Suisse: l’introduction d’une cryptomonnaie nationale envisagée

Avenir Suisse, l’un des plus importants think tank suisses, a publié un document invitant la Banque Nationale Suisse (BNS) à commencer à réfléchir à l’introduction d’une cryptomonnaie nationale.

Le rapport, intitulé “Après la frénésie de la blockchain“, recommande un modèle économique basé sur la blockchain. Il indique que la prochaine étape consiste à faire avancer le développement d’un jeton couverts en francs suisse contrôlé par la BNS.

Une opportunité pour le secteur financier suisse

Selon le nouveau modèle proposé par Avenir Suisse, le développement d’un “stable coin” pourrait transformer la Suisse en une “nation blockchain”. Le document présente cet objectif comme un moyen de moderniser la place financière suisse en autorisant le commerce d’actif numériques.

D’après Avenir Suisse, “Le développement par la BNS et les principaux acteurs de l’économie d’un jeton couvert en francs suisses serait bénéfique pour le négoce de titres tokénisés.”


L’actif centralisé serait également une porte d’entrée pour l’utilisation de la blockchain dans d’autres domaines de l’industrie financière, principalement la finance commerciale et les nouveaux modèles commerciaux. Cette stratégie aidera la Suisse à dépasser ses collègues européens tout en élargissant les possibilités offertes sur le marché mondial.

“La Suisse peut développer son marché des capitaux relativement restreint si elle se positionne à l’échelle internationale comme pionnière dans le négoce de titres tokénisés.” selon le rapport du think tank.

Après une année de va-et-vient du coté de la BNS, mesurant l’impact de la cryptomonnaie et ses plans d’utilisation de la technologie des registres distribués (Distributed Ledger Technology, DLT) afin de créer une plateforme d’échange de tokens, la besoin d’une cryptomonnaie se fait ressentir.

Le document préconise également la mise en place de conditions-cadre optimales pour la blockchain et la cryptomonnaie. Le think tank propose de rendre la réglementation technologiquement neutre, l’adaptant “lorsque le cadre juridique actuel n’est pas compatible avec le fonctionnement de la DLT”. Les auteurs ajoutent également que “si c’est le cas, il faut le faire le plus rapidement possible”.

Pendant ce temps, la position de la BNS vis-à-vis de l’adoption des crypto reste neutre après avoir accueilli dernièrement la “Conference on Cryptoassets and Financial Innovation”.

La Suisse est réputée pour sa politique ouverte par rapport à l’expérimentation de la blockchain, mais le think tank affirme que le temps des tests est révolu et que les organisations doivent aller de l’avant.

“La prochaine étape de développement est maintenant à l’ordre du jour : il s’agit de maîtriser le passage de la très citée «Crypto Valley» à une «nation DLT»” conclut Avenir Suisse.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin est des crypto-monnaies

ibm-blockchain

IBM brevète un browser web blockchain

Le géant américain de l'informatique IBM a récemment fait breveter son nouveau projet, un browser web de type Chrome ou Safari, seulement celui-ci serait basé sur la technologie blockchain. D'après le brevet, sa particularité serait d'enregistrer les données des recherches sur la blockchain.
Blockchain-Auto

Siemens teste actuellement une blockchain pour une solution d’auto-partage

La société allemande Siemens qui fabrique notamment des produits électroniques est actuellement en train de tester de nombreux cas d’usages pour utiliser la technologie blockchain, dont l’un d’eux est de l’auto-partage.
india-crypto

La Cour Suprême indienne pourrait juger illégale l’interdiction des cryptomonnaies

Le 14 août, la Cour Suprême indienne entendait les arguments de l'Internet and Mobile Association of India (IMAI) contre la Reserve Bank of India (RBI). L'IMAI aurait plaidé que la RBI a dépassé son domaine de juridiction en proposant une interdiction générale des cryptomonnaies en…
Copyrights-Blockchain

Comment fonctionnent les copyrights sur la blockchain ?

La technologie blockchain ne fait pas actuellement partie d’une réglementation propre en terme de copyright, observons comment cela pourrait évoluer.
barclays-coinbase

Barclays met fin à son partenariat avec Coinbase

La banque mondiale britannique Barclays aurait arrêté de travailler avec Coinbase cette semaine d'après des sources proches de l'échange. Coinbase aurait cependant lancé un nouveau partenariat avec la startup ClearBank mais le cachet de Barclays, fameuse institution bancaire britannique, va certainement manquer à la plus…