Selon un responsable de la Banque de Corée, les pays développés ont peu besoin des CBDC

CBDC-banque-Corée-monnaie numérique

La Banque de Corée a de nouveau remis en cause l’idée d’adopter une monnaie numérique de banque centrale (CBDC).

Le directeur du règlement financier à la banque centrale Hong Kyung-sik a affirmé qu’en Corée comme dans la plupart des économies développées, il est peu utile d’avoir une CBDC.

« En Corée, nous disposons déjà d’une infrastructure de paiement et de règlement avancée. En outre, le degré d’ouverture est également élevé au niveau international » a-t-il déclaré, selon les notes de la conférence publiées sur le site Internet de la banque centrale.

L’argent peut être transféré rapidement, à peu de frais et en toute sécurité dans le pays en utilisant des applications et par virement bancaire. Les achats peuvent être réglés efficacement avec des cartes de crédit, a ajouté Hong. L’open banking est également en cours de développement en Corée, avec des API permettant des connexions transparentes vers et entre les institutions financières.

« La possibilité que l’émission de CBDC devienne bientôt une réalité dans les pays les plus développés est encore faible » a noté Hong.

Cela dit, le représentant de la banque centrale a admis qu’une CBDC pourrait être utile dans les pays développés pour atteindre quelques objectifs très spécifiques. Par exemple, les systèmes en cours de construction en Scandinavie pour éviter les monopoles et pour maintenir la résilience de l’infrastructure.

D’un autre côté, les pays en développement dont l’infrastructure est déficiente pourraient trouver une CBDC utile pour améliorer l’inclusion et réduire les coûts associés à la manipulation du cash, a-t-il dit. Pour la Chine, une monnaie numérique de la banque centrale pourrait soutenir la politique monétaire et aider à promouvoir l’internationalisation du renminbi, a ajouté Hong.

Il a déclaré que la banque centrale continuera d’examiner les technologies blockchain et suivra l’évolution des CBDC à l’échelle mondiale, mais que l’institution ferait preuve de prudence en adoptant de nouvelles solutions.

« La Banque de Corée devrait promouvoir et soutenir l’innovation en matière de paiement et de règlement. Tous les efforts doivent être faits pour atteindre un équilibre entre l’efficacité et la sécurité » a-t-il conclu.

La Banque de Corée est depuis longtemps sceptique à l’égard des CBDC et, par le passé, s’est dite préoccupée par l’évolution de ces devises. Dans un document publié par la banque en février, il a été suggéré qu’une CBDC pourrait évincer les banques commerciales et les vider de leurs fonds, déstabilisant ainsi le système bancaire.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Le gendarme financier allemand agit contre karatbar

Le gendarme financier allemand siffle la fin de partie pour KaratGoldCoin

L'étau se resserre autour de Karatbars. Quelques jours après son homologue Sud-Africain, c'est en effet le régulateur financier allemand qui vient d'ordonner à la société de cesser toutes activités en lien avec le token KaratGold, un jeton adossé à de l'or physique (et à ce…
UPS lance une solution de traçabilité blockchain

UPS déploie des solutions blockchain pour les livraisons USA-Japon

Fin 2018, Juan Perez, Ingénieur en Chef et Directeur des Systèmes d’Information au sein d’UPS, déclare qu’il est encore trop tôt pour que la blockchain puisse apporter des avantages significatifs en 2019. C'est pourtant, le 11 novembre 2019 que HerdX et UPS annoncent un partenariat…
L'armée chinoise, payée en cryptomonnaies ?

L’Armée Populaire de Libération va t-elle payer ses soldats en NEO ?

Le journal officiel de l’Armée Populaire de Libération du peuple chinois, le PLA Daily a suggéré, il y a quelques jours que les soldats chinois soient récompensés en cryptomonnaie. L’article de presse qui a mis en exergue ce système de récompense est rendu public alors…
NEO gagne 100% en 2 semaines

Le NEO prend 100% en 10 jours, l’effet «Xi Jinping » ?

Depuis le 25 octobre, le NEO a connu un rebond spectaculaire. Considérée comme l’Ethereum chinois, la cryptomonnaie a connu une hausse de 100% de sa valeur pendant les dernières semaines. Ce rebond intervient alors que le gouvernement chinois a fait de l’adoption de la technologie…

La crypto des BRICS serait utilisée par 3 milliards d’individus

le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l'Afrique du Sud - les cinq nations constituant les BRICS - viennent d'annoncer leur volonté de créer une cryptomonnaie commune pour leurs transactions réciproques. Poussé notamment par la Russie, un futur système de crypto-paiements aura vocation à…