Rain devient la première plateforme d’échange de crypto du Moyen-Orient à obtenir une licence d’une banque centrale

Rain, une plateforme d’échange de crypto basée au Bahreïn est devenue la première du Moyen-Orient à recevoir une licence réglementaire.

Dans un article du 31 juillet, Rain a révélé qu’ils avaient obtenu une licence Crypto-Asset Module (CRA) de la Banque centrale du Bahreïn.

La licence est arrivée la même semaine que l’annonce de Rain de la clôture effective d’un cycle de financement de 2,5 millions de dollars soutenu par des partenaires, y compris la branche V.C. du géant des dérivés cryptographiques BitMEX ainsi que le fonds koweïtien Blockwater. L’article du blog se lit comme suit :

“Avec cette licence, Rain est devenue la première plateforme de trading de devises cryptées au Moyen-Orient à être entièrement agréée par une entité réglementaire et à rejoindre une gamme limitée de plateformes de trading de devises reconnues internationalement”

Le marché du Moyen-Orient s’est traditionnellement avéré être un environnement difficile pour les sociétés de crypto, en particulier celles qui sont engagées dans le trading, comme le rapporte Cointelegraph.

Les réglementations bancaires islamiques interdisent certains types d’opérations, les universitaires de différents pays ayant des avis divergents quant à la conformité des cryptomonnaies telles que le Bitcoin (BTC) aux normes désapprouvant la spéculation et les prêts d’intérêt.

Rain n’a pas mentionné le problème, mais a souligné son rôle en tant que fournisseur de services financiers pleinement conforme et sa capacité d’établir des liens importants avec les banques locales. L’article du blog continue :

“Grâce à cette licence, nous avons démontré notre engagement à l’égard des modalités de l’unité des actifs chiffrés en ce qui a trait à la suffisance du capital, à la cybersécurité, aux assurances, aux rapports, à la gouvernance et à d’autres questions qui nous permettent d’être prêts à fournir nos services aux clients institutionnels et individuels”

En juillet, les activités de cryptomonnaies dans le golfe Arabo-Persique en Iran ont également été reconnues, le gouvernement ayant pris des mesures pour tolérer officiellement l’exploitation minière de bitcoins après une période de discussion au sein de différents ministères gouvernementaux.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Ohio : Fermeture du site qui permettait de payer ses impôts en Bitcoin

Novembre 2018, Josh Mandel ancien Trésorier de l’Etat de l’Ohio, lance le site ohiocrypto.com permettant aux entreprises de payer leurs impôts en Bitcoin (BTC). Octobre 2019, Robert Spargue, successeur de Mandel et président du Board of Deposit de l’Etat, annonce officiellement la suspension dudit site…

Lolli vs Alibaba, les Bitcoins de la discorde

Une réponse en forme de réglement de compte. C’est ce qu’on peut retenir de cette nouvelle sortie du PDG de Lolli, Alex Adelman. En effet, Adelman a réfuté les déclarations du représentant du géant chinois Alibaba selon lesquelles la société américaine derrière l’application de shopping n’aurait…

Déja 51 000 transactions et 34 projets sur le Testnet Libra

Michael Engle, développeur de l’association Libra, vient d'annoncer que la cryptomonnaie de Facebook est sur pieds depuis 5 mois et qu’elle grandit en force. En deux mois, le Testnet de Libra a enregistré plus de 51 000 transactions. C'est un premier pas vers le plan…

Ripple sera désormais utilisé pour les transferts d’argent entre le Japon et le Vietnam.

Les sociétés SBI Ripple Asia et SBI Remit, toutes deux filiales de SBI FinTech Solutions, ont annoncé s’associer à la Tien Phong Commercial Joint Stock Bank pour mettre en place un service de transfert d’argent réel entre le Japon et le Vietnam utilisant le protocole Ripple. Une solution…

Le régulateur allemand sanctionne le broker crypto 21 TEX

Un avertissement a encore été lancé par le régulateur allemand le 11 novembre à l'encontre du courtier bulgare en cryptomonnaie 21 TEX. Le 4 novembre 2019, l'autorité fédérale de surveillance financière (BaFin) avait ordonné la liquidation de ce courtier pour exercice d’activités de dépôt sans…