Ripple ajoute le président de SBI à son conseil d’administration

Ripple a ajouté un nouveau directeur à son conseil d’administration, Yoshitaka Kitao, actuellement président, directeur représentatif et CEO de SBI Holdings, un géant financier japonais.

La semaine dernière, Ripple a annoncé que Kitao remplacera Takashi Okita, PDG de SBI Ripple Asia.

Kitao a plus de 40 ans d’expérience sur les marchés financiers mondiaux. Il a créé SBI Holdings en 1999 et, selon l’annonce, avait déjà travaillé pour Softbank Corporation et Nomura Securities.

Chris Larsen, cofondateur et président exécutif du conseil d’administration de la société, a déclaré :

“Environ la moitié de nos clients se trouvent actuellement en Asie-Pac, et nous étendons rapidement notre présence mondiale dans toute la région. M. Kitao arrive chez Ripple au bon moment alors que nous cherchons à élargir notre clientèle en Asie et au-delà.”

La relation de Ripple avec SBI n’est pas nouvelle. Les deux sociétés ont formé une co-entreprise appelée SBI Ripple Asia en 2016. La co-entreprise a obtenu une licence en septembre dernier pour lancer son application de paiement à la consommation basée sur une blockchain, et l’application MoneyTap est entrée en service un mois plus tard.

L’an dernier, SBI Ripple Asia a également formé un consortium pour étudier l’utilisation de la technologie de la blockchain dans les produits de titres dans le but d’améliorer l’efficacité des clients et de réduire les coûts d’exploitation des entreprises.

Par ailleurs, la Saudi British Bank (SABB) a annoncé jeudi que des services de transfert d’argent trans-frontaliers ont été lancés “instantanément” via Ripple pour améliorer l’expérience client.

Le développement de Ripple se poursuit donc sur le marché asiatique avec une porte d’entrée intéressante suite à l’arrivée de Kitao.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin est des crypto-monnaies

ibm-blockchain

IBM brevète un browser web blockchain

Le géant américain de l'informatique IBM a récemment fait breveter son nouveau projet, un browser web de type Chrome ou Safari, seulement celui-ci serait basé sur la technologie blockchain. D'après le brevet, sa particularité serait d'enregistrer les données des recherches sur la blockchain.
Blockchain-Auto

Siemens teste actuellement une blockchain pour une solution d’auto-partage

La société allemande Siemens qui fabrique notamment des produits électroniques est actuellement en train de tester de nombreux cas d’usages pour utiliser la technologie blockchain, dont l’un d’eux est de l’auto-partage.

Le Bitcoin (BTC) maintenant une forme légale de paiement en Nouvelle-Zélande

Le ministère des finances néo-zélandais a annoncé dans son rapport d'Aout que les cryptomonnaies étaient maintenant une forme légale et taxable de paiements. Ce même rapport donne aussi un cadre légal qui permet aux entreprises de payer leurs employés en cryptomonnaie.
india-crypto

La Cour Suprême indienne pourrait juger illégale l’interdiction des cryptomonnaies

Le 14 août, la Cour Suprême indienne entendait les arguments de l'Internet and Mobile Association of India (IMAI) contre la Reserve Bank of India (RBI). L'IMAI aurait plaidé que la RBI a dépassé son domaine de juridiction en proposant une interdiction générale des cryptomonnaies en…
Copyrights-Blockchain

Comment fonctionnent les copyrights sur la blockchain ?

La technologie blockchain ne fait pas actuellement partie d’une réglementation propre en terme de copyright, observons comment cela pourrait évoluer.