Siemens teste actuellement une blockchain pour une solution d’auto-partage

Blockchain-Auto

La société allemande Siemens qui fabrique notamment des produits électroniques est actuellement en train de tester de nombreux cas d’usages pour utiliser la technologie blockchain, dont l’un d’eux est de l’auto-partage. Siemens suit ainsi la tendance des nombreuses grandes entreprises internationales qui testent actuellement la technologie blockchain afin d’en découvrir le potentiel. 

Pub

Andreas Kind, le chef de la technologie et de la cybersécurité de Siemens explique : 

“Nous sommes à un moment où nous souhaitons développer les applications de la technologie blockchain dans l’industrie, nous nous inscrivons dans le cadre du développement de la blockchain pour les entreprises.” 

Lorsque les entreprises souhaitent utiliser une nouvelle technologie comme la blockchain, elles mettent en place des périodes de découverte et de test de nombreux cas d’usages. Actuellement, Siemens a effectué cette période de découverte et va se focaliser sur certaines applications qui sont en lien direct avec les activités de Siemens. 

Technologie blockchain pour le secteur de la mobilité : le secteur de la mobilité présente un potentiel intéressant pour utiliser la blockchain. A noter que Siemens dispose d’une branche dédiée à ce secteur : Siemens Mobility. Son activité consiste à offrir des solutions pour le transport de personnes et de marchandises. 

L’autopartage est également une application que souhaite développer Siemens. 

Plutôt que d’assumer les responsabilités liées à la propriété d’une voiture, les nouvelles générations se tournent de plus en plus vers des solutions d’auto-partage, solutions qui permettent de louer une voiture pour une période donnée afin de se déplacer d’un point A à un point B sans se préoccuper des problématiques d’entretien, d’assurance etc… 

Andreas Kind déclarait ainsi : 

“Il y a une grande transformation dans le secteur de la mobilité aujourd’hui. Dans le futur il y aura beaucoup plus de solutions permettant de se déplacer d’un point A à B sans avoir à posséder un véhicule.” 

Afin d’apporter des solutions clés en main, il faut mettre en place des cartes prépayées pour inclure l’essence dans la location de la voiture, il faut également inclure des places de parking réservées. Or aujourd’hui, on remarque que les cartes essence se font voler, la technologie blockchain pourrait ainsi apporter plus de confiance entre les différents acteurs pour éviter ce genre de pratiques. 

Une initiative concrète est actuellement en train d’être menée en partenariat avec la société Bosch.

Cette initiative se nomme “Blockchain based smart parking”. Cette solution utilise la blockchain Ethereum et un contrat intelligent relié à un IOT. La solution permet d’ouvrir automatiquement les barrières des parkings réservés aux sociétés d’autopartage. La barrière pourrait ainsi reconnaître le signal envoyé par l’IOT intégré sur le véhicule, envoyer une demande de transaction sur Ethereum, en maximum 7 secondes la barrière pourra être ouverte si le véhicule a bien les accès pour entrer dans le parking.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Maduro, Petro et Casino, le tiercé gagnant ?

Nicolas Maduro joue-t-il avec l’avenir de son pays ? Le Président du Venezuela a annoncé l’ouverture d’un casino international à l'hôtel Humboldt de Caracas, un crypto-casino où tous les paris devront être placés en Petro (PTR). Maduro est en effet prêt à tout pour faire adopter…

Interdiction des exchanges crypto : La Banque Centrale Indienne se défend maladroitement

En 2018, la Banque Centrale Indienne (BCI) a récemment diffusé un avis demandant à toutes les banques du pays de cesser de fournir leurs services aux exchanges cryptographiques et aux entreprises du secteur. Cette décision avait alors entraîné la fermeture de tous les exchanges ou…

Binance qui modifie discrètement le fonctionnement du token BNB, on en parle ?

Jusqu'à récemment, Binance appliquait scrupuleusement le plan prévu selon lequel la société utiliserait chaque trimestre 20% de ses bénéfices pour acheter, sur le marché, des jetons BNB, dans le but de les détruire (les "brûler") jusqu'à ce qu’il ne reste en circulation plus que la…

Hong Kong et Thaïlande testent un système de paiement transfrontalier blockchain, merci Ripple ?

Le continent asiatique est le laboratoire grandeur nature idéal pour la recherche et le développement de solutions financières et technologiques innovantes basées sur la blockchain. Au cours des mois précédents, deux institutions – l'Autorité Monétaire de Hong Kong et la Banque de Thaïlande – ont…

CARDANO (ADA): Un hard fork imminent…pour quels enjeux ?

Le deuxième mois de cette année ouvrira une période d'une très grande importance pour la firme IOHK. Cette entité derrière la blockchain Cardano et la cryptomonnaie ADA, a en effet annoncé la mise en œuvre d'un hard fork courant février 2020. Le cofondateur et CEO…