Ce scandale impliquant les 10 plus grandes Banques du Monde justifie Bitcoin à lui seul

10 des plus grandes banques du monde sont accusées d’avoir comploté pour manipuler les marchés pendant 14 ans. Une plainte de 81 pages a été déposée devant la Cour fédérale de New York. Cet énorme scandale révèle une énième fois que « les banquiers trahissent constamment notre confiance », comme l’a justement souligné Satoshi Nakamoto dans le white paper du Bitcoin

Note du Rédacteur en Chef : Cet opus de Nicolas Teterel, outre les qualités d’analyse auquel l’intéressé nous a habitué, marque le lancement d’une nouvelle Tribune sur votre média crypto favori : « la Tribune Crypto monnaie et Géopolitique ».

Parce que discuter potentiel financier, hausse des cours et millionnaires du Bitcoin, ou encore s’exalter sur la nouvelle disruption promise par la DeFi c’est bien. Mais ce qui est encore mieux, c’est de prendre conscience du fait que ce qu’incarne la crypto-économie en général et Bitcoin en particulier aura des conséquences dans l’ordre du Monde tel que nous le connaissons. Bonne lecture !

Casino royal

Six banques américaines (JPMorgan Chase, Bank of America, Citigroup, Goldman Sachs, Morgan Stanley, Wells Fargo) et quatre européennes ( Barclays, Deutsche Bank, Credit Suisse et Royal Bank of Scotland) se sont entendues pour truquer le marché de la dette « corporate ».

Il s’agit du marché où les grandes entreprises émettent des obligations pour trouver des capitaux (dette d’entreprise, tout simplement). Nous parlons de 9600 milliards de dollars… Soit le second plus grand marché financier après celui des obligations souveraines (dette du gouvernement US). Il représente 20 % de toute la dette (publique et privée) des États-Unis, au coude à coude avec les prêts immobiliers.

Les banques incriminées « auraient » pratiqué des écarts de prix de 25 % à 300 % supérieurs à ce qui se fait normalement entre investisseurs institutionnels.

La plainte avance « qu’aucune justification économique raisonnable explique l’ampleur des écarts de prix » et souligne que « les écarts sont plus faibles sur les marchés étrangers où les volumes et la liquidité sont plus faibles ».

Le groupe d’investisseurs menant la charge en justice affirme que les banques se sont mises d’accord pour surfacturer les transactions. 14 ans, 9600 milliards… Les médias généralistes sont pourtant étonnamment muets depuis que le scandale a éclaté il y a deux semaines.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

La main invisible

la main invisible du Marché

La manipulation des “marchés” est indéniable et inévitable. On voudrait nous faire croire que les marchés reflètent la sagesse collective des investisseurs, la fameuse « main invisible ». De beaux contes pour adultes ultralibéraux…

Il est tellement complaisant de se laisser bercer par ce mythe de « l’efficience » des marchés plutôt que d’ouvrir les yeux et comprendre que tout fonctionne en réalité au délit d’initié, à l’algorithme et à la planche à billets. Que ce soient les marchés boursiers, du pétrole, des taux de change, des taux, de la dette ou des matières premières, tout est orchestré, manipulé.

« Le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde. »

John M. Keynes

Le Bitcoin ne fait pas exception. Les frais exorbitants des exchanges et les spreads de taux font rigoler le tout Wall Street. Les spreads de plusieurs centaines de dollars entre Bitfinex et Coinbase vous apprennent tout ce que vous devez savoir sur l’arnaque des exchanges.

Bankster

Il ne se passe pas un mois sans qu’un scandale bancaire éclate. L’un des derniers en date est celui dit du “Libor“.

Pour rappel, le Libor (London Interbank Offered Rate) est le taux auquel les banques londoniennes se prêtent entre elles. Mais ce taux est bien plus que ça. Il est un important taux de référence dont les fluctuations impactent de nombreux marchés comme les prêts immobiliers et des montagnes de produits dérivés. Nous parlons de centaines de milliers de milliards qui dépendent du Libor…

Comment le Libor est calculé ? C’est très simple : Chaque jour, à 11 heures du matin, les 20 plus grandes banques occidentales annoncent chacune le taux qu’elles sont prêtes à « offrir ». Après l’annonce, les 5 taux les plus hauts et les 5 taux les plus bas sont exclus. Le taux du jour s’établit comme la moyenne des 10 taux restant.

