Raid policier dans les bureaux chinois de Binance. CZ dément, The Block confirme

Selon des sources anonymes internes à Binance rapportées par le média The Block, les locaux occupés à Shanghai par le leader mondial des exchanges crypto a été investi par les forces de police chinoises.

Pub

L’information convient cependant d’être considérée avec précaution, tant des informations contradictoires circulent.

Chanzeng Zhao, l’emblématique patron de Binance a pour sa part démenti pour l’heure ce qu’il considére comme une fake news de nature à alimenter du FUD, en pleine débâcle du marché crypto. Une bataille rangée entre CZ et The Block fait actuellement rage par réseaux sociaux interposés.

C’est la breaking news de la nuit. Alors que le marché crypto tout entier voit rouge, le célèbre (et plutôt solide) média américain The Block lâche une bombe : les locaux de Binance à Shangaï aurait fait l’objet d’une descente de la police chinoise.

The block évoque des employés anonymes de l’exchange qui auraient été témoins des faits. Le média indique par ailleurs que plusieurs dirigeants de l’exchange et entre 50 et 100 employés évoluaient dans ces bureaux.

L’incohérence de certains témoignages est cependant soulignée dans ce compte-rendu.

Bureaux fantôme et riposte de CZ

Si la news ne passe pas inaperçu, il n’aura pas fallu attendre longtemps avant qu’un porte-parole de Binance ne réagisse avec un argument plutôt convaincant : Tout cela est bien effrayant, mais le serait encore plus si Binance…possédait des bureaux à Shangaï !

En effet, ledit porte-parole souligne que si Binance emploie bien des effectifs en Chine, ceux-ci travaillent selon l’entreprise la plupart du temps, à distance.

L’occasion pour CZ, qui est quand même un Maître Zen dans l’art de la gestion de crise, de communiquer promptement sur le terrain de l’ironie et de la disruption, deux valeurs chères au cœur de la communauté crypto : Dans un tweet (retiré depuis), CZ indiquait ainsi que la notion de bureau physique « était une idée du passé ».

Binance fait Block

Changpeng Zhao a également rapidement crié à la manipulation de marché à base de FUD (Fear Incertainely and Doubt), niant en bloc l’ensemble des faits relatés.

« Pas de police, pas de descente, pas de bureau. J’espère que vous n’avez pas payé pour lire ce bloc de FUD. »

La mention dans ce tweet de « Block of FUD » doit bien évidemment être comprise comme une flèche décochée au média du même nom avec lequel l’ambiance est en train de se tendre d’heure en heure.

En effet, The Block semble remettre en question l’argument du « Pas de bureau en Chine, pas de possibilité de raid » en indiquant avoir constaté l’existence desdits bureau.

En effet, si Binance nie la simple existence d’un bureau chinois The Block a indiqué avoir vu des photos démontrant le contraire dans le cadre de conversations avec des représentants de la bourse crypto, dans le contexte de la future ouverture de bureaux à Pékin.

The Block, immédiatement soupçonné à mot couvert par CZ de jouer un jeu partisan, se défend de sa bonne foi et de la rigueur de son enquête. Le média indique au passage avoir démonétisé la page reprenant l’information, manière à ne pas être accusé de tenter un coup éditorial.

« Malgré le fait que d’autres organes de presse rapportent sans critique la position officielle de Binance à ce sujet, The Block reste fidèle à ses sources et rapporte que le bureau de Binance à Shanghai a été fermé.
Au nom de la transparence, nous avons démonétisé l’article.»

Sur un ton un peu plus léger, il n’a pas fallu attendre longtemps pour voir apparaître les premiers détournements :

Fuite : les nouveaux bureaux de Binance à Shanghai (source)

Difficile encore de faire le tri entre les différentes versions, de celle de Binance, qui traite cette actualité comme la dernière fake news venue, à la position de The Block qui joue dans l’opération, une part de sa crédibilité en tant que média de référence. TheCoinTribune vous tiendra informé des prochains – et très vraisemblablement rocambolesques – développements du genre d’affaires dont l’industrie se passerait bien.

Maduro, Petro et Casino, le tiercé gagnant ?

Nicolas Maduro joue-t-il avec l’avenir de son pays ? Le Président du Venezuela a annoncé l’ouverture d’un casino international à l'hôtel Humboldt de Caracas, un crypto-casino où tous les paris devront être placés en Petro (PTR). Maduro est en effet prêt à tout pour faire adopter…

Interdiction des exchanges crypto : La Banque Centrale Indienne se défend maladroitement

En 2018, la Banque Centrale Indienne (BCI) a récemment diffusé un avis demandant à toutes les banques du pays de cesser de fournir leurs services aux exchanges cryptographiques et aux entreprises du secteur. Cette décision avait alors entraîné la fermeture de tous les exchanges ou…

Binance qui modifie discrètement le fonctionnement du token BNB, on en parle ?

Jusqu'à récemment, Binance appliquait scrupuleusement le plan prévu selon lequel la société utiliserait chaque trimestre 20% de ses bénéfices pour acheter, sur le marché, des jetons BNB, dans le but de les détruire (les "brûler") jusqu'à ce qu’il ne reste en circulation plus que la…

Hong Kong et Thaïlande testent un système de paiement transfrontalier blockchain, merci Ripple ?

Le continent asiatique est le laboratoire grandeur nature idéal pour la recherche et le développement de solutions financières et technologiques innovantes basées sur la blockchain. Au cours des mois précédents, deux institutions – l'Autorité Monétaire de Hong Kong et la Banque de Thaïlande – ont…

CARDANO (ADA): Un hard fork imminent…pour quels enjeux ?

Le deuxième mois de cette année ouvrira une période d'une très grande importance pour la firme IOHK. Cette entité derrière la blockchain Cardano et la cryptomonnaie ADA, a en effet annoncé la mise en œuvre d'un hard fork courant février 2020. Le cofondateur et CEO…