Rain devient la première plateforme d’échange de crypto du Moyen-Orient à obtenir une licence d’une banque centrale

Rain, une plateforme d’échange de crypto basée au Bahreïn est devenue la première du Moyen-Orient à recevoir une licence réglementaire.


Dans un article du 31 juillet, Rain a révélé qu’ils avaient obtenu une licence Crypto-Asset Module (CRA) de la Banque centrale du Bahreïn.

La licence est arrivée la même semaine que l’annonce de Rain de la clôture effective d’un cycle de financement de 2,5 millions de dollars soutenu par des partenaires, y compris la branche V.C. du géant des dérivés cryptographiques BitMEX ainsi que le fonds koweïtien Blockwater. L’article du blog se lit comme suit :

“Avec cette licence, Rain est devenue la première plateforme de trading de devises cryptées au Moyen-Orient à être entièrement agréée par une entité réglementaire et à rejoindre une gamme limitée de plateformes de trading de devises reconnues internationalement”

Le marché du Moyen-Orient s’est traditionnellement avéré être un environnement difficile pour les sociétés de crypto, en particulier celles qui sont engagées dans le trading, comme le rapporte Cointelegraph.

Les réglementations bancaires islamiques interdisent certains types d’opérations, les universitaires de différents pays ayant des avis divergents quant à la conformité des cryptomonnaies telles que le Bitcoin (BTC) aux normes désapprouvant la spéculation et les prêts d’intérêt.

Rain n’a pas mentionné le problème, mais a souligné son rôle en tant que fournisseur de services financiers pleinement conforme et sa capacité d’établir des liens importants avec les banques locales. L’article du blog continue :

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

“Grâce à cette licence, nous avons démontré notre engagement à l’égard des modalités de l’unité des actifs chiffrés en ce qui a trait à la suffisance du capital, à la cybersécurité, aux assurances, aux rapports, à la gouvernance et à d’autres questions qui nous permettent d’être prêts à fournir nos services aux clients institutionnels et individuels”

En juillet, les activités de cryptomonnaies dans le golfe Arabo-Persique en Iran ont également été reconnues, le gouvernement ayant pris des mesures pour tolérer officiellement l’exploitation minière de bitcoins après une période de discussion au sein de différents ministères gouvernementaux.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies
Bitcoin (BTC) le 23 septembre 2020

Bitcoin (BTC) le 23 septembre 2020 – Cette Ligne Interdit Bitcoin de Chuter sous les 7000$ !

Petit chandelier vert quotidien suivi d’un autre de même taille mais, de couleur rouge : Bitcoin (BTC) reste comme figé suite à sa chute du 21 septembre 2020. Le BTC pourrait encore plonger en-dessous des 10 000 USD mais, son prix minimum…
YAM-finance-retour-v3

La Vengeance du Tubercule DeFi ! YAM revient et il n’est pas Content mais Audité !

Les carottes sont-elles cuites d’avance pour YAM 3.0 ? Entre engagement caritatif et chasse aux bugs, YAM Finance veut montrer à travers sa version 3, que le projet est là pour durer. L’audit de la V3 aboutit sur une conclusion rassurante ;…
La SEC des Philippines sévit contre des arnaques Bitcoin au Cloud Mining

La SEC des Philippines sévit contre des Ponzi Crypto sur fond de Cloud Mining Bitcoin (BTC)

Bitcoin (BTC) et Ponzi, deux termes associés dans des affaires d'escroqueries depuis que la cryptomonnaie est devenue célèbre. Cette fois-ci, l’affaire se déroule en Philippine où l’équivalent de la SEC locale a adressé un avertissement à Mining City et aux…
2000 milliards argent sale, pas Bitcoin (BTC) cette fois

2 000 milliards d’argent sale… Bitcoin (BTC) ? Non, Deutsche Bank et JP Morgan !

Une fois n'est pas coutume. Les grandes banques internationales sont une nouvelle fois au cœur d'un scandale de blanchiment d'argent. BuzzFeed a pu se procurer des documents levant le voile sur 2000 milliards d'argent sale. Où sont les banquiers qui…
La Sand Dollar, crypto des Bahamas

Le Crypto-Dollar des Sables sortira dans quelques semaines au Bahamas

On n’a pas attendu les cryptomonnaies pour avoir une monnaie virtuelle : les cartes bancaires faisaient déjà le job. Lorsque les Banques Centrales veulent remplacer la monnaie fiat physique par un « truc » virtuel, sans que celui-ci ne repose sur une blockchain…