Trading de Bitcoin sur Bitforex : des données mensongères (mais alors vraiment beaucoup)

Selon un rapport publié il y a une semaine par Chainalysis, BitForex simulerait – ce n’est rien de le dire – ses volumes de transactions. Ce rapport présente notamment comment, pour chaque Bitcoin (BTC) enregistré sur la blockchain de janvier à novembre, BitForex en revendique 40 000 d’échangés sur sa plateforme, OKLM, ça passe. Le volume de transactions présenté doit ainsi être pris avec de très grosses pincettes.

Pub

Des outils plus innovants pour détecter des fraudes sur les volumes

Le rapport de Chainalysis indique que BitForex exposerait des volumes de transactions profondément faux : 1 BTC réellement tradé apparaîtrait ainsi comme en représentant… 40 000 ! Or, de l’analyse de la blockchain BTC, la distorsion habituelle pour les principaux exchanges serait de « seulement » 1 pour 6 (on respire).

https://docs.google.com/document/d/1Opm7Za1tqTjXBmrusgGatOzeNdzxz3_ei5YI_Ql0LYs/edit
Tout est absolument normal

Philip Gradwell, économiste en chef de Chainalysis et le compilateur du rapport expliquent :

« Il devrait y avoir une relation entre le nombre réel de bitcoin entrant sur la plateforme d’exchange et la quantité qui y est tradé »

Ce rapport de Chainalysis intervient après que des influenceurs du monde de la crypto aient mis davantage de pression sur les exchanges soupçonnés de fausser leurs volumes de transactions.

Il existe de nouveaux outils et paramètres pour identifier les faux. Un rapport rédigé par Bitwise Asset Management et présenté en mars à la Securities and Exchange Commission (SEC) indique que près de 95 % du volume de transactions du Bitcoin rapporté ne présente pas la situation avec précision. Cela signifie que le volume de transactions de BitForex n’est qu’une partie infime d’un ensemble beaucoup plus vaste. Le ratio indiqué par la société est très élevé comparé à n’importe lequel des 10 autres exchanges principaux où Bitwise 10, la métrique des principaux exchanges, base de l’analyse. Pendant que le ratio moyen est de 6 : 1, celui de BitForex est de 40 000 : 1.

chainalysis chart
L’indice Bitwise10 utilisé par Chainalysis

Plus il y a de transactions, plus on grimpe sur le ranking

Lors d’une interview, Gradwell a rappelé que les plateformes d’exchange deviennent de plus en plus populaires et attirent de nouveaux utilisateurs lorsque leur volume de trade apparaît comme bien classé. On peut donc comparer cet effet avec un Search Engine Optimiser (SEO) qui utilise des stratégies numériques pour classer les sites web sur Google. C’est de la même manière que les exchanges augmentent leur visibilité grâce aux volumes de transactions élevés et c’est la raison qui pousse certains exchanges à manipuler leurs données. Gradwell a déclaré à ce sujet :

« Cela va altérer l’expérience utilisateur. Si vous êtes un nouvel entrant dans le domaine de la crypto et que vous choisissez un exchange populaire (qui présente un volume factice), vous risquerez de ne pas obtenir les meilleurs prix, encore moins être en mesure d’acheter ou de vendre avec célérité. »

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

BitForex, le mauvais élève de la classe

Le rapport de Chainalysis n’est pas le seul à incriminer BitForex quant à ses faux volumes. En juillet dernier, Alameda Research a en effet publié un rapport sur le volume de transactions de 48 exchanges crypto et BitForex a échoué à 5 des 6 tests.

Chainalysis avait déjà examiné en 2018 12 exchanges soupçonnés de fausser le volume de leurs transactions parmi lesquels Huobi et Bithumb. Après le rapport final de cet examen, les ratios de ces derniers ont commencé à être cohérents avec ceux des leaders du marché.

Elon Musk avis Bitcoin (BTC)

Bitcoin : l’avis (bizarre) d’Elon Musk sur la reine des cryptomonnaies

On pardonne tout aux génies, y compris d'être excentriques. Surtout d'être excentriques en fait. Et si en dépit de ses goûts particuliers en matière de design automobile, son petit penchant pour la marijuana médicale et une capacité au hors-piste dont on espère que son Cybertruck…

Les (mauvaises) raisons de ne pas acheter du Bitcoin : “BTC se fait pirater !”

3éme volet de notre tour d'horizon des arguments les plus éventés entendus autour de la table du réveillon, lorsque le sujet dérive dangereusement sur votre affection pour le Bitcoin. Après avoir ironisé sur le très relatif "Bitcoin, monnaie du crime" et exposé en quoi le…

Cours du Bitcoin (BTC) du 24 janvier – On demande le signal de tendance !

Sans surprise, le Bitcoin (BTC) a fini baissier hier à sa clôture par rapport à son cours de la veille.  Et comme mentionné dans nos analyses du cours du BTC du 23 janvier 2020, le BTC est reparti à la hausse 5 heures environ après…

Utiliser Bitcoin (BTC) sans Internet ? Le Venezuela montre le chemin

Une équipe vénézuélienne développe un réseau maillé décentralisé qui permettra d’effectuer des transactions avec Bitcoin (BTC) en se passant d'Internet. Basé sur les ondes radio, ce système baptisé « Locha Mesh » est né en réponse aux fréquentes pannes d'électricité et d'Internet au Venezuela. Mais au-delà de…
Alors comme ça Bitcoin ce serait compliqué ? On explique pourquoi cet argument ne tient pas

Les (mauvaises) raisons de ne pas acheter du Bitcoin : “Bitcoin c’est compliqué !”

On continue aujourd'hui notre petit tour d'horizon des arguments les plus entendus dans la bouche des "anti-Bitcoin" pour ne pas en acheter. Ainsi, après avoir quelque peu éventé hier l’argument selon lequel "Le Bitcoin, c'est la monnaie des criminels du Dark Web", passons maintenant à…