Bref, dans le sillage de la crise de 2008, les banques se sont entendues pendant des années pour manipuler ce taux à la baisse. Je ne vais pas entrer dans les détails inintéressants des produits dérivés que sont les swaps de taux. Mais pour faire court, le but était d’empocher les fortunes que les entreprises apeurées dépensaient pour se couvrir contre une envolée des taux (crainte des plus logique lors d’une crise financière). Sauf que la hausse des taux n’arriva jamais.

Scandale du libor
– “Vous avez manipulé, menti. Vous avez fait de l’argent !”
– “Les gens commencent à mieux comprendre la finance”

Qui a participé à la manipulation de l’un des plus importants baromètres financiers du monde ? Barclays, Royal Bank of Scotland, Deutsche Bank, JPMorgan, Citigroup, Bank of America, UBS.

Toujours les mêmes qui détournent des milliards et s’en sortent en payant des amendes qui chiffrent “seulement” en millions.

Manipulation du prix de l’or et du Bitcoin

L’année dernière, trois traders de la JPMorgan – incluant le chef global de la division matières premières – ont été condamnés pour avoir manipulé les marchés de l’or, de l’argent, du platinium et du paladium, pendant 8 ans ! De 2008 à 2016.

[Puisque nous parlons de la JPMorgan, rappelons que son CEO, Mr Dimon, a déclaré que « le Bitcoin est une escroquerie » avant de lancer sa propre « cryptomonnaie » un an plus tard, le JPM Coin… Et un magnifique shitcoin de plus, un.]

Jamie dimon (JP Morgan) et le bitcoin

Encore une fois, inutile d’expliquer le fonctionnement des produits financiers dérivés appelés « futures ». Simplement, les trois traders s’adonnaient à la technique dite du « spoofing ». C’est-à-dire remplir le carnet d’ordres avant d’annuler ces ordres juste avant qu’ils ne soient exécutés. Pour le dire autrement, le but est d’attirer artificiellement le prix vers un certain niveau pour finalement entrer à contre-courant.

C’est une technique régulièrement utilisée par les « baleines ». Ces dernières peuvent rincer les petits traders en toute impunité puisque le Bitcoin n’est pas régulé. Hold your keys, évitez l’effet de levier.

Pour en revenir à l’or, vous ne serez pas étonné de savoir que ce sont majoritairement des ordres de vente que la JPMorgan passait sur le marché.

L’objectif étant de maintenir le prix de la relique barbare à la baisse. Et pour tout vous dire, même les banques centrales interviennent pour manipuler le prix de l’or…

Couvrez cette inflation que je ne saurais voir

Pourquoi les banques ont-elle intérêt à faire monter la bourse mais de faire baisser l’or vous demandez-vous peut-être ? Mais parce qu’il est crucial de camoufler l’inflation… Il est vital que monsieur et madame tout le monde ne se rende pas compte que leur pouvoir d’achat fond comme neige au soleil. Cette ignorance permet de perpétuer en toute quiétude le système d’esclavage par la dette assortie d’intérêts.

Empêcher l’or de s’apprécier permet de ne pas nous mettre la puce à l’oreille quant à la dévaluation constante de la monnaie. Les instituts de statistiques peuvent ainsi cuisiner les chiffres et cacher la véritable baisse du pouvoir d’achat.

L’INSEE est la caution scientifique de la mascarade des chiffres de la hausse des prix. Dans son calcul, l’institut estime arbitrairement le poids du logement à 6% de nos dépenses mensuelles. Qui consacre seulement 6% de ses revenus pour son loyer?… L’inflation est bien plus forte que l’on voudrait bien nous faire croire. Tout n’est que mensonge et dissimulation.

Concrétement, si vous avez épargné de l’argent et que l’inflation est de 5 % par an, le pouvoir d’achat de votre épargne diminue aussi de 5 % l’an. Si l’inflation est de 5 %/an et que votre salaire n’augmente que de 2 % dans le même temps, vous vous appauvrissez de 3 %. Même chose pour un retraité qui reçoit une pension non indexée sur l’inflation. Il sera chaque année plus pauvre via la baisse de son pouvoir d’achat qui n’est rien d’autre que sa pension de retraite moins l’inflation.

L'inflation années après années rogne le pouvoir d'achat Le Bitcoin au contraire connait une valorisation constante
L’inflation vous dépouille silencieusement

Avilissement de la monnaie

Le système monétaire moderne repose sur la dette. Chaque euro en circulation dans l’économie provient à l’origine d’un prêt. En d’autres termes, si toutes les dettes étaient remboursées, il n’y aurait plus un seul centime en circulation… Oui, même les billets de banques finiraient aussi par devoir retourner à la banque si nous remboursions toute la dette.

