Telegram se préparerait à lancer TON dans quelques semaines

Souvenez-vous, en mars 2018 Telegram, la célèbre messagerie annonçait avoir bouclé son ICO et atteint le montant record d’1.7 milliard de dollars. Ce chiffre impressionnant propulsait l’entreprise russe en seconde position, loin derrière EOS et ses plus de 4 milliards levés, mais équivalent en cumulé aux 5 autres meilleures ICO de l’année !

Plus d’un an plus tard, et alors même que ce projet au potentiel hors-norme du point de vue de l’adoption ne s’est toujours pas concrétisé, la blockchain TON pourrait être officiellement lancée au troisième trimestre 2019.

Les promesses de Telegram

1.7 milliards de dollars. Cet énorme trésor de guerre, Pavel Durov, le PDG de Telegram le réserve a un ambitieux projet : la mise en service de la blockchain TON (Telegram Open Network), sur laquelle évoluera le token Gram.

Pavel Durov, on rappellera que c’est un peu un Mark Zuckerberg, bien coupé à la vodka : l’entrepreneur russe est notamment à l’origine de la création de VKontakt (VK pour les intimes), le “Facebook russe” qu’il quittera lorsque qu’il lui apparaîtra que le gouvernement Russe souhaite en faire un outil de surveillance massif de ses membres. C’est d’ailleurs là que la comparaison avec le papa de Facebook trouve sa limite : si le californien n’a jamais rechigné à coopérer étroitement avec les autorités américaines, Pavel est lui un authentique Cypherpunk, préoccupé par les notions d’anonymat et de protection des données, allant jusqu’à se confronter très directement à Moscou au besoin.

Au-delà des péripéties de l’excentrique Pavel, la blockchain TON et le token Gram ont vocation à proposer au monde un écosystème financier intégral, dont la messagerie Telegram constituera à la fois le socle, mais également le bassin d’utilisateurs initial. En effet, avec plus de 300 millions d’utilisateurs, Telegram compte bien transformer l’essai, incitant sa communauté à naturellement se saisir des futurs services de TON. Difficile de ne pas penser au projet de cryptomonnaie de Facebook, tout autant structuré autour de la messagerie WhatsApp.

On notera également qu’au même titre qu’Ethereum ou TRON, la blockchain TON aura vocation à permettre le fonctionnement de dApps (Applications décentralisées).

Vers un lancement cet été ?

Rarement projet aussi emblématique aura été aussi secret. En dépit en effet de l’importance de l’ICO et de ses enjeux potentiels, rares ont été les informations fiables concernant le futur fonctionnement de TON, voire même les annonces concernant son lancement.


“Le projet entre dans sa dernière ligne droite. Le testnet doit être lancé en mars-avril, mais je pense qu’il est déjà utilisé par quelques partenaires. Nous envisageons le lancement officiel du réseau TON au dernier trimestre 2019”.


Février 2019. Philippe Rodriguez, cofondateur de la banque d’affaire française Avolta Partners, ayant investi 15 millions d’euros dans TON.

Pour autant, d’informations issues du média US Coin Telegraph, il se pourrait que l’inauguration officielle de TON soit imminente !

En effet, une note interne à destination des investisseurs circulerait actuellement, se félicitant des progrès accomplis, notamment s’agissant de la vitesse des transactions sur la blockchain, qualifiées de « très élevées et conformes au promesses du Livre Blanc initial ». A ce titre, un lancement au troisième trimestre 2019 est ainsi évoqué.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin est des crypto-monnaies

ibm-blockchain

IBM brevète un browser web blockchain

Le géant américain de l'informatique IBM a récemment fait breveter son nouveau projet, un browser web de type Chrome ou Safari, seulement celui-ci serait basé sur la technologie blockchain. D'après le brevet, sa particularité serait d'enregistrer les données des recherches sur la blockchain.
Blockchain-Auto

Siemens teste actuellement une blockchain pour une solution d’auto-partage

La société allemande Siemens qui fabrique notamment des produits électroniques est actuellement en train de tester de nombreux cas d’usages pour utiliser la technologie blockchain, dont l’un d’eux est de l’auto-partage.
india-crypto

La Cour Suprême indienne pourrait juger illégale l’interdiction des cryptomonnaies

Le 14 août, la Cour Suprême indienne entendait les arguments de l'Internet and Mobile Association of India (IMAI) contre la Reserve Bank of India (RBI). L'IMAI aurait plaidé que la RBI a dépassé son domaine de juridiction en proposant une interdiction générale des cryptomonnaies en…
Copyrights-Blockchain

Comment fonctionnent les copyrights sur la blockchain ?

La technologie blockchain ne fait pas actuellement partie d’une réglementation propre en terme de copyright, observons comment cela pourrait évoluer.
barclays-coinbase

Barclays met fin à son partenariat avec Coinbase

La banque mondiale britannique Barclays aurait arrêté de travailler avec Coinbase cette semaine d'après des sources proches de l'échange. Coinbase aurait cependant lancé un nouveau partenariat avec la startup ClearBank mais le cachet de Barclays, fameuse institution bancaire britannique, va certainement manquer à la plus…