Revolut va couvrir l’Amérique et l’Asie grâce à un partenariat avec Visa

Revolut, une application de banque numérique basée au Royaume-Uni, a annoncé un partenariat majeur avec Visa pour étendre ses services à l’échelle mondiale sur 24 nouveaux marchés, dont l’Amérique du Nord.


Selon un communiqué de presse publié le 30 septembre, cela portera à 56 le nombre total de marchés dans le monde pour Revolut.

Une expansion globale

Selon le communiqué, les conditions du contrat stipulent que Revolut émettra principalement des cartes Visa dans le cadre de son expansion mondiale.

Visa permettra à l’application de lancer initialement des services en Australie, au Brésil, au Canada, au Japon, en Nouvelle-Zélande, en Russie, à Singapour et aux États-Unis.

L’Afrique du Sud, l’Arabie saoudite, l’Argentine, le Chili, la Colombie, la Corée, Hong Kong, l’Inde, l’Indonésie, la Malaisie, le Mexique, les Philippines, Taiwan, la Thaïlande, l’Ukraine et le Vietnam suivront ce premier groupe de juridictions.

An successful collaboration

Ce partenariat s’appuie sur une collaboration déjà existante, qui a permis à Revolut d’émettre pour la première fois des cartes Visa à ses clients à travers l’Europe en juillet 2017.

Le PDG et fondateur de Revolut, Nikolay Storonsky, a révélé dans une interview accordée à Reuters le 30 septembre, qu’après le nouvel accord, l’entreprise emploiera quelque 3 500 nouveaux employés, portant son effectif total à environ 5 000.

Le rapport Reuters indique en outre que le lancement de l’application devrait avoir lieu aux États-Unis et à Singapour d’ici la fin de l’année, suivis du Canada et du Japon. Il n’y a pas de calendrier prévu pour l’expansion sur les marchés d’Amérique latine et d’Asie et tous les lancements sont soumis à une autorisation réglementaire.

Selon Storonsky, le client moyen Revolut détient environs 1 000 euros (1 090 $) sur son compte. Avec 8 millions de clients utilisant la plateforme, cela ferait un solde total d’environ 8 milliards d’euros (8,74 milliards de dollars).

Accusations de blanchiment d’argent

Plus tôt cette année, Storononksy a été incité à réfuter publiquement les allégations d’infraction et de négligence de l’entreprise en matière de blanchiment d’argent. Une période de publicité négative a été suivie par des rapports de journaux britanniques alléguant que les dirigeants de Revolut avaient délibérément mis hors service un logiciel anti-blanchiment d’argent en 2017.

Les rapports indiquaient en outre que la société avait attiré l’attention de la Financial Conduct Authority (FCA), l’autorité chargée de la surveillance financière au Royaume-Uni.

Fin 2017, Revolut a soutenu Bitcoin (BTC), Ethereum (ETH) et Litecoin (LTC).

En juin, Visa a été nommée comme étant l’une des sociétés qui a soutenu le projet Libra stablecoin de Facebook par son adhésion à un consortium autonome de gouvernance nouvellement créé, la Libra Association.

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

Le PDG de Visa, Alfred F. Kelly Jr., a par la suite souligné que la vingtaine d’entreprises impliquées dans Libra n’auraient déclaré leur intérêt que par une lettre d’intention non contraignante.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies
Analyse du Bitcoin le 25 septembre

Bitcoin (BTC) le 25 septembre 2020 – To the Moon ou… To the Ground

Bitcoin (BTC) est plus proche des 11 000 USD que des 10 000 USD : c’est relativement une bonne nouvelle, mais le BTC reste pour le moment dans une zone fragile d’où il pourrait chuter. Chaque hausse ou baisse importante de Bitcoin est…
Ethereum (ETH) le 25 septembre 2020

Cours Ethereum (ETH) du 25 septembre 2020 – Un DeFi à surmonter !

L’Ether (ETH) a connu une autre période bearish, entre le 18 et le 25 septembre 2020. L’ETH a subi une chute d’un peu plus de 10% ; il se négocie à 345 USD au moment où nous rédigeons cet article. L’Ether…
L'exchange Bithumb est à vendre

L’Exchange BitHumb est à Vendre !

Bithumb doit se racheter pour se faire racheter : le crypto-exchange cherche aujourd’hui des acheteurs potentiels mais, les problèmes de la société et de son CEO avec la justice, compliquent le processus. Enquête sur une vente potentielle à 9 chiffres de…
BCE indique ne pas vouloir de blockchain pour sa Monnaie Numérique de Banque Centrale (MNBC)

La BCE explique Pourquoi la Monnaie Numérique de Banque Centrale (MNBC) n’a Pas Besoin de Blockchain

Car au nom de la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, nous nous devons de demander le maximum de transparence sur les transactions financières, quitte à violer votre droit à la vie privée à travers les…

SushiSwap : Touché mais pas Coulé ? Retour sur la saga Crypto la plus folle de l’été 2020

Comment un nouveau protocole d’exchange décentralisé (DEX) a-t-il pu faire autant trembler la cryptosphère au point d’en faire la plus grande saga des dernières semaines ? Entre espoir, drame, intrigue, chute et reprise, attachez vos ceintures on vous emmène au…