La majorité des détenteurs de Bitcoin et crypto ouverts à la taxation

C’est peu dire que d’affirmer qu’aujourd’hui l’investissement dans le Bitcoin et les cryptomonnaies est une affaire lucrative qui attire de plus en plus de personnes. Et bien évidemment, au vu des volumes d’échanges et des gains réalisés dans les transactions liées à cette activité, elle a fini par être considérée comme imposable. Les gouvernements ont donc commencé à se doter de l’arsenal juridique nécessaire pour réglementer la taxation sur les cryptomonnaies. Bien entendu, ce changement de cap n’a pas manqué de faire des mécontents dans le rang des investisseurs. Cependant, d’après une récente enquête menée par Childly il semblerait que la majorité d’entre eux y soient aujourd’hui favorables.  Mais qu’en est-il réellement dans la pratique ?

66 % des personnes interrogées favorables à la taxation des actifs cryptographiques

Ces chiffres sont issus du sondage réalisé par Childlyun fournisseur de portefeuilles sud-coréen – auprès de plus de 5 750 utilisateurs de cryptomonnaies dans le monde. Pour aller plus loin dans les détails, ils étaient 48% à totalement approuver la mesure décrivant même les taxes sur les actifs numériques comme incontournables. À ceux-ci s’ajoutent 18% de personnes interrogées qui -bien que favorables au payement de taxes- souhaitent des conditions allégées pour une taxation de niveau acceptable. Si les autorités fiscales gouvernementales peuvent avoir le sourire à la lecture de ces chiffres, il n’en demeure pas moins que certains s’y opposent.

Ainsi, l’étude suggère que 20 % des utilisateurs interrogés n’étaient pas favorables à cette imposition surtout sous sa forme actuelle. Près de la moitié d’entre eux pensent qu’il est trop tôt pour l’appliquer et qu’il vaudrait mieux prendre du temps pour en expliquer les conditions.  Quant à l’autre partie des dissidents, le désaccord avec la taxation est plus profond. Ils réclament un cadre et des règles fiscales complètement nouveaux et différents de ce qui s’applique aux autres types d’actifs.  Comme l’a suggéré Eunti KimDirectrice générale de Childly – l’opinion de ces derniers devrait être prise en compte afin d’obtenir l’adhésion de tous sur la question.

Un manque patent de connaissances des crypto-obligations fiscales

Ce constat a été établi dans un rapport fourni par Blox la plateforme leader du secteur de la comptabilité des cryptomonnaies, et Sovos celui des logiciels de fiscalité.

Blox, un services spécialisés dans la comptabilité pour Bitcoin et les cryptomonnaies

Les deux structures ont rédigé le 2020 Crypto Tax Report pour lequel ont été interrogés des experts-comptables américains qui fournissent des services de comptabilité et de fiscalité en cryptomonnaies. Le résultat est édifiant : plus de la moitié des experts-comptables interrogés estiment que la plupart de leurs clients sont en dettes vis-à-vis des services d’impôts.

Paul Banker Directeur général des rapports fiscaux et réglementaires à Sovos –  a fait une déclaration pour essayer d’expliquer ces chiffres. Il affirme que « les investisseurs en cryptomonnaies ne savent toujours pas, de manière alarmante, comment gérer leurs déclarations et leurs obligations fiscales ». Mais d’après les comptables interrogés, l’incompréhension de la réglementation gouvernementale ne serait pas la véritable cause. Pour 90% d’entre eux, il s’agirait plutôt du manque de données de transaction précises et complètes à la disposition des clients.

Ainsi que l’a recommandé Alone Muroch – PDG de Blox – il faudra mettre à disposition des investisseurs plus d’outils et de logiciels automatisés pour éliminer les difficultés liées à la déclaration manuelle. Ceci leur permettra de payer davantage les taxes fixées et ce faisant de matérialiser le fort taux d’approbation exprimé sur le sujet.

Et pour la France, si vous continuez à vous poser des question s’agissant de la fiscalité de Bitcoin et des cryptoactifs, on y répond par ici.

Bitcoin le 1er juin 2020 – Le Point Rouge qui va affoler les Taureaux

Bitcoin (BTC) de retour à ses niveaux d’avant le Black Thursday : fait ! Bitcoin clôturant le mois de mai 2020 durant lequel a eu lieu le halving, avec un fort risque de capitulation des mineurs, sans oublier les rumeurs d’un Satoshi Nakamoto déplaçant ses BTC et,…

Ebang, un géant du minage de Bitcoin aux pieds d’argile ?

Bitcoin (BTC) sur les marchés financiers traditionnels classiques : sacrilège ? Une autre société de production de matériels de minage de BTC veut faire son entrée en bourse sur le Nasdaq. Une autre, car elle n’est pas la première et, peut-être ou probablement pas la dernière à…

Fiscalité Bitcoin et Crypto – Le Guide Facile pour remplir sa déclaration fiscale

Comment déclarer ses cessions imposables de Bitcoin et de cryptomonnaies pour la déclaration de revenus 2019 en ligne Impôt.Gouv ? Dans votre Tribune Droit et Fiscalité de Bitcoin et des cryptoactifs, après avoir étudié quoi déclarer aux impôts, il est temps d'apprendre à comment s'y…

1 Bitcoin sur 10 est immobile … définitivement ?

Combien de Bitcoins avez-vous aujourd’hui dans vos wallets ? Bitcoin (BTC) se fait de plus en rare et, ceux qui en ont ne sont pas toujours enclins à les céder. Si vous êtes un adepte du « wait and see », prenez garde à ne pas « waiter » pas…

Bitcoin le 31 mai 2020 – Le retour du fameux BTC à 1 million de dollars

Bitcoin (BTC) a attaqué les 9 700 USD aujourd’hui, 31 mai 2020 ; trop tôt pour une échappée, ce ne fut qu’une brève incursion. La pression à la vente a vite fait de faire redescendre Bitcoin au niveau des 9 460 USD, au moment où nous rédigeons cet…
Pub