Stellar et Ripple “trop centralisés” pour le Digital Asset Index Fund

L’état actuel des marchés boursiers et les répercussions issues de la crise du covid-19 font actuellement l’objet de plusieurs analyses. La chaine YouTube Thinking Crypto – spécialiste des informations sur les cryptomonnaies – a récemment tenu une émission sur le sujet. Pour débattre de la question et d’autres sujets, elle a invité Mark Yusko le PDG de Morgan Creek Capital. Au cours de l’entretien, ce dernier a affirmé que son fonds allait continuer d’éviter XRP et XLM. Nous avons donc décidé de mieux vous expliquer les raisons derrière cette posture pour le moins radicale.

Des actifs étroitement détenus par Stellar et Ripple

En 2018, un partenariat entre Morgan Creek Digital et Bitwise a abouti sur la création du Digital Asset Index Fund. Il s’agit d’un fonds spéculatif devant permettre aux investisseurs institutionnels de faire leurs premiers pas dans les cryptomonnaies. Ce fonds offre une exposition à dix actifs numériques, dont le Bitcoin est le principal constituant avec 80,9 %. Et comme l’a mentionné Mark Yusko, les actifs que sont le XRP et le XLM, ne sauront intégrer cette liste.

Il déclare d’ailleurs « Nous excluons tout ce qui est trop étroitement tenu. Donc, nous ne possédons pas XLM, nous ne possédons pas XRP ». Le PDG de Morgan Creek Digital cible ainsi les sociétés Ripple et Stellar sur leur lien avec les actifs concernés. Il faut savoir que XRP et XLM font régulièrement l’objet de critiques en raison de leur forte centralisation. Selon leurs opposants, ils présenteraient tous deux la plus grande forme d’inégalité de richesse parmi les principales cryptomonnaies.

Par exemple, avec environ 6,5 milliards de jetons sous son contrôle, Ripple détient la majorité de l’offre totale du XRP. Une aussi grande part d’actifs détenus par des tiers peut créer une manipulation des prix selon Mark Yusko. De fait, ces actifs ne seraient pas facilement négociables contrairement au Bitcoin ou à l’Etheurem.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Digital Asset Index Fund : Le S&P 500 des cryptomonnaies

Pour donner un peu plus de crédit à la position du fonds, Mark Yusko s’est permis de faire une comparaison avec ce qui se fait au S&P 500. En effet, si l’indice boursier inclut 500 grandes sociétés cotées sur les bourses américaines, il exclut celles qui sont étroitement détenues à l’image de Tesla. Ce principe est donc appliqué à la cryptomonnaie par Le Digital Asset Index Fund. Cela n’a rien de surprenant quand on sait que le fonds ambitionne devenir un peu le S&P 500 de la cryptomonnaie.

Et le moins qu’on puisse dire est qu’il est en bonne voie. À ce jour, le fonds couvre 75 % de la capitalisation totale du marché des devises numériques. Mark Yusko a tout de même laissé entendre qu’il y avait des chances de voir le XRP intégrer ce fonds. Mais pour en arriver là, il faudrait selon lui que Ripple change son modèle de distribution et offre plus de transactions libres.

L’exclusion des actifs XRP et XLM du Digital Asset Index Fund répond donc à un besoin d’offrir aux investisseurs institutionnels une libre négociation des prix. Comme l’a suggéré le PDG de Morgan Creek Capital, une meilleure distribution de ces actifs permettrait leur intégration au fonds.

Au Japon, Ripple (XRP) est plébiscité face à Ethereum (ETH)

Sur le plan mondial, l'Ethereum connaît un franc succès le classant deuxième parmi les cryptomonnaies par capitalisation boursière. Toutefois, au sein de la population japonaise il n'occupe pas forcément la meilleure place. Un rapport a récemment révélé que les japonais préfèrent détenir du Ripple (XRP)…

Les détenteurs de Ripple ont payé leurs XRP 7 fois trop cher en moyenne

Lorsqu’on investit dans un actif, c’est naturellement dans l’espoir de réaliser des bénéfices une fois que celui-ci se négociera à meilleur prix. Cet espoir serait pourtant en train de s’envoler complètement du côté des investisseurs en XRP. À en croire Ryan Watkins -cryptoanalyste chez Messari-…

Ripple prévoit de vendre des XRP pendant encore 21 ans

Ripple (XRP) serait donc là pour encore un bon bout de temps : 21 ans, pour du long terme, c’est du long terme. Liquider des dizaines de milliards de XRP, c’est loin d’être aussi facile même pour une grande société comme Ripple. Non, ça ne se…

Le co-fondateur de Ripple se débarrasse de plus de 50 millions de XRP en avril

Token utilitaire : il faudrait peut-être que la XRP army fasse quelques recherches sur Google, pour bien comprendre ce terme. Le discours ambigu de Ripple (XRP) sur le statut de sa crypto, fait encore croire à ses détenteurs, que le XRP les rendra riches. Mais quand…

Avec Anchorage, Ripple (XRP) fait un pas de plus vers les institutionnels

La société Anchorage Trust Company, a ajouté XRP à la liste des actifs pris en charge par sa solution de garde d’actifs numériques destinée aux institutions. L’annonce a été faite le 2 avril dernier dans un article de blog dans lequel la PDG d’Anchorage Trust…