ou seulement avec certains d’entres eux. Cela permet de développer des écosystèmes par la synergie entre ces acteurs différents, loin du paradigme actuel des GAFA et leurs fonctionnements très opaques.

Les dangers de l’utilisation d’Applications Décentralisées

Si les applications décentralisées peuvent sembler être une alternative révolutionnaire aux applications que nous utilisons au quotidien, il faut également être particulièrement attentifs aux dangers de leurs utilisations.

Malgré tout, la décentralisation remet entre les mains des utilisateurs la gestion de leurs données et parfois la gestion de leurs cryptomonnaies. Il faut donc bien étudier le fonctionnement d’une application avant de l’utiliser. Ces applications reposent également principalement sur des smart-contracts au code public et immuable. La question de la sécurité informatique rentre alors en jeu et il est très complexe aujourd’hui de garantir une sécurité de haut niveau pour la plupart des applications décentralisées.

Évidemment ces risques peuvent être limités par l’éducation des utilisateurs mais également du côté des équipes de développeurs. En effet la sécurité des applications est très souvent une priorité pour les porteurs des projets et différentes méthodes existent comme l’appel à la communauté par la distribution de récompenses ou des audits réalisé par des studios indépendants.

Pub

Voilà pour cette présentation de ce qu’est une application décentralisée et de son fonctionnement. Si vous avez des questions ou remarques à propos de cet article, n’hésitez pas à nous en faire part.

Une convergence Binance-Hyundai sur fond d’Internet des Objets et de Trilemme des Blockchains

Les partenariats d’envergure ne cessent de voir le jour chez les sociétés proposant des services basés sur la blockchain, en témoigne le dernier accord conclut par Hdac. La société soutenue par le géant de l’automobile Hyundai vient en effet de finaliser son partenariat avec Certik.…

Le GhostCoin de McAfee va hanter Hong Kong

Après un lancement controversé, le Ghost Coin de l'inénarrable John Macafee vient de franchir un grand pas dans le processus de son adoption. En effet, il sera désormais possible de l’utiliser comme solution de payement dans certains distributeurs automatiques de Hong Kong. L’altcoin a notamment…

L’Union Européenne sort la carte de la Régulation pour les Stablecoins.

Le Vice-président de la commission européenne invite les Etats membres à une réglementation plus stricte pour encadrer l’industrie des cryptomonnaies. Vladis Dombrovskis recommande de conserver un regard pointilleux sur les stablecoins mondiaux. L’Union Européenne préconise une réglementation appropriée dans le secteur de la Finance Numérique…

Assistons-nous (enfin) à l’essor de la “Alt Season” ?

Avec la domination sans partage du bitcoin sur le marché des cryptomonnaies depuis quelques années, les altcoins font de leur mieux pour exister. Il semblerait désormais que l’Altcoin Season tant attendue au sein de l'écosystème soit enfin de retour selon certains analystes. Si la percée…
Stellar Lumens met à jour son protocole

La communauté Stellar Lumens (XLM) appelée à se prononcer sur le futur

Le 18 juin dernier, les validateurs du réseau Stellar (XLM) étaient appelés à se prononcer sur la dernière version de son protocole de base. Ce vote devrait notamment permettre d'exercer une plus grande surveillance réglementaire au sein de l’écosystème. Baptisé "Protocole 13", ce nouvel ensemble…