« S’il n’y avait pas de dette dans le système, il n’y aurait aucun argent. »

Marriner S. Eccles (1890-1977), président de la banque centrale américaine (FED)

Nous sommes passés de l’or à une monnaie temporaire (dette) devant être remboursée à échéances régulières. Et malgré ces remboursements, la quantité d’argent en circulation (de la zone euro) augmente régulièrement d’environ 5 % par an. Autrement dit, il se trouve chaque année, dans l’économie, 5 % d’euros en plus par rapport à l’année précédente….

Ce n’est pas un miracle. Cela signifie tout simplement que les banques prêtent chaque année un peu plus que l’année précédente. D’une part parce que la population a tendance à augmenter, et d’autre part (et surtout) parce qu’elles prêtent plus à salaire constant.

Ainsi, alors que vos parents étaient autorisés à emprunter 100 000 euros pour un salaire mensuel de 1000, les nouvelles générations peuvent emprunter 200 000 avec le même salaire de 1000 euros.

Il en résulte de l’inflation. Une inflation qui va beaucoup plus vite que celle des salaires, d’où la baisse du pouvoir d’achat pendant que les prix immobiliers et les salaires des banquiers battent des records années après années.

Et au-delà de cette inflation systémique, les banques ne se gênent plus pour se servir directement sur nos comptes. Vous ne rêvez pas. L’une des plus grandes banques des États-Unis, la Wells Fargo, a été condamnée en début d’année à une amende de 3 milliards $ pour avoir escroqué 3.5 millions de clients…

Mieux encore, la Deutsche bank vient d’annoncer qu’elle allait ponctionner 0,5 % / an sur tous les comptes de plus de 100 000 euros. Une digue est en train de craquer. Ce n’est qu’une question de temps avant que le taux négatif ne s’applique à chacun d’entre-nous…

Bitcoin vs Bank

Le Bitcoin est une banque Suisse dans votre poche. Aucun banquier ne peut venir piocher dans votre épargne ni éroder sa valeur par l’inflation. Le Bitcoin n’est pas un système de Ponzi reposant sur une bulle d’endettement source d’inflation. Il n’y en aura jamais plus de 21 Millions

N’attendez plus pour troquer une partie de la fausse monnaie gardée en otage par votre banquier. Le Bitcoin, né pendant la crise de 2008, est passé de 0 $ à près de 9000 $ en 12 ans. Je vous laisse imaginer ce qu’il risque de se passer avec la crise de 2020.

Bitcoin: un ours à 6000$ avant le Bull Market Historique ?

Beaucoup de personnes imaginaient à tort que le prix du Bitcoin allait s'envoler sitôt son troisième Halving passé. Néanmoins, les choses sont rarement aussi simples dans le monde du Bitcoin. Les effets du Halving ne sont jamais immédiats. Dans les jours et semaines à venir,…

Bitcoin est bien plus qu’une cryptomonnaie, il est le protocole de l’argent d’Internet

Beaucoup de personnes considèrent principalement le Bitcoin comme un investissement financier qui peut leur permettre de devenir riche. En réalité, le Bitcoin est bien plus que cela comme je vais vous l'expliquer dans cet article. Lorsque vous aurez compris que le Bitcoin est le protocole…

Pourquoi BitMEX est accusé de “Trader Bitcoin contre ses Clients”

BitMEX, l'exchange connu pour son chic blog « BitMEX Research » et son effet de levier criminel 100x, se retrouve enfin devant la Justice US. Après des années de rumeurs et d'accusations permanentes aux quatre coins de twitter, la plateforme de trading risque de rendre…
Qui a créé le Ripple ?

Création, équipe, ambitions…Tout savoir de Ripple (XRP)

Il existe des milliers de cryptomonnaies différentes qui répondent à des enjeux précis. Ripple (XRP), a été fondé par Jed McCaleb et Chris Larsen, en se basant sur le travail de Ryan Fugger, qui souhaitait créer quelque chose de similaire à un système d’échange local…

L’hyperinflation qui ravage l’Iran démontre la nécessité du Plan Bitcoin

Même si la situation s'améliore au fil du temps, le Bitcoin a toujours énormément d'opposants. Tous les puissants qui bénéficient du système monétaire et financier expliquent inlassablement que le Bitcoin est totalement inutile, et même dangereux. Si toutes ces critiques vous font douter du Bitcoin,…