Régulation des flux crypto : « Nous n’avons encore rien vu » selon CipherTrace

A mesure que l’industrie crypto se développera, il faudra s’attendre à ce que les contraintes réglementaires, et notamment celles concernant le blanchiment d’argent, se fasse de plus en plus nombreuses. Les entreprises du secteur doivent donc s’y préparer de manière sérieuse.

C’est en substance le fonds du discours de CipherTrace, la célèbre société spécialisée en conformité et en tracking des fonds crypto, à l’occasion d’une conférence dédiée à cet enjeu.

Liberté vs. Sécurité, le débat éternel 

Si, grâce à l’article dédié au sujet, vous êtes désormais incollables concernant les réglementations KYC/AML (Know Your Customer/Anti Money Laundering), vous n’ignorez pas non plus que le secteur crypto est écartelé entre deux puissances contraires. D’un côté, les aspirations des utilisateurs à jouir des promesses d’anonymat et d’intraçabilité offertes par la blockchain et de l’autre, la volonté de fer des régulateurs et autorités de contrôles financiers estimant que rien ne doit entraver leur capacité à tout connaitre des flux économiques, fussent-ils cryptographiques.

« Liberté ! » revendiquent les premiers, « Sécurité !» rétorquent les seconds, un débat qui trouve ses racines bien au-delà de la jeune et turbulente histoire des cryptomonnaies.

Le sujet est brûlant. Ca tombe bien, il occupait la scène de la conférence « Travel Rule Compliance Conference and Hackathon », organisée les 5 et 6 novembre 2019 à Chicago par CipherTrace, société spécialisée en conformité et tracking de la crypto et des blockchain.

L’application de la « règle du voyage » pour les flux crypto

Le nombre d’acteurs majeurs de l’industrie représentés à la conférence permet de prendre la mesure d’un sujet sur lequel le consensus est total : ne pas intégrer dès maintenant la montée en puissance des nouvelles contraintes de régulation serait suicidaire.

Au cœur des débats et des préoccupations, se conformer en urgence aux nouvelles directives que le GAFI (Groupe d’Action Financière) évoque à mot de moins en moins couverts, et notamment celle dite de la « règle du voyage ».

Pour faire simple, le KYC et la conformité AML c’est très bien mais à l’avenir, les exchanges et autres courtiers et brokers crypto devront aller plus loin. En effet, ces acteurs devront non seulement « Connaître leurs Clients » mais également être en mesure de tracer le cheminement et la destination des fonds quittant leurs plateformes. La coopération inter-plateforme sera également encouragée (un mot policé pour dire « deviendra obligatoire sous peine de liquidation »).

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Un défi dantesque s’agissant de flux crypto, mais un standard déjà appliqué au monde bancaire traditionnel depuis fort longtemps (doctrine de la Bank Secrecy Act américaine, nation jamais en retard s’agissant de la mise en place de normes financières).  

Ainsi, la conférence de Chicago a vocation à prendre les devants, tout en démontrant que l’industrie est capable de responsabilité sur ces sujets sensibles. C’est tout le propos de Dave Jevans, CEO de CipherTrace :

« La nouvelle réglementation du GAFI changera en fin de compte le mode de fonctionnement des crypto-sociétés, les obligeant à suivre non seulement les transactions de leurs propres clients, mais aussi où leurs clients envoient de l’argent ».

Un projet blockchain à 40 milliards pour la lutte contre le changement climatique

Les arguments des détracteurs du Bitcoin (BTC) et des cryptos en général sous l'angle de la menace environnementale, sont mis à mal ces derniers temps. Philip Gladwel, Économiste en Chef de Chainalysis, avait blanchi (en partie) le BTC de son image de Bad Coin. Récemment,…

Nouveau partenariat de Ledger pour le stockage de Bitcoin (BTC) et cryptomonnaies

DXM, une filiale de services financiers de la fintech sud-coréenne Dunamu, vient de s’associer à Ledger, la bien-connue firme crypto spécialisée dans le stockage « à froid » de Bitcoin et de nombreuses autres cryptodevises. Ce nouveau partenariat consacre le lancement d’un service institutionnel de…

La Banque Centrale chinoise s’apprête à lancer les premiers tests du crypto-yuan

La Chine envisage d’effectuer le premier test en conditions réelles de la monnaie numérique de la Banque centrale (CBDC). Le 9 décembre, le journal local Caijing a rapporté que le projet pilote initial de la CBDC sera mis en œuvre dans la ville de Shenzhen…

Le navigateur crypto BRAVE dépasse les 10 millions d’utilisateurs

Brave confirme le très bon démarrage de son navigateur, après le lancement de la version stable 1.0 à la mi-novembre. Selon les responsables de l'application, le nombre d'utilisateurs a connu une forte croissance en décembre, séduisant 1,7 million d'internautes supplémentaires, soit un bon de +…

KT et China Mobile proposent conjointement des services 5G basés blockchain

En Asie, deux grandes sociétés de télécommunications collaborent dans le cadre de la mise en place de divers services, dont un système de blockchain. KT, principal acteur du marché des télécoms en Corée du Sud, et China Mobile renforcent ainsi leur coopération tout en manifestant…