Seulement deux semaines accordées à la banque centrale indienne pour justifier l’interdiction des cryptomonnaies

La Cour suprême d’Inde a critiqué la banque centrale du pays pour sa gestion de l’interdiction de l’utilisation des cryptomonnaies et lui a ordonné de traiter les plaintes.

Lors de la dernière séance d’une audience en cours sur les actions de la Reserve Bank of India (RBI), le 21 août, le tribunal a jugé que les fonctionnaires n’avaient pas répondu de manière adéquate aux préoccupations de l’industrie des cryptomonnaies concernant leurs actions.

En juillet 2018, la RBI a interdit aux banques de fournir des services aux opérateurs de crypto tels que les plateformes d’échange, les empêchant ainsi de continuer à fonctionner en Inde. 

La décision a donc été prise mercredi pour répondre aux critiques de Rohinton Fali Nariman, juge à la Cour suprême. Ce dernier n’a d’ailleurs accordé à la RBI que deux semaines pour justifier ses activités. Celle-ci a néanmoins exprimé son accord vis-à-vis de ce délai.

Comme Crypto Kanoon, une source présente lors de l’audience maintenant terminée, l’a exprimé sur Twitter : “L’affaire prend le tournant le plus imprévisible. Le juge Nariman ordonne que RBI réponde à la représentation de la manière appropriée. Il offre de reporter l’affaire de 2 semaines (…), [et] que RBI apporte une réponse quant au réexamen de l’interdiction bancaire. RBI est d’accord.”

La situation nait au moment même où le gouvernement indien envisage de rendre les cryptomonnaies illégales pour tous les Indiens. En juillet, un comité gouvernemental a recommandé à Delhi d’interdire tous les tokens, sauf une version numérique officielle de la roupie. 

En parallèle, un expert a estimé que si l’interdiction était promulguée, le pays perdrait un marché d’environ 13 milliards de dollars.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin est des crypto-monnaies

Bank of America et Ripple – un partenariat futur envisageable ?

Bank of America, la deuxième plus grande banque des États-Unis, a testé discrètement le réseau blockchain de Ripple. Un tel partenariat serait historique dans l'histoire de la technologie Blockchain.

Découverte d’un site de pédopornographie permettant des paiements en bitcoin

Un grand jury fédéral américain a inculpé un citoyen sud-coréen pour avoir dirigé le plus grand site pédopornographique de la toile, où les visiteurs ont dépensé des millions de dollars en bitcoin (BTC) pour payer le contenu illégal.
finastra

Ripple s’allie avec Finastra, géant du FinTech

Finastra, la troisième plus grande société de technologie de services financiers au monde, s'est associée à Ripple pour permettre à ses clients d'accéder au réseau blockchain RippleNet. Finastra, basée à Londres, est née de la fusion entre Misys et D+H, deux sociétés financières, et est…
Nasdaq-indice-cryptos

Le Nasdaq liste les 100 meilleurs acteurs du marché crypto sur la base d’un indice IA

La bourse du Nasdaq propose un indice des 100 premières cryptos, aux côtés des indices les plus connus sur le marché comme le S&P 500 et le Dow.

Chute du Bitcoin sous les 8.000$ – et si ce n’était que le début ?

Bitcoin fait face à la plus forte pression à la vente depuis février et a le potentiel de tomber sous les récents creux de près de 7 750 $. Alors que la principale cryptomonnaie vient de passer sous le seuil des 8.000$, les analystes craignent…