Telegram (TON) s’oppose à la SEC et refuse la divulgation de data bancaires

La saga judiciaire engagée entre la Securities and Exchange Commission américaine et la plate-forme de messagerie cryptée Telegram (TON) s’étire et pourrait s’avérer sans fin. Le refus de la société créée par les frères Nikolaï et Pavel Dourov de partager les détails de ses comptes bancaires apparaît comme le plus récent épisode de ce feuilleton qui est encore loin de trouver une issue.


Le projet TON officiellement lancé le 30 avril 2020 ?

La plate-forme de messagerie Telegram avait peut-être envisagé un tout autre parcours pour le lancement de ses jetons Gram (GRM). Ses levées de fonds successives réalisées jusqu’en 2018 avaient en effet permis à la société de récolter 1,7 milliard de dollars. Depuis, l’échéancier était alors fixé pour un lancement de la cryptomonnaie basée sur le projet Telegram Open Network (TON) dans le courant de l’année 2019. Les affaires quotidiennes allaient alors bon train, jusqu’à ce que le gendarme de la Bourse américain ne perturbe le calendrier de la compagnie.

La SEC américaine a en effet poursuivi la plate-forme de messagerie pour avoir mené ses ICO sans se conformer aux dispositifs en vigueur, et notamment pour vente de titres non enregistrés. Depuis, la bataille juridique est lancée, et l’autorité américaine demande régulièrement des ordonnances aux tribunaux afin de soumettre Telegram à diverses obligations. L’événement le plus récent est ainsi le dépôt d’une requête visant à contraindre la société des frères Dourov à rendre publics ses comptes bancaires. Pour la SEC, l’objectif de cette action est de connaître comment Telegram a dépensé les fonds recueillis au cours de ses ICO.

Pub

Telegram a alors annoncé son opposition face à cette demande de la SEC. Pour le moment, la date butoir du lancement de la cryptomonnaie et du réseau TON est fixée à la fin du mois d’avril de cette année.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

IOTA dévoile Chrysalis et renforce son Mainnet

En attendant la sortie d’IOTA 2.0, on se contentera d’un 1.5 : on aura déjà fait la moitié du chemin. IOTA 1.5 fera bientôt son premier pas : l’équipe n’a bien évidemment pas manqué de dévoiler en avant-première sur les réseaux sociaux,…

Vie Privée et Identité Décentralisée – Elrond s’associe à Ontology

Le 10 août, Elrond annonçait dans un article de blog sa collaboration avec Ontology (ONT) pour accéder aux fonctionnalités de gestion de l'identité et des données numériques de cette dernière. Blockchain open-source de hautes performances, Ontology offre une évolutivité de…

Cryptomonnaie et Smart City, l’avenir de l’Afrique sera-il forgé par Akon ? (“Binance Off the Charts”)

On dit souvent de la blockchain qu’il s’agit d’un secteur fermé, où se retrouvent quelques passionnés. Un secteur où chacun se demande, quand viendra la sacro sainte adoption à grande échelle. Si un chanteur mondialement connu commence à se servir…

Le prochain stablecoin sera Bancaire…Et Russe

Avec un total de plus de 14 000 agences réparties dans 83 régions du pays, la Sberbank représente la banque la plus importante de la Russie. Cette couverture lui a d’ailleurs permis de contrôler la liquidité de l’économie russe puisqu’elle prend…

En Israel, une Place Boursière Blockchain sur le point d’émerger

Face à la favorite Blockchain, la crypto demeure la mal-aimée : elles sont pourtant sœurs, on peut difficilement imaginer l’une sans l’autre. La Bourse de Tel Aviv a bien l’intention de tirer profit de la blockchain ; les institutions financières qui sont…