Raid policier dans les bureaux chinois de Binance. CZ dément, The Block confirme

Selon des sources anonymes internes à Binance rapportées par le média The Block, les locaux occupés à Shanghai par le leader mondial des exchanges crypto a été investi par les forces de police chinoises.

L’information convient cependant d’être considérée avec précaution, tant des informations contradictoires circulent.

Chanzeng Zhao, l’emblématique patron de Binance a pour sa part démenti pour l’heure ce qu’il considére comme une fake news de nature à alimenter du FUD, en pleine débâcle du marché crypto. Une bataille rangée entre CZ et The Block fait actuellement rage par réseaux sociaux interposés.

C’est la breaking news de la nuit. Alors que le marché crypto tout entier voit rouge, le célèbre (et plutôt solide) média américain The Block lâche une bombe : les locaux de Binance à Shangaï aurait fait l’objet d’une descente de la police chinoise.

The block évoque des employés anonymes de l’exchange qui auraient été témoins des faits. Le média indique par ailleurs que plusieurs dirigeants de l’exchange et entre 50 et 100 employés évoluaient dans ces bureaux.

L’incohérence de certains témoignages est cependant soulignée dans ce compte-rendu.

Bureaux fantôme et riposte de CZ

Si la news ne passe pas inaperçu, il n’aura pas fallu attendre longtemps avant qu’un porte-parole de Binance ne réagisse avec un argument plutôt convaincant : Tout cela est bien effrayant, mais le serait encore plus si Binance…possédait des bureaux à Shangaï !

En effet, ledit porte-parole souligne que si Binance emploie bien des effectifs en Chine, ceux-ci travaillent selon l’entreprise la plupart du temps, à distance.

L’occasion pour CZ, qui est quand même un Maître Zen dans l’art de la gestion de crise, de communiquer promptement sur le terrain de l’ironie et de la disruption, deux valeurs chères au cœur de la communauté crypto : Dans un tweet (retiré depuis), CZ indiquait ainsi que la notion de bureau physique « était une idée du passé ».

Binance fait Block

Changpeng Zhao a également rapidement crié à la manipulation de marché à base de FUD (Fear Incertainely and Doubt), niant en bloc l’ensemble des faits relatés.

« Pas de police, pas de descente, pas de bureau. J’espère que vous n’avez pas payé pour lire ce bloc de FUD. »

La mention dans ce tweet de « Block of FUD » doit bien évidemment être comprise comme une flèche décochée au média du même nom avec lequel l’ambiance est en train de se tendre d’heure en heure.

En effet, The Block semble remettre en question l’argument du « Pas de bureau en Chine, pas de possibilité de raid » en indiquant avoir constaté l’existence desdits bureau.

En effet, si Binance nie la simple existence d’un bureau chinois The Block a indiqué avoir vu des photos démontrant le contraire dans le cadre de conversations avec des représentants de la bourse crypto, dans le contexte de la future ouverture de bureaux à Pékin.

The Block, immédiatement soupçonné à mot couvert par CZ de jouer un jeu partisan, se défend de sa bonne foi et de la rigueur de son enquête. Le média indique au passage avoir démonétisé la page reprenant l’information, manière à ne pas être accusé de tenter un coup éditorial.

« Malgré le fait que d’autres organes de presse rapportent sans critique la position officielle de Binance à ce sujet, The Block reste fidèle à ses sources et rapporte que le bureau de Binance à Shanghai a été fermé.
Au nom de la transparence, nous avons démonétisé l’article.»

Sur un ton un peu plus léger, il n’a pas fallu attendre longtemps pour voir apparaître les premiers détournements :

Fuite : les nouveaux bureaux de Binance à Shanghai (source)

Difficile encore de faire le tri entre les différentes versions, de celle de Binance, qui traite cette actualité comme la dernière fake news venue, à la position de The Block qui joue dans l’opération, une part de sa crédibilité en tant que média de référence. TheCoinTribune vous tiendra informé des prochains – et très vraisemblablement rocambolesques – développements du genre d’affaires dont l’industrie se passerait bien.

Un conseiller de Dash vole les fonds crypto de plusieurs investisseurs

Au mois d’août 2019, le conseiller principal du Dash Core Group avait envoyé un email aux investisseurs, leur informant qu’il allait fermer le service de Masternodes Partagés et qu’il renverrait tous les dépôts à leur adresse initiale. Le 1er décembre 2019, Dash Uncensored annonce sur…

Accord entre Zilliqa et Elliptic pour séduire les fonds institutionnels

Zilliqa (ZIL), la plateforme blockchain publique à haut débit, s'est associé à Elliptic, la société de crypto-surveillance londonienne, pour améliorer la conformité de sa crypto ZIL et du stablecoin XSGD, aux lois anti-blanchiment d’argent. Selon Tom Robinson, Co-Fondateur d'Elliptic, les institutions financières préféreront les plateformes…

Luxembourg : Création d’un hub d’excellence blockchain

Dans un communiqué commun, plusieurs leaders luxembourgeois du secteur ont annoncé l'émergence d'un hub d'excellence pour la blockchain. L’objectif est à la fois ambitieux et limpide : que le Luxembourg se mette dès maintenant en ordre de bataille pour prendre sa place dans la révolution…

Fraude alimentaire : 31 milliards d’économie sur 5 ans grâce à la blockchain (étude)

Le 21 octobre 2019, la Food And Drug Administration (FDA) américaine a organisé une consultation avec des intervenants internationaux, en vue d’établir un système de suivi utilisant la blockchain et l’IA pour mieux tracer les aliments. Une étude du 25 novembre 2019 réalisée par le…

HUOBI Russia lance de nouveaux services crypto et accepte les roubles

Exchange de cryptomonnaies basé à Singapour, Huobi vient d'annoncer le développement de nouveaux services mis à disposition par sa récente franchise Huobi Russie. Le dépôt de roubles russes est désormais possible et le lancement prochainement d’une plate-forme IEO est confirmé, rapporte le site spécialisé d’informations…