Shyft recrute des vétérans du GAFI comme conseillers pour son produit de conformité crypto

conformité-GAFI-cryptos

Shyft Network a embauché deux anciens dirigeants du Groupe d’action financière sur le blanchiment de capitaux (GAFI) à titre de conseillers pour l’aider à élaborer son produit de conformité réglementaire.

L’ancien secrétaire exécutif du GAFI Rick McDonell et l’ancien chef de la délégation canadienne au GAFI Josée Nadeau se sont joints au conseil d’administration de l’entreprise. Tous deux ont exercé leurs fonctions respectives au sein de l’organisme mondial pendant près d’une décennie.

Shyft Network exploite un protocole d’identité numérique pour les blockchains avec permissions ou   non dans les écosystèmes privés et publics. Plus récemment, l’entreprise a travaillé avec le gouvernement des Bermudes pour déployer la première phase d’une solution de certificats numériques pour les citoyens, les visiteurs, les entreprises et les organismes civils.

Elle met également au point, en partenariat avec CipherTrace, un produit destiné à l’ensemble de l’industrie qui vise à aider les échanges de devises cryptos à s’aligner sur les nouvelles règles strictes du GAFI annoncées en juin dernier.

La nouvelle règle de voyage pour les pays membres du GAFI stipule que les « fournisseurs d’actifs virtuels » (VASPS) doivent obtenir, détenir et partager les informations relatives à la connaissance de leurs clients (KYC) avec d’autres VASPS et éventuellement avec des organismes gouvernementaux pour les transferts cryptos dépassant un certain seuil.

Jusqu’à présent, les sites d’échanges de cryptos ne disposent pas d’un moyen réglementaire de partager les données KYC tout en préservant la vie privée des utilisateurs.

Shyft a indiqué qu’elle s’est associée à certains des « 10 principaux » échanges de devises cryptos pour développer sa solution à ce problème en utilisant son passeport d’identité, sa base de données d’intégration et son réseau d’attestation de données.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Le gendarme financier allemand agit contre karatbar

Le gendarme financier allemand siffle la fin de partie pour KaratGoldCoin

L'étau se resserre autour de Karatbars. Quelques jours après son homologue Sud-Africain, c'est en effet le régulateur financier allemand qui vient d'ordonner à la société de cesser toutes activités en lien avec le token KaratGold, un jeton adossé à de l'or physique (et à ce…
UPS lance une solution de traçabilité blockchain

UPS déploie des solutions blockchain pour les livraisons USA-Japon

Fin 2018, Juan Perez, Ingénieur en Chef et Directeur des Systèmes d’Information au sein d’UPS, déclare qu’il est encore trop tôt pour que la blockchain puisse apporter des avantages significatifs en 2019. C'est pourtant, le 11 novembre 2019 que HerdX et UPS annoncent un partenariat…
L'armée chinoise, payée en cryptomonnaies ?

L’Armée Populaire de Libération va t-elle payer ses soldats en NEO ?

Le journal officiel de l’Armée Populaire de Libération du peuple chinois, le PLA Daily a suggéré, il y a quelques jours que les soldats chinois soient récompensés en cryptomonnaie. L’article de presse qui a mis en exergue ce système de récompense est rendu public alors…
NEO gagne 100% en 2 semaines

Le NEO prend 100% en 10 jours, l’effet «Xi Jinping » ?

Depuis le 25 octobre, le NEO a connu un rebond spectaculaire. Considérée comme l’Ethereum chinois, la cryptomonnaie a connu une hausse de 100% de sa valeur pendant les dernières semaines. Ce rebond intervient alors que le gouvernement chinois a fait de l’adoption de la technologie…

La crypto des BRICS serait utilisée par 3 milliards d’individus

le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l'Afrique du Sud - les cinq nations constituant les BRICS - viennent d'annoncer leur volonté de créer une cryptomonnaie commune pour leurs transactions réciproques. Poussé notamment par la Russie, un futur système de crypto-paiements aura vocation